Organiser un road trip : États-Unis

COMMENT ORGANISER UN ROAD TRIP COMME UN PRO : LE GUIDE COMPLET

Depuis le temps qu’on me le demande, le voici : mon petit guide tout chaud tout beau pour vous aider à organiser un road trip et louer une voiture comme un pro ! Je ne me suis jamais définie comme une spécialiste du road trip, mais force est de constater qu’après plusieurs expériences, comme un road trip en Écosse, au Maroc, au Monténégro, en Bosnie, au Mexique ou aux Pays-Bas, un long road trip aux États-Unis de 5 semaines et même un road trip d’un an en Australie, le tout allant de la voiture classique à l’espace en passant par le van ou même un road trip avec ma propre voiture, il semble que je commence à connaître le sujet ^^ J’ai donc décidé de rassembler au même endroit tout ce qu’il me semble judicieux de savoir pour vous aider à préparer votre road trip comme il se doit, sans stresser et en préparant le principal : la location de voiture, le budget, l’itinéraire. Et même quelques astuces pour organiser un road trip pas cher. En voiture Simone et bon vent à vous !!!

PETIT SOMMAIRE

 

Organiser un road trip : Monténégro

ORGANISER UN ROAD TRIP : FAUT-IL ACHETER OU LOUER SON VÉHICULE ?

Cette question ne sera pertinente que pour les personnes qui partent faire un road trip durant de longues périodes. Si vous organisez un road trip de quelques jours ou même semaines, bien évidemment, la location s’impose. Toutefois, l’achat d’un véhicule peut se révéler beaucoup plus rentable pour les road trip dépassant plusieurs semaines ou mois dans certains pays. Si vous pensez passer plus de 2 ou 3 mois sur la route, je vous conseille de vous renseigner pour l’achat. Sachant que l’achat d’un véhicule demande un peu de temps pour acheter et revendre + des démarches administratives, envisagez cette solution seulement pour le long terme. Chaque pays ayant sa propre législation sur l’achat de véhicule, veuillez vérifier les démarches au cas par cas.

Mon expérience en road trip :

J’ai toujours loué des voitures ou espaces pour mes road trip d’environ une à deux semaines, et ce, jusqu’à 5 semaines aux États-Unis. Par contre, j’ai acheté un van, puis une voiture en Australie, car j’ai fait le tour du pays pendant 1 an. C’était donc beaucoup plus rentable d’acheter mon véhicule et de prendre des covoitureurs parfois.

 

Organiser un road trip : Mexique

ORGANISER UN ROAD TRIP : QUEL VÉHICULE CHOISIR EN LOCATION ?

Selon les destinations, les distances parcourues, le nombre de personnes, etc., votre choix peut varier. De manière générale, et pour des raisons de coûts, je vous conseille d’opter pour une berline standard, car ce modèle fera l’affaire dans 90 % des cas. Si vous pensez arpenter de la piste très caillouteuse ou des sols fortement accidentés, envisagez plutôt un SUV, voir un 4×4. Renseignez-vous en amont tout de même, car contrairement à ce qu’on croit, c’est bien souvent inutile, même pour un peu de piste. Si vous avez une préférence pour une automatique ou une manuelle, vous pouvez choisir dans les filtres. Se pose aussi la question de louer un van, un espace ou même un mobile-home, si vous pensez qu’il soit rentable de dormir dans votre véhicule. Dans les grands pays chers, comme les États-Unis, le Cananda ou l’Australie, cela peut être un choix pertinent. La location revient plus cher, mais c’est largement rentabilisé par l’économie du logement.

Mon expérience en road trip :

J’ai quasiment exclusivement loué des berlines, voire des citadines, pour mes road trip en Écosse, au Maroc, en Bosnie ou au Mexique. J’ai voyagé avec un van puis une berline en Australie, dans lesquels j’ai dormi. Même si le pays possède de nombreux parcs avec des pistes, je n’ai presque jamais eu de soucis pour les visiter. Et quand ce n’était pas le cas, j’ai covoituré ou fait du stop à la journée avec des gens qui possédaient des 4×4, pour visiter un parc non-atteignable en voiture. Aux États-Unis, j’avais opté pour un espace, afin de dormir à l’arrière et ne pas avoir les soucis de coûts et de réservation des hôtels.

QUEL SITE UTILISER POUR RÉSERVER SA LOCATION DE VOITURE ?

Il y a forcément moult comparateurs sur le marché. Sans parler des agences directes comme Hertz, Europcar ou Alamo. Personnellement et avec le temps, je n’utilise quasiment plus qu’Auto Europe, parce que j’ai toujours été satisfaite du service (en revanche, j’ai eu de mauvaises expériences avec RentalCar par exemple, pour l’Écosse. Bon, chacun ses déboires). J’aime bien ce comparateur, parce qu’il brosse un choix très large d’agences, des plus traditionnelles à celles qui proposent des promos. Les prix sont bien souvent très compétitifs. On peut annuler gratuitement jusqu’à 48 h avant la prise du véhicule. Et les conditions sont bien expliquées (ce qui est un avantage non-négligeable quand on veut éviter les mauvaises surprises, anecdote plus bas). C’est dont un bon outil pour balayer les possibilités et réserver directement chez eux.

Un conseil : sélectionnez le pays où vous allez louer la voiture et non le pays France avant de faire vos recherches. Dans certains cas, les prix sont encore plus intéressants.

 

Organiser un road trip : Maroc

QUELLES ASSURANCES PRENDRE POUR SA LOCATION ?

Ah, on rentre dans le vif du sujet qui fait peur à tout le monde. Et je vous comprends, cette partie n’est pas toujours limpide. Première chose que je vous recommande quoi qu’il arrive : lisez les conditions des sites ! Je sais, c’est relou, on n’a pas envie. Mais je vous le recommande fortement tout de même, car les règles diffèrent d’une agence à l’autre. Et je l’ai appris à mes dépens en perdant plusieurs centaines d’euros… Donc mieux vaut prendre 5 minutes pas agréables et savoir à quoi s’en tenir que l’inverse. Toujours est-il que, sans dramatiser, il y a plusieurs points auxquels vous devriez être sensibilisé :

La responsabilité civile

C’est la base, que propose en principe la quasi-totalité des loueurs et courtiers/comparateurs. Cette responsabilité civile vous couvre en cas de dommages causés à des tiers (accident, blessures, etc.). Vérifiez bien les plafonds de remboursement toutefois. Car selon les pays (États-Unis, Australie, Canada…), ce type de frais chiffrent vite, alors mieux vaut s’assurer que la couverture est bonne.

Assurance dommages au véhicule / Collision Damage Waiver (CDW)

Vous la retrouverez aussi très souvent dans les couvertures de base. Elle vous protège en cas d’accidents et dommages causés au véhicule, dégradations ou vol du véhicule (TP), avec un paiement de franchise ou non. Idem, vérifiez le montant des couvertures en amont. Attention ici aussi, la CDW couvre rarement certains dommages, comme les pneus, les bris de glace, les rétros, le bas de caisse, les serrures ou la perte des clés, par exemple (les accrocs les plus courants, forcément). Le paiement de ce type de dommages sera à votre charge, ou moyennant une franchise.

Perte ou vol du véhicule (TP)

Cette assurance est bien souvent aussi comprise dans les contrats de base. Notez bien toutefois, que cette assurance ne vous couvre QUE pour la perte ou le vol du véhicule, et non pour ce qu’il y a dedans. Si vous souhaitez être assurés sur le vol de vos effets personnels par exemple, c’est quelque chose à prévoir en supplément (j’en parle ci-dessous), ou même avec une assurance complémentaire à prendre avec votre assureur habituel.

Les assurances supplémentaires

Qui ne sont donc PAS comprises dans le tarif de base, et qui font que la facture globale de la location peut augmenter de 30 à 50 %, et oui. En principe, elles couvrent :
– les dommages corporels sur le conducteur ou les passagers (PAI)
– la couverture des effets personnels, en cas de vol par exemple (PEC)
– l’assistance routière/dépannage
– les options de remboursement de franchise.

Mon expérience en road trip :

Personnellement, j’essaye de ne jamais payer ces assurances additionnelles et de contourner avec mes propres assurances, ou celles de ma carte de crédit AMEX (j’en parle plus en détails dans le paragraphe suivant). Je sais que la plupart des gens flippent avec ces histoires d’assurances, et j’ai longtemps fait partie de ceux-là. Avec le temps, j’ai appris à un peu me détendre sur le sujet. On peut aussi partir du principe que vous n’aurez pas d’accidents durant vos vacances, hein ! Et de toute manière, vous avez souvent des assurances personnelles qui vous couvrent déjà (carte bleue, assurances persos, etc.). Renseignez-vous auprès des entités concernées pour savoir à quoi vous attendre.

 

Organiser un road trip : États-Unis

COMMENT PAYER LA LOCATION DE VOITURE ?

Encore une fois, c’est un sujet qui varie selon les agences et courtiers. Mais pour avoir vu plusieurs personnes se faire avoir, moi comprise, je souligne le point.

Avec un carte de crédit

Certaines agences n’acceptent QUE le paiement avec une carte de crédit (une vraie). Hors, en France, la plupart des gens ont des cartes de débit. Vous pouvez vérifier en regardant si c’est écrit sur votre carte en petit ( » débit « ), ou en appelant votre banque en cas de doute. Si vous n’avez pas une carte Mastercard Gold, Visa Premier, American Express ou une carte qui s’apparente à ça, il y a de fortes chances pour que votre carte soit une carte de débit. Ce qui veut dire que vous allez pouvoir réserver en ligne sans encombre. Mais qu’au moment de payer en agence, votre carte sera refusée. Et si vous n’en avez pas d’autres… vous êtes dans la panade. Cela m’est arrivé en Écosse. On a dû me basculer sur une autre agence avec des conditions différentes + ma facture globale s’est alourdie d’une grosse centaine de livres au résultat. J’étais dégoûtée…

Avec une carte débit

Pas de panique toutefois. Certaines agences acceptent les cartes de débit. Mais c’est à vérifier dans les conditions absolument. Ce sera écrit noir sur blanc dans la catégorie « Modalités de paiement », vous ne pouvez pas vous tromper. Petite règle simple pour avoir un ordre d’idée : plus vous prenez des agences traditionnelles (type Hertz, Europcar, Enterprise, etc.), moins vous risquez d’avoir ce genre de problème. Contrepartie : les prix sont souvent plus chers. Si vous prenez des agences proposant des offres plus alléchantes, il y a de grandes chances pour que le paiement avec une carte de crédit soit obligatoire.

Mon expérience en road trip :

Étant fan de road trip, j’ai décidé d’opter pour une carte de crédit, afin de ne plus rencontrer ce genre de problématique. De plus, je bénéficie de couvertures comprises dans ma carte, qui me permettent d’éviter de prendre les assurances supplémentaires chez les loueurs (ce qui rentabilise le coût annuel de la carte en un voyage en principe). J’ai opté pour une carte Air France KLM American Express Gold (qui me permet aussi de cumuler des Miles sur les vols de la compagnie KLM). En payant mes locations avec cette carte, je bénéficie des assurances CDW (dommages au véhicule), rachat de franchise, TP (vol du véhicule), PAI (dommages sur conducteur ou passagers), etc. Pour plus de détails sur les assurances de l’Amex gold, c’est ici.

ÉCONOMISE SUR TON ROAD TRIP !

Grâce à une Carte AMEX Flying Blue, tu peux bénéficier de nombreuses assurances voyages incluses, dont l’assurance location de véhicule, qui évite de payer de nombreuses assurances supplémentaires en road trip. Ça m’a fait économiser des centaines d’euros depuis que je l’ai ! Pour commander ta carte et bénéficier de 8000 miles de bienvenue, c’est par ici !

 

Organiser un road trip : Maroc

LES FRAIS SUPPLÉMENTAIRES DONT TENIR COMPTE DANS LA LOCATION

Les frais kilométriques

Encore une fois, la location comprend certains frais, et d’autres pas. C’est à vérifier dans les conditions. En principe, la plupart des agences proposent le kilométrage illimité, que je recommande. Comme ça vous n’avez qu’à payer votre consommation d’essence sans vous soucier de la distance parcourue. Certaines agences recourent encore aux frais supplémentaires quand vous dépassez un nombre de kilomètres, et c’est facturé très cher, méfiez-vous !

L’âge du conducteur

La plupart des agences permettent la location de voiture à partir de 21 ans (à vérifier au cas par cas). Mais sachez aussi que sous un certain âge (souvent 25 ans ou une expérience de permis inférieure à 2 ans par exemple) et au-dessus d’environ 70 ans, des frais peuvent s’ajouter, etc. Ah, les joies de la jeunesse et du reste ^^

Point de restitution différent du point de location

Pour les petits road trip, la question ne se posera pas. Mais si vous faite un road trip dans un grand pays comme l’Australie, le Canada ou les États-Unis, vous aurez peut-être la configuration de louer votre voiture dans une agence et de la déposer ailleurs dans le pays. Ce fut mon cas aux États-Unis, où j’avais loué à Charleston sur la côte Est, et refilé la voiture en Californie à San Francisco, moyennant la somme de… 500 $ (gloops). Et oui, ce sont des frais non-négligeables selon les distances, donc à prévoir.

L’équipement en option

Si vous optez pour ça, vous aurez aussi des frais supplémentaires journaliers à régler pour la location de GPS, siège bébé ou rehausseur pour enfant, et croyez-moi, cela plombe énormément la facture. Idéalement, surtout pour le GPS, prenez le vôtre ou utilisez une application comme Maps.me. Je parle de ce type d’astuces pour faire un road trip pas cher plus bas dans l’article.

 

Organiser un road trip : Écosse

ORGANISER UN ROAD TRIP : LES PAPIERS À AVOIR SUR SOI

Forcément, l’agence de location vous fournira les papiers du véhicule, carte grise, assurances et constats tout prêt. Veillez cependant à bien avoir au moins une carte d’identité (pour l’UE) ou un passeport, votre permis et un permis international. Ce document, valable 3 ans, peut se faire en quelques jours à la préfecture près de chez vous. C’est une simple version traduite de votre permis, qui ne remplace pas votre permis officiel, mais qui vous sera demandé dans pas mal de pays anglo-saxons notamment.

Mon expérience en road trip avec ma voiture :

Si jamais vous partez avec votre propre véhicule, comme ce fut mon cas durant mon road trip en Bosnie et au Monténégro, vous devez absolument détenir la carte verte (assurance) de votre véhicule et votre permis. Je vous conseille d’appeler votre assureur voiture en amont, pour bien vérifier que le pays dans lequel vous allez est couvert par votre assurance et comment (la liste des pays est aussi mentionnée au dos de la carte verte). Même avec une simple assurance au tiers, cela m’a permis de profiter d’un dépannage gratuit, alors que j’étais tombée en panne en plein milieu d’un parc en Bosnie. Mon assureur a appelé une dépanneuse partenaire sur place, qui nous a ramené dans un garage et ça a été pris en charge, ouf !

ORGANISER UN ROAD TRIP : PRÉPARER SON ITINÉRAIRE

C’est clairement la partie que je préfère quand j’organise un road trip !! Là, c’est le moment de se faire rêver. J’ai un article où j’explique plus en détails comment je m’y prends pour préparer mon itinéraire étape par étape, ici. En résumé, je crée une carte sur Googlemaps. Je me perds pendant quelques heures sur Pinterest, Instagram et les articles de blog que je trouve. Je pointe tous les lieux qui me font rêver sur la carte. Puis j’optimise l’itinéraire en essayant de rejoindre le maximum de point, tout en élaguant ceux qui seraient trop éloignés. Je calcule à peu près les distances et le temps de route. Pour les petits pays, j’essaye de ne pas excéder 200 kilomètres de route par our (voire beaucoup moins). Dans les grands pays, je pousse un peu plus si nécessaire, et effectue la route en fin de journée, pour ne pas être frustrée de commencer les visites tard.

Mon conseil : Perso, je ne détaille pas trop cette partie non plus. Je me fais juste une idée grossière de ce que je veux faire et avec quel temps imparti. Histoire de me laisser de la marge de manœuvre si besoin, une fois sur place. Certains prévoient tout à la journée et à l’heure prêt. À vous de décider en fonction de votre personnalité ;) Je parle de la gestion des hébergements après.

 

Organiser un road trip : Bosnie

ORGANISER UN ROAD TRIP : RÉSERVER LES HÉBERGEMENTS

Partie non-négligeable du road trip, et que je trouve pour ma part (en toute honnêteté), super relou haha ! La grande question, c’est : faut-il TOUT réserver à l’avance ou voir sur place. J’ai envie de vous répondre : ça dépend ^^ De votre personnalité, de votre budget et de la destination. Perso, je déteste passer des heures à chercher des hôtels et tout réserver en amont, car cela casse ce que je préfère en road trip, ma liberté. Mais bon, force est de constater qu’il faut parfois bien prévoir un peu.

Réserver à l’avance pour avoir l’esprit libre

Si vous êtes plutôt flippé sur ce point, je vous conseille de repérer votre itinéraire en amont, le planning, et de réserver un hébergement dans la zone où vous pensez être pour chaque nuit. Vous aurez le choix entre réserver dans des campings, des Airbnb, des guest house ou des hôtels, sur Booking par exemple. Sur ce dernier, vous avez des options d’annulation jusqu’à 24 h avant sans frais parfois. Ce qui est bien arrangeant en cas de contre-temps. Bien évidemment, quelles que soient vos préférences, je vous conseille de réserver quelques logements dans les destinations très prisées (États-Unis de l’Ouest, Europe de l’Ouest, etc.) quand vous voyagez dans les périodes de fortes influences (vacances d’été, etc.)

Réserver à la dernière minute

Pour ma part, favorisant le plus de liberté possible, je privilégie des destinations et des périodes avec moins de monde. Et où il y a beaucoup de choix de logements. Comme ça, je peux réserver à la dernière minute. Je vérifie quelque temps avant de partir en ligne, voir s’il y a beaucoup de logements disponibles et à quels prix. Si je vois qu’il y a encore beaucoup de choix, je ne réserve pas avant d’être sur place. Un autre moyen de contourner la complexité des réservations d’hébergements, c’est de dormir dans votre véhicule, comme un van ou un espace. Il vous faudra quand même trouver des campings. Mais si le camping sauvage est autorisé, vous pourrez même parfois dormir sur des parkings ou dans des campgrounds, sans autre organisation que de vous poser, manger et dormir. Personnellement, je fais de plus en plus ça pour être tranquille ! Moins de confort, mais plus de liberté, c’est un choix qui vous appartient !

Mon expérience en road trip :

Au Maroc, j’ai voyagé durant la période creuse du ramadan et je réservais des Airbnb le jour même. Idem au Mexique, où je cherchais parfois même directement sur place sans réserver en ligne. J’avais une tente, qui m’a parfois dépanné pour dormir dans des campings trouvés sur la route. Au Monténégro, je voyageais avec deux autres filles et nous étions en été, période de haute fréquentation. Nous avons donc réservés nos logements environ 1 mois avant de partir sur Airbnb. En Écosse, j’ai carrément dormi dans ma voiture, sur des parkings ou dans des parcs. Aux États-Unis, j’ai aussi dormi à l’arrière de ma voiture, en mode super confort avec matelas et duvet. J’essayais de trouver des places dans des parcs le jour même. Vu que j’ai voyagé durant la période assez calme d’octobre, dans les petits parcs moins prisés, ça passait. Mais dans les grands parcs, c’était plus difficile. Je vous donc conseille de réserver un peu à l’avance, surtout en période de haute fréquentation. En Australie, je dormais dans mon van en camping ou dans le bush, donc pas de réservation ici non plus.

 

Organiser un road trip : États-Unis

ORGANISER UN ROAD TRIP : CALCULER SON BUDGET

Il y a plusieurs postes de dépenses dont tenir compte durant votre périple. Forcément, cela variera énormément selon beaucoup de choix fait. En résumé :

Le vol + le visa

Forcément, cela fait partie des premières démarches à faire. Je vous conseille de chercher et comparer les vols les moins chers sur Skyscanner, pour identifier les périodes où certaines destinations sont hyper accessibles. En utilisant les options  » partout  » pour la destination et « le mois le moins cher  » pour la période, on trouve des petits miracles. Rendez-vous également sur le site Diplomatie Gouv pour vérifier les besoins en visa pour chaque destination.

L’assurance voyage

Même si votre location de voiture couvre de base la responsabilité civile et les dommages matériels, vous n’êtes pas couvert vous-même, corporellement, par défaut. Du coup, quoi qu’il arrive, je vous conseille de prendre une assurance de voyage, qui vous couvrira en cas de soucis vous concernant. Je voyage avec l’assurance Chapka depuis des années, car le service client est au top et ils remboursent dès le premier euro de frais, ça fonctionne super bien.

PENSE À PRENDRE UNE ASSURANCE !

Ne pars jamais sans une bonne assurance voyage (ça m’a sauvé la vie plus d’une fois, et celle de mon porte-monnaie avec) ^^ ! Je te conseille Chapka Assurances, qui propose des couvertures adaptées à tous les types de voyages ! Établis un devis gratuitement en cliquant ici !

La location du véhicule

Poste de dépense principal normalement (quoi que). Vous pouvez commencer à repérer le budget en utilisant le comparateur Auto Europe, et voir ce que vous trouvez comme voiture et à quel prix.

L’essence

Ces frais sont pour vous, bien entendu. Pour ma part, j’essaye toujours de calculer approximativement mon budget essence. Pour cela, je prends mon itinéraire sur Google Maps, calcule le nombre de kilomètres total que cela représente en gonflant un peu le chiffre. Je pars souvent de la base d’une berline qui consomme du 6 litres au 100 KM et contient un réservoir de 40L. À l’aide de ce site listant le prix de l’essence au litre dans la plupart des pays du monde, calculez votre budget pour un plein. Si vous voulez procéder bien plus simplement, rendez-vous sur le site Itinéraire de Michelin, qui vous calculera tout (essence + péage), une fois le gros de votre itinéraire rentré. j’ai toutefois remarqué que le budget global était plus haut sur ce site que la réalité sur le terrain. Mais bon, mieux vaut dans ce sens que dans l’autre quand on planifie un budget ^^

Les péages

Beaucoup de pays n’ont pas la problématique des péages, c’est plus simple. Par contre, certains pays en Europe et coins des États-Unis ont des péages, et cela peut représenter des frais monstrueux. C’est notamment le cas de la France ou de l’Italie. Quand l’Allemagne ou l’Écosse n’en ont pas du tout par exemple. Vous pourrez vérifier les prix des péages aux États-Unis et en Europe sur le site de Sixt ici, c’est très bien fait. Ou encore une fois, en calculant votre itinéraire sur Michelin, les péages sont mentionnés dans le détail du prix.

Les parkings

Pensez aussi au budget parking si vous pensez passer par des grandes villes où vous pourrez difficilement stationner gratuitement. À moins de réserver un hôtel avec parking inclus. Pour ma part, j’essaye au maximum de privilégier les parkings gratuits, soient en périphérie des grandes villes, soit sur les parkings de supermarché en plein centre-ville quand je peux. J’ai découvert récemment l’application Free Park, qui répertorie sur une carte tous les parkings environnants, des gratuits aux payants, c’est plutôt bien fait et complet !

Les hébergements

En principe, je choisis le type d’hébergements que je vais faire le plus souvent (Airbnb, camping, hôtels), j’identifie le prix moyen et je multiplie par le nombre de jours. Au Maroc par exemple, j’avais vu qu’il fallait compter environ 15 € pour une nuit en guest house. Sur un road trip de 15 jours, j’avais prévu un budget d’environ 230 €.

HEP ! T'AS PENSÉ À UTILISER TES COUPONS RÉDUC ?

Reçois 10% de remise sur ta première réservation Booking en cliquant sur ce lien OU 25€ de réduction sur Airbnb en cliquant ici. Il suffit juste de t’inscrire, réserver un hébergement et tu recevras tes remises suite à ton séjour ! De rien :D

La nourriture

Tout dépend comment vous pensez vous ravitailler. Pour ma part, surtout quand je suis dans des zones naturelles, je privilégie des piques-niques et des repas achetés en épicerie (Pays-Bas). Voire, je cuisine des plats simples grâce à un réchaud (Australie, États-Unis). Et selon les pays, je vais dans des petits restos locaux, où l’on mange super bien et pas cher (Bosnie, Monténégro, Maroc, Mexique, etc.). Un peu comme pour les hébergements, identifiez le prix des restos en moyenne, calculez un budget bouffe par jour par personne et multipliez par le nombre de jours.

Les activités + entrées des parcs

Selon les destinations, vous aurez quelques tentations sur la route, sans compter les prix d’entrées dans les parcs. En Australie, au Canada ou aux États-Unis, c’est clairement un budget, et vous pourrez aussi opter pour des pass mensuels ou annuels pour faire baisser la note, renseignez-vous. En Europe, la plupart des parcs nationaux sont gratuits, c’est plus simple. Et pour les activités, à vous de voir. Personnellement, je me contente surtout de randos et de balades dans les villes, ça limite la casse.

 

Organiser un road trip : Maroc

LE MATÉRIEL DE BASE À EMMENER POUR SON ROAD TRIP

Sachant que vous arriverez peut-être par avion, inutile de prévoir une valise d’équipement, ce ne serait pas pertinent. Toutefois, je vous conseille tout de même quelques accessoires qui pourront bien vous faciliter la vie durant le road trip.

  • Un couteau rétractable, type Opinel, pour les piques-niques, couper, trancher, ouvrir une boite, etc.
  • Une lampe frontale.
  • Du papier toilette, ou des mouchoirs, du sopalin, vous avez compris le principe quoi…
  • Un GPS, ou au moins, l’application Maps.me sur téléphone, gratuite et utilisable en hors-ligne une fois les cartes téléchargées, c’est le top !
  • Un set de couverts, au cas où vous mangeriez des choses achetées en magasin alimentaire ou sur un marché.
  • Une gourde, idéalement filtrante, pour remplir votre eau n’importe où. Et de manière générale, pas mal de bouteilles pour stocker de l’eau. C’est toujours utile pour rincer quelque chose, se laver les mains e cours de route, etc.
  • Un chargeur USB pouvant se brancher sur l’allume-cigare. C’est le strict minimum pour pouvoir recharger votre téléphone. Si vous avec besoin d’une prise, il faudra acheter un adaptateur avec prise à brancher sur l’allume-cigare également (avec le moteur qui tourne, idéalement pour ne pas vider la batterie).
  • Une petite trousse à pharmacie de base, pour les premiers soins.
  • (Optionnel) Une tente, un duvet et une couverture de survie. Ce n’est pas obligatoire du tout. Mais si vous avez l’option de dormir en camping, c’est indispensable.
  • (Optionnel) Une paire de tongs et un maillot de bain si vous pensez camper, notamment en camping sauvage. Difficile d’anticiper la configuration des douches, alors pour des raisons d’hygiène et de praticité, ayez au moins vos tongs et maillot avec vous !
  • (Optionnel) Un petit réchaud et une casserole. Idem que ci-dessus, seulement si vous pensez camper.

ORGANISER UN ROAD TRIP : GÉRER INTERNET

Concernant le téléphone et Internet en road trip, il faut partir du principe que parfois, vous n’aurez pas de réseau, surtout dans les régions reculées, parcs naturels, etc. En revanche, c’est quand même bien pratique d’avoir Internet pour réserver ses logements et vérifier les infos pour certaines visites. Vous pourrez bien sûr bénéficier du wi-fi gratuit dans les hôtels, centres commerciaux, etc. Certains forfaits français comme Free proposent des options internationales jusqu’à 1 mois, dans une liste de pays à vérifier. Sinon, vous pouvez acheter une carte SIM sur place avec 4G. J’ai souvent recours à ça, car c’est le plus rentable et pratique, surtout si vous avez un téléphone avec double carte SIM. J’avais fait ça au Maroc et en Bosnie notamment. Cela a fonctionné nickel pour réserver tout au long de mon trip.

 

Organiser un road trip : Écosse

19 ASTUCES POUR FAIRE UN ROAD TRIP PAS CHER

Concernant la location de voiture

  1. Privilégier des pays moins chers en termes de coûts de la vie / essence + faire un road trip hors saison.
  2. Comparer les prix entre les résultats du compateur et ce que vous pourriez trouver sur le site de l’agence en direct. Parfois, il peut y avoir une petite différence chez l’un ou l’autre.
  3. Comparer les prix entre une location de voiture dans une agence à l’aéroport et en ville. C’est souvent moins cher en ville.
  4. Éviter les forfaits kilométriques avec facturation au km et privilégier le forfait illimité.
  5. Comparer les prix entre voitures manuelles ou automatiques (parfois, la manuelle est moins chère dans certains pays).
  6. Sur certains comparateurs, comparer les prix en changeant le pays de location de France au pays de location (prix locaux parfois moins chers).
  7. Louer un modèle de voiture plus petite quand ce n’est pas gênant (grosse économie garantie).
  8. Éviter les options type GPS, rehausseur… et prendre ses propres affaires ou acheter sur place.
  9. Si vous faites souvent des road trip, opter pour une carte de crédit comme AMEX, et économisez sur les agences de locations + assurances.
  10. Au moment du rendu, faire le plein d’essence soi-même plutôt que de prendre l’option remplissage par l’agence.
  11. Idem pour le nettoyage si vous avez l’option de le faire vous-même dans les pays moins chers.
  12. En France, louez une voiture moins chère à des particuliers en cherchant sur Ouicar !

Durant le road trip

  1. Limiter les frais d’hébergements en privilégiant le camping, le camping sauvage, ou même le fait de dormir dans sa voiture dans certains parcs ou station essence.
  2. Si le trajet le permet, planifiez de prendre des covoitureurs ou faire du Blablacar, sur certains tronçons de votre périple.
  3. Se faire à manger soi-même avec du petit matériel de camping, des piques-niques, plutôt que d’aller au restaurant tous les jours.
  4. Éviter l’autoroute en Europe, et économisez sur les péages + profitez de plus beaux paysages.
  5. Faites le plein en dehors des autoroutes et privilégiez les pompes à essence dans les villes/supermarchés.
  6. Roulez mois vite, et oui, cela peut faire beaucoup d’économies sur les longues distances !
  7. Écourtez votre temps de location en commençant ou terminant votre périple par une ville à visiter plusieurs jours, sans avoir besoin de votre voiture.

RESSOURCES

LA BOÎTE À OUTILS POUR ORGANISER UN ROAD TRIP

 

Suite à ce guide de la mort qui tue, j’espère que vous vous sentirez plus parés pour organiser un road trip comme il se doit, et de profiter de cette expérience de liberté ultime en voyage ! Si vous avez d’autres astuces, partagez en commentaire svp et merci d’avance !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *