road trip aux États-Unis d'un mois : Canyonlands
,

ROAD TRIP AUX ÉTATS-UNIS D’1 MOIS : LE GUIDE COMPLET !

Et c’est parti pour un voyage « Dream come true », le fameux road trip aux États-Unis d’un mois ! Disons-le, que vous soyez fan ou non de la culture américaine (ce qui n’est pas mon cas par exemple), force est de constater qu’une fois dans les grands espaces de l’ouest américain, face au Grand Canyon, dans les sublimes plantations de la Caroline du Sud ou sur la route 66, la légende du rêve américain opère ! C’est juste magique et mythique. Si vous planifiez d’organiser un jour un road trip d’un mois aux États-Unis (ou 3 semaines si vous faites certaines coupes. Perso, je souhaitais prendre mon temps), découvrez ici le guide complet pour préparer votre road trip aux USA, bâtir votre itinéraire, louer une voiture, calculer votre budget et… profiter un max !

SOMMAIRE

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Canyonlands

SE RENDRE AUX ÉTATS-UNIS

Commençons par le commencement, se rendre dans le pays. Bien évidemment, difficile d’éviter l’avion ici. De plus en plus de compagnies low coast font le lien entre l’Europe et les USA. Pour ma part, j’avais voyagé avec American Airlines. Je vous conseille de vous prendre environ 6 mois à l’avance pour réserver votre billet et ainsi obtenir les meilleurs prix, en regardant sur Skyscanner. Soyez flexibles sur vos dates, utilisez les options « le mois le moins cher » et « Partout » pour le départ, histoire d’optimiser vos chances de trouver un vol avantageux. On peut maintenant se rendre aux États-Unis pour environ 300 €, ça vaut le coup. Pour trouver des vols à partir de 270 € pour les États-Unis, c’est par ici !

 

FAIRE SON ESTA POUR LES ÉTATS-UNIS

Pour les séjours de moins de 3 mois et si vous êtes propriétaire d’un passeport biométrique (obligatoire pour les USA), il vous faudra obligatoirement faire une demande d’ESTA en ligne (coût de 14 $). Beaucoup de sites en ligne s’occupe de vous « faciliter » les démarches pour faire votre Esta, moyennant des frais supplémentaires, je trouve ça inutile. Le site officiel est très bien fait, c’est par ici ! L’excellent article de Lost in the USA vous expliquera étape par étape comment vous y prendre pour remplir sans erreur.

 

QUELLE ASSURANCE DE VOYAGE POUR LES ÉTAT-UNIS ?

Je sais que pour certains, le coût de l’assurance voyage semble facultatif. Je ne suis pas très parano sur le sujet, mais un conseil, pour voyager aux États-Unis, la question ne se pose même pas : il FAUT prendre une assurance voyage ! Les coûts de soins sur place sont absolument prohibitifs, et votre carte vitale, mutuelle, et même vos assurances de carte bleue ne couvriront jamais la totalité en cas de pépin (on se parle de plusieurs milliers d’euros pour une simple prise en charge par ambulance, par exemple). Du coup, mieux vaut prévoir ça dans son budget une fois pour toute et partir l’esprit léger. Perso, j’étais partie avec Chapka Assurances. Ils ont des prestations spécifiques pour les États-Unis. Pour un séjour de moins de 3 mois, je vous conseille leur pack Cap Assistance. N’oubliez pas de bien mentionner la destination « États-Unis » en faisant le devis, car les tarifs ne sont pas les mêmes.

PENSE À PRENDRE UNE ASSURANCE VOYAGE !

Ne pars jamais sans une bonne assurance voyage (ça m'a sauvé la vie plus d'une fois, et celle de mon porte-monnaie avec) ^^ ! Je te conseille Chapka Assurances, qui propose des couvertures adaptées à tous les types de voyages ! Établis un devis gratuitement en cliquant ici !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Rhyolite

LA LOCATION DE VOITURE AUX ÉTATS-UNIS

Louer avec Auto Europe

Louer une voiture aux États-Unis pour son road trip ne sera pas très compliqué. Les loueurs tels qu’Alamo, Budget ou Avis par exemple, ont pignon sur rue. Ne faites pas la même erreur que moi (j’avais dû fumer la moquette ce jour-là), qui ai réservé une voiture à la dernière minute en agence sur place. La location nous a coûté (tenez-vous bien) 2 800 € pour 1 mois, aaaaaah ! À vrai dire, je voyageais avec ma tante, qui vit sur place, et je lui ai délégué la chose. Grave erreur… Je vous conseille d’anticiper votre location de voiture et de réserver avec mon comparateur préféré pour mes road trips : Auto Europe. On y trouve des locations pour 1 mois à partir de 900 € pour des mini et 1 200 € pour des SUV, même avec lieu de restitution différent, par exemple.

Quelle voiture louer ?

Selon votre périple de road trip aux États-Unis, certains recommandent un 4×4, je ne suis pas forcément d’accord. Par contre, les distances aux États-Unis sont immenses. Donc mieux vaut prévoir une berline un peu spacieuse pour voyager confortablement tout de même. De mon côté, nous avons loué un monospace 7 places, car nous voulions dormir à l’arrière de la voiture pour éviter les frais d’hôtels. Avec le matériel adéquat, on a dormi comme des bébés… et économisé énormément d’argent en hébergements, c’est un choix :) A minima, je vous conseille de prendre une grande berline pour être bien. Et si vous pensez faire certains parcs seulement accessibles en 4×4, alors l’option s’impose.

ÉCONOMISE SUR TON ROAD TRIP !

Vérifie les tarifs des locations sur Auto Europe ici au plus vite ! Reçois jusqu'à 4% de cashback sur ta location Auto Europe en t'inscrivant sur iGraal ici (Comment fonctionne le cashback ? Voici le guide). Et pour organiser ton road trip comme un pro, découvre mon guide complet ici !

 

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Monument Valley

LES FRAIS DE LOCATION DE VOITURE AUX ÉTATS-UNIS

J’ai un article plus détaillé sur ce sujet ici : Comment organiser un road trip : le guide. Mais sachez que quoi qu’il arrive, vous aurez à tenir compte de ces types de frais lors de la location d’une voiture aux États-Unis :

Les frais d’abandon

Si vous laissez votre voiture dans une agence différente de départ. Ce qui fut mon cas, vu que nous avons démarré à Charleston sur la côte Est, et terminé à San Francisco sur la côte Ouest. Ces frais peuvent parfois être de plusieurs centaines de dollars. À prendre en compte !

Les frais d’assurances auto complémentaires

Au minimum, vous aurez droit à l’assurance au tiers. Mais ici aussi, warning, car les États-Unis chiffrent vite quand il s’agit de dépannage et réparations. Perso, j’avais la chance que ma tante soit résidente américaine et profite déjà d’une assurance auto personnelle, qui fonctionnait pour une location. Sinon, soit vous optez pour les assurances tout-risque complémentaires (moyennant franchise quand même), soit vous prenez le risque de payer de votre poche en cas de pépin. Vous avez aussi l’option de vous munir d’une carte de crédit Gold, type American Express (ce qui est mon cas). Et qui vous évite de rajouter des assurances, car la carte les couvre déjà. L’investissement peut vite en valoir la peine, donc à réfléchir. J’explique tout ça plus en détail dans mon article Comment organiser un road trip ici !

Les frais pour un second conducteur

Et ça chiffre aussi, donc à vous de juger si vous vous sentez capable qu’une seule personne fasse la route. Perso, on avait pris qu’un conducteur, mais ma tante a roulé quelques rares fois dans les endroits de pampa profonde pour me soulager un peu.

Les frais d’options supplémentaires

Type GPS. C’est tellement cher à la journée que je vous conseille fortement de prendre votre GPS à vous. Ou d’utiliser l’application gratuite Maps.me. Et de télécharger les cartes nécessaires pour les utiliser en hors-ligne ensuite sur votre téléphone !

Dernier point, il vous faudra vous munir d’un permis international pour conduire aux États-Unis. À faire faire gratuitement dans la préfecture la plus proche de chez vous.

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Petrified Forest

OÙ DORMIR AUX ÉTATS-UNIS POUR UN ROAD TRIP

Les types de logements aux USA

Vous n’aurez que l’embarras du choix sur la route, c’est l’avantage des États-Unis : hôtels (à partir de 80 $ la chambre environ), motels (à partir de 30 $ la chambre), Airbnb (à partir de 40 $ pour 2 dans les grandes villes surtout) et campings (gratuits ou à partir de 12-15 $ l’emplacement). Vous pouvez effectuer la plupart de vos réservations sur les sites de Booking ou Airbnb. L’avantage de Booking, c’est que vous pouvez effectuer des réservations avec paiement sur place et possibilité d’annuler sans frais, jusqu’à 48 h avant d’arriver. Ce qui rend le planning un tout petit peu plus flexible si besoin.

Faut-il réserver à l’avance ou pas ?

Rien de très surprenant, les États-Unis sont une destination très prisée. D’autant plus à la haute saison, entre juin et septembre. À ces périodes, il est conseillé de réserver ses logements à l’avance. Pour ma part, ceux qui me lisent depuis un moment savent que je DÉTESTE (!) prévoir en amont durant un road trip. Car cela enlève toute la notion de spontanéité et liberté que j’adore avec ce format ! Ce road trip aux États-Unis d’1 mois n’a pas fait exception. Nous n’avons RIEN réservé du tout à l’avance ^^ Accessoirement, j’ai voyagé là-bas de début à octobre à début novembre, une période beaucoup plus calme touristiquement parlant. C’est donc faisable en moyenne et basse saison, et surtout en camping. Mais je ne le recommande pas pour les lieux très prisés, ni durant la haute saison.

L’option camping

Un grand avantage pour nous, niveau organisation ! Nous avons dormi dans notre voiture (d’où le choix d’un espace). Et passé la nuit dans des campings trouvés sur la route. Je vous conseille les applis Park4night ou FreeCampsite. Cela vous permettra de repérer des aires de camping légales n’importe où. Au choix, vous trouverez des sites gratuits, avec le strict minimum, comme un bloc toilettes, parfois avec douches payantes. Ainsi que des campings plus confortables, allant de 12 $ l’emplacement à 30 $ dans les campings les plus équipés. Les parcs nationaux ont également des campgroung à disposition, mais warning. Il faut souvent réserver des mois à l’avance pour les plus prisés. On s’est retrouvé le bec dans l’eau comme ça à Canyonlands, Grand Canyon ou Yosemite par exemple. Ce qui force à rebrousser chemin pour trouver un camping dispo plus loin. Rien d’insurmontable, mais mieux vaut le savoir :)

HEY ! T'AS PENSÉ À UTILISER TES RÉDUC LOGEMENTS ?

Vérifie les dispos sur Booking ici avant que les prix ne grimpent ! Reçois jusqu'à 4% de cashback sur toutes tes résas Booking en t'inscrivant sur iGraal ici (Comment fonctionne le cashback ? Voici le guide). Bénéficie aussi de 34€ de réduc sur Airbnb en cliquant ici. Il suffit juste de créér un nouveau compte ! De rien :D

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Vallée de la mort

LE BUDGET POUR UN ROAD TRIP AUX ÉTATS-UNIS D’1 MOIS

Avant de démarrer, je sais que tout le monde n’a pas le luxe de prendre 1 mois de congés ^^ Mais bon, un road trip aux États-Unis, c’est un peu le voyage d’une vie selon moi. Le budget varie de toute manière énormément selon les choix que vous ferez. De notre côté, nous avons dépensé un budget d’environ 4 600 $ sur place (!), pour un road trip d’un mois de 8 000 km à deux. Si on n’avait pas foiré le budget location de voiture, on aurait plutôt dépensé 3 300 $ en tout (je préfère ne pas y penser ^^). Je compte un global d’environ 2 700 € dépensés pour moi au global, en comprenant l’avion + assurance. Voici les infos pour calculer votre propre budget à vous !

Les vols

Vous pourrez trouver des vols pour les États-Unis en partance de France à partir de 270 – 300 € A/R durant les périodes les moins chères, sur Skyscanner. Ce prix peut grimper jusqu’à 600 € (ou + en haute saison). Essayez donc d’anticiper au maximum vos dates et réservations. Pour ma part, j’avais payé 500 € pour un atterrissage à New York, où j’ai passé 3 semaines avant de démarrer mon road trip. Je devais redécoller de Los Angeles 2 mois plus tard. Mais rien ne s’est passé comme prévu. Puisque j’ai finalement rencontré un Américain avec qui j’ai voyagé au Mexique ensuite. Mais bref haha ! En pratique, ça doit être beaucoup plus simple que ça ^^ !

L’ESTA + l’assurance voyage

La location de voiture

Avec le site Auto Europe, vous trouverez des locations de petites voitures pour 1 mois à partir de 900 € (soit environ 32 €/j.) et des berlines / SUV à partir de 1 200 € environ (environ 43 €/j.). Les monospaces commencent à environ 1 300 € pour 1 mois (environ 47 €/j.). Si vous calculez la différence entre les modèles mini et berline, et que vous pouvez économiser 1 mdois d’hébergement, le calcul est vite fait. C’est ce pour quoi, nous avons opté pour l’espace, mais il faut avoir envie de faire ça. Et vu qu’on a payé 2 800 € à 2 en réservant sur place, autant te dire que : 1) on a appris notre leçon qui est de réserver en ligne à l’avance et 2) on était motivée pour économiser sur l’hébergement après ça !!! N’hésitez pas à lire mon article Comment organiser un road trip, pour des infos plus détaillées sur les frais de location de voiture.

Les hébergements

Selon vos choix, le budget hébergement aux États-Unis peut passer du simple au quadruple. C’est un poste de dépense à ne pas négliger si vous voulez faire des économies. Comme je disais plus haut, comptez en moyenne 80 $ la nuit d’hôtel, 30 $ pour les motels, 40 $ pour les Airbnb et à partir de 10 $ pour les emplacements de camping (voire gratuit). De notre côté, nous avons dépensé environ 300 $ de camping pour 2 en 1 mois, privilégiant les petits campings et sites gratuits.

Essence

Bonne nouvelle ici : l’essence aux États-Unis coûte beaucoup moins cher que chez nous, whou ! Là-bas, le coût du galion (soit 3 litres) est d’environ 2,5 $, soit environ 0,80 centimes du litre. Quand on faisait un plein pour nous, on payait en moyenne entre 35 et 40 $ le plein. Il faut savoir que le coût de l’essence dans certains États, comme la Californie notamment, est beaucoup plus cher qu’ailleurs (plutôt vers 3,5 $ le galion). De notre côté, nous avons payé au global environ 600 $ pour 8 000 km, de Charleston à San Francisco. Pensez à télécharger l’application GasBuddy pour comparer les prix des stations en route !

Nourriture

Encore une fois et selon votre budget, ce poste peut beaucoup varier. Sachez qu’il faut compter en moyenne 15 à 20 $ pour un repas en restaurant aux USA (sans oublier les 20 % de pourboires), et environ 7 à 10 $ dans les fast-foods. Sinon, vous pourrez aussi vous munir d’une petite glacière, d’un réchaud et cuisiner vos propres repas, ce qu’on a fait ! Résultat : un budget d’environ 400 $ de courses pour 2 et 200 $ de restos sur ce road trip d’1 mois (à cause des Taco Bells et Waffle house, trop bon). C’est beaucoup moins que ce que la plupart des gens dépensent. À vous de choisir vos priorités.

Activités

Ce poste de dépense chiffre très très TRÈS vite aux États-Unis, pays développé oblige. Je vais être honnête avec vous. Nous n’avons fait aucune (ou très peu) d’activités spécifiques, type survol en hélico, canoë par-ci, bateau par-là et tous type d’excursions à la journée qui chiffrent vite. Accessoirement, je voyageais avec ma tante de 76 ans, donc bon… Il y a déjà tellement à faire en se promenant et en randonnant dans les parcs qu’on n’a pas vu l’intérêt… À part une entrée au musée de la Route 66 en Oklahoma, on s’en est tenu au principal, gratuit. Mais chacun fait ce qu’il veut bien entendu. En tout cas, pour référence, un survol en hélico du Grand Canyon coûte environ 200 € les 20 minutes, voilà voilà.

Entrées pour les parcs

Là, mieux vaut être malin. Car chaque parc aux États-Unis a un prix d’entrée d’environ 30 $, donc ça chiffre vite. Si vous pensez en faire plus de 4, optez pour le Pass America the Beautiful, qui coûte 80 $ pour une voiture. Avec ça, vous pouvez rentrer quasiment partout sans frais supplémentaires. Vous pouvez le commander en ligne ici et présenter le papier à chaque entrée de parc (mais il y a des frais de dossier). Le plus simple restant de l’acheter directement sur place dans un parc. Sachez juste que certains parcs, comme Antelope Canyon ou Monument Valley, appartiennent à certaines communautés amérindiennes. Le pass n’est donc pas valable là-bas et il faudra rajouter le prix de ces entrées en plus. Antelope Canyon : environ 30 $/pers. Monument Valley : 20 $ la voiture + 10 $ par personne.

En vrac

Il y a toujours des petits extras à prévoir en road trip. Parmi eux, les parkings. Vous n’aurez pas de souci dans les parcs et sur les routes. Mais dans les grandes villes, beaucoup d’emplacements sont payants. Notre budget parking pour 1 mois : 40 $. On s’est aussi équipée pour dormir dans la voiture (duvet, matelas de sol et gonflable pour parer au froid) : 150 $ pour 2. J’avais également acheté une carte SIM sur place pour avoir la 4G en route : 30 $. Pas de budget cadeaux pour nous, mais chez certains, ça représente des centaines de dollars. Au final, rajoutez environ 10 % à 15 % à votre budget global pour avoir un peu de mou.

Pour trouver des sources d’infos au top pour calculer votre budget de road trip aux États-Unis, vous pouvez aussi aller voir l’article de Lost in the USA sur le sujet, ce sont les pros de la destination !

 

VOYAGE MOINS CHER EN UTILISANT LE CASHBACK !

Reçois entre 1 et 10% de cashback sur la plupart de tes résas d'avion, de transports et d'hôtels en utilisant le site iGraal. Active ton compte, découvre les sites partenaires (Booking, SNCF, Auto Europe, Expedia...), réserve et reçois du cashback tu tes achats en retour, youpi ! Pour plus d'infos sur le cashback, découvre mon guide ici !

 

ROAD TRIP AUX ÉTATS-UNIS D’1 MOIS : L’ITINÉRAIRE

Les possibilités d’itinéraires pour un road trip aux États-Unis sont infinies ! Pour ma part, je voulais vraiment voir les parcs du Grand Ouest Américain. Contrairement à la plupart des gens, qui font une boucle au départ de San Francisco ou Los Angeles, je suis partie de la côte Est, Charleston, où habite ma tante. Résultat : nous avons littéralement traversé le pays d’Est en Ouest ! Une expérience de dingue ! Et petit avantage par rapport à la classique boucle Grand Ouest américain, on a pu plonger dans une vision encore plus large de la culture américaine. Nashville, Route 66, plantations de Caroline du Sud, ambiance cowboy au Texas… Autant de choses qu’on n’aurait pas vu en partant de la côte Ouest. Disons-le, je n’oublierais jamais ce road trip aux États-Unis d’un mois !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Charleston

1. Charleston – Caroline du Sud (Jour 1)

Ce fut mon point de départ de notre road trip, puisque ma tante habite là-bas ! Charleston est une petite ville de la côte Est au passé colonial intense ? Du coup, l’architecture est sublime, on se croirait un peu dans un film. Grandes demeures coloniales, petit centre-ville coloré, calèches qui passent, immenses plantations à visiter, qu’on atteint en traversant ces fameuses allées de chênes recouverts de mousse, c’est assez dingue ! Isle of Palm, Boone Hall Plantation, le Waterfront, autant de lieux à visiter absolument. Si vous voulez un aperçu d’une ville coloniale typique sans avoir le temps de passer par la Louisiane, un petit tour par Charleston peut être un bon entre-deux pour démarrer, je pense. Mon guide plus complet sur Charleston ici.

Où dormir : j’avais la chance de loger chez ma tante. Mais sans ça, j’aurai pu opter pour un Airbnb dans le centre-ville (les hôtels sont assez chers, mais vous pouvez vérifier les disponibilités ici aussi).

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Smokey Moutains

2. Great Smokey Mountain – Tennessee (Jour 2)

On démarre le road trip en traversant le long État du légendaire Tennessee (big up Johnny). Le nom de Great Smokey Mountain ne vous parle peut-être pas, face aux parcs de l’Ouest américain beaucoup plus réputés chez nous, mais ce parc est pourtant le plus visité des États-Unis, oui oui. Situé en plein cœur de la chaîne de montagnes des Appalaches et lieu sacré du peuple Cherokee, c’est le coin parfait pour randonner dans des altitudes gérables allant de 300 à 1 500 mètres. Voulant ménager ma tante pour la suite, je n’ai pas randonné, mais franchement… les vues de la route donnaient bien envie !

Où dormir : dans le petit parc de Headforest State Park, au camping gratuit de Cataloochee ValleyCampground, contenant des douches chaudes, wouhou ! Pour un peu plus de confort, l’hôtel Jonathan Creeks & Villas semble un super rapport qualité-prix. Vérifiez les disponibilités ici.

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Nashville

3. Nashville – Tennessee (Jour 3)

On avait le choix entre Nashville ou Memphis pour s’arrêter dans un des temples du rock américain. On a opté pour Nashville. Johnny Cash, Dolly Parton, Hank Williams, James Dean, tous y sont passés ! Direction Broadway Street, où les restaurants, boutiques de boots en cuir, boutiques de disques aux enseignes de néon et bars s’enchaînent. Le mieux reste de s’asseoir à une table et d’écouter les petits concerts live en espérant croiser une des prochaines légendes du rock ! ^^ Si vous pensez passer la nuit, passez au BB King Blue club, une institution où voir des concerts live (et des gens avec des chapeaux de cowboy ^^), c’était trop bieeen !

Où dormir : nous n’avons pas dormi à Nashville même. Mais pour réserver un hôtel à Nashville, c’est pas ici !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Tumcarmi

4. Route 66 – Oklahoma (Jour 5)

Après une journée de road trip pour rejoindre l’Oklahoma (on ne s’est pas arrêté en Arkansas), on commence à se mettre dans l’ambiance du road trip sur la fameuse route 66 ! Il faut savoir que la Highway a totalement rendu désuète cette institution américaine. Plein d’endroits ne sont plus praticables. Mais en Oklahoma (et même après au Texas, etc.), si ! Je parle plus en détail dans cet article où trouver les meilleurs tronçons à partir d’Oklahoma City : vieux motels, enseignes à néon, diners et drives in pour commander burgers et milkshake, on est bien dans Cars de Pixar, version humaine quoi ! On a également visité le petit musée de la route 66 au passage, petit, mais vraiment bien fait.

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Palo Duro Canyon

5. Palo Duro Canyon State Park – Texas (Jour 6)

Ce fut l’un de mes premiers coups de foudre durant ce road trip aux États-Unis (surtout quand on commence par l’Est et on pas l’Ouest). Une magnifique petite mise en jambe avant les gros parcs de l’Ouest. Beau canyon, végétation rase, terre d’ocre flamboyante au soleil levant. Et sans personne puisque… personne ne prend le temps de venir jusqu’ici. Le parc contient pas mal de vestiges de la grande époque de l’invasion européenne : chariots de pionniers, etc. On a suivi le CCC trail, assez facile et offrant des paysages renversants, à faire !

Où dormir : dans le parc de Palo Duro, à Hackberry Camp Area, contenant douches et coin pique-nique. Pour les petits budgets Motel, réservez au Motel 6 d’Amarillo, et pour les budgets moyen, au Best Western, super bien noté !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Cadillac Ranch

6. Amarillo & Cadillac Ranch – Texas (Jour 6)

Bienvenue chez les cowboys, les vrais ! À Amarillo à la bonne saison (printemps-été), vous pourrez plonger dans l’ambiance de l’Amérique profonde, avec rodéos, visites de ranchs et ventes de bétail aux enchères. Pour nous, la saison était terminée, damned ! On s’est rattrapé avec la visite de Cadillac Ranch, une œuvre d’art jalonnant la route 66, mondialement connue pour ses Cadillac plantées dans le sol au milieu des champs de blé. Aujourd’hui, les gens taguent dessus, participant à l’œuvre, j’ai trop adoré perso, on est chez les cowboys quoi ! En fin de journée, on quitte le Texas pour le Nouveau-Mexique, en passant au travers la ville de Tucumcari sur la route 66 le soir. Motels lumineux, enseignes en forme de cactus géants, drive in, là, vous êtes dans Cars à nouveau, c’est dément !

 

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Santa Fe

7. Santa Fe – Nouveau Mexique (Jour 7)

On découvre la petite ville de Santa Fe. Là, on plonge directe dans l’ambiance mexicaine. L’architecture ici est typique des colonies du sud, avec maisons en torchis marron et poutres apparentes. On croirait un décor pour la série Zorro de notre enfance ^^ (génération 80 hein). Portes colorées, guirlandes de piments séchées, rideaux multicolores, mosaïques sur les frontons, bienvenido ! Forcément, c’est touristique, alors on a droit au Mariachis sur la plaza principale, restos de quesadillas et petit marché centrale remplis de chapeau et tentures aux accents très amérindiens. Mais il y a aussi de nombreux musées d’arts traditionnels ou contemporains. Franchement, baladez-vous une bonne demi-journée, ça vaut carrément le coup !

Où dormir : Au bord du lac du Santa Rosa State Park, un petit camping avec douche, bien pratique et calme ! Pour un hôtel pas loin de Santa Fe, optez pour le Wyndham Santa Fe. Et pour une adresse beaucoup plus personnalisée et chaleureuse, réservez au Fort Marcy !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Mesa Verde

8. Mesa Verde – Colorado (Jour 8)

Autre mega gros boum coup de coeur du road trip aux États-Unis ! Mesa Verde contient les vestiges des peuples amérindiens vivants là avant la colonisation. On dit toujours que les États-Unis sont un pays jeune, hum… Ici, certaines maisons ont presque milles ans ? Le truc totalement dingue ici, c’est que pour des raisons de ressources et de sécurité, les peuples ont commencé à bâtir leur maison à flanc de montagne (mais vraiment), ne pouvant les atteindre qu’en grimpant à la corde par exemple (oui oui). Des visites sont organisées pour atteindre certaines maisons (craintifs du vide, s’abstenir). Ne ratez pas Sun point view au coucher du soleil, d’où l’on peut admirer une vue imprenable sur les falaises et voir plusieurs villages en ruine. Il faut s’imaginer ça la nuit, où chacun s’éclairent d’un feu, OMG ! Go !

Où dormir : Dans un camping du parc de Mesa Verde, dans le Colorado, en vu de la visite du lendemain. Équipé en laverie et douche. Sinon, réservez au Metro Inn, juste à côté du parc et qui semble très confort et super noté !

 

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Arches National Park

9. Arches National Park – Utah (Jour 9)

Ok, les choses très sérieuses de notre road trip commencent là. On attaque notre 1er parc de l’Ouest américain, dans l’Utah. On ne présente plus Arches National Par, mondialement connu pour ses arches naturelles plus belles les unes que les autres. Tunnel Arch, Sand dune Arch, Delicate Arch, Balanced Rock, Doucle arches,North window, autant de noms à pointer sur votre carte avant de venir. Sachez qu’il fait très chaud dans ces parcs. C’était notre cas en octobre, alors je ne veux même pas imaginer en été, et il n’y a pas d’ombre. Essayez de sortir du parc au coucher du soleil, car vous traverserez les champs de monolithes à perte de vue de Garden of Eden et les Petrified Dunes et là, bon voyage !!!!

Où dormir : Dans le campgroung de Arches National Park (si vous avez réservé à l’avance) ! Sinon, opter pour une nuit dans la ville de Moad, tout à côté de Arches. Et réserver soit Bowen Motel pour un bon rapport qualité-prix, au Big Horn pour une nuit confo et au FunStays pour une nuit sous tente de luxe, whou !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Canyonlands

10. Canyonlands – Utah (Jour 10)

Bienvenue dans MON parc préféré des États-Unis. Beaucoup vous diront Grand Canyon (hallucinant de beauté) ou Yosemite (toujours pas remise). Mais Canyonlands, c’est mon chouchou à moi. Peut-être parce que je suis une fan inconsidérée de canyons aux roches ocre (comme j’en avais vu un peu en Australie). Et que celui-ci a définitivement défloré mes yeux de ces paysages de fou ^^ Lever de soleil sur Grand View Point, randonnée le long des falaises, Orange cliff lookout, le dôme et ses montagnes de sels multicolores, Green River, pfiou, ramenez-moi la-bas !

Où dormir : Dans le parc national de Canyonlands (réserver à l’avance si possible). On avoue, on a trouvé un emplacement à l’arrache le soir pour dormir, mais on est partie très tôt le matin pour éviter les rangers (pas bien) ! Sinon, réservez au même hôtel que précédemment à Moab.

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Grand Staircase Escalante

11. Capitol Reef & Escalante Monument – Utah (Jour 11)

Capitol Reef ne m’a pas forcément subjugué par ses paysages de dingues. Par contre, il contient des pétroglyphes des hommes de la préhistoire encore hyper bien conservés (et quand on voit les dessins, ça fait un peu flipper. Théorie des extra-terrestres bonjour !!!). Pour rejoindre Bryce, vous aurez le choix entre une route un peu plus courte et une… un peu plus longue QUE JE VOUS RECOMMANDE ! ^^ Vous passerez par Dixie National Forest, dont la couleur des bouleaux qui dorent en automne, whooooooou ! Et mon moment préféré : la route à travers Grand Staircase escalante National Monument. Ce canyon de grès blanc s’étend à perte de vue et on ne positionne la rivière que grâce à ses touffes d’arbres au bord du lit, la vue est surréaliste ! Il faut passer par cette route !

Où dormir : Dans le petit camping de Kodachrome Basin State Park, avec douches !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Bryce National Park

12. Bryce National Park – Utah (Jour 12)

Autre joyau incontournable des grands parcs de l’Ouest américain et d’un road trip aux États-Unis, Bryce National Park ! Là aussi, munis de votre bolide, vous allez pouvoir enchaîner les plus beaux points de vue qui soient : Rainbow Point Lookout, Farview et Piracy Point, Bryce point et probablement l’un des plus beaux (et bondés), Inspiration Point. Encore une fois et pour ménager ma tante, on s’est contenté des petites balades le longs des falaises. Mais il y a moyen de descendre au coeur de Bryce et d’admirer les cheminées du bas, ça doit être dingues aussi !

Où dormir : Duck Creek Campground. Je vous préviens, au mois d’octobre, on a eu très froid et il n’y a aucunes commodités. Sinon, réservez au Bryce Way Motel pour un super rapport qualité-prix. Et au Countryside cabin pour un délire trappeur tout confort.

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Zion National Park

13. Zion National Park – Utah (Jour 13)

Suite à un petit souci de crevaison, on a malheureusement perdu la matinée et dû écourter le passage à Zion d’une journée à une bonne demi-journée. Ce parc, pfioooou… Alors, il est très prisé et visité, car le plus proche de la Californie donc les tours operator le mettent en priorité dans les tours. Résultat : parc accessible seulement avec un système de petit train qui passe d’un stop à l’autre. Au final, c’est plus écolo pour sûr, mais ça limite la liberté de découverte. Vous en prendrez quand même plein la vue : The Court of the Patriarchs, bim. Kayata Trail et sa grotte, boum. Le Temple of Sinawava, badadoum. Mon petit regret : ne pas avoir pu faire la randonnée de Riverside Walk, qui traverse la rivière pour s’enfoncer dans les gorges (enfin, que le début quoi). C’était déjà mieux que rien, mais à refaire !

Où dormir : dans le camping de Zion National Park, si vous avez réservé. Sinon, réservez une nuit inoubliable dans une Tiny House toute équipée près du parc, ou à l’hôtel Red Lion car bon rapport qualité-prix !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Horseshoe Bend

14. Lake Powell & Horseshoe Bend – Arizona (Jour 14)

Le lac Powell est un magnifique lac artificiel suite à la construction du barrage limitant les eaux de Grand Canyon. Les nuances de couleur sont assez dingues, entre la roche ocre ou beige et la surface du lac, argenté absolument partout ! Le point de vue de Wahweap vaut le coup, ainsi que celui du barrage en soi. Un peu plus loin se trouve le fameux Horseshoe Bend, image d’épinal de l’Ouest américain. J’avoue que j’avis envie de pleurer en le voyant de mes propres yeux, c’est magique, difficile à expliquer. Mettez-vous un peu à l’écart de le foule en marchant 2 – 3 minutes, posez-vous et… admirez. Je suis restée 2 h ^^

Où dormir : Dans le super campground de Lone Rock, près du lac Powell. La lumière du ciel au coucher du soleil, gloops ! Sinon, réservez une chambre au Best Western de Lake Powell avec rooftop et vue sur le lac, sublime !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Antelope

15. Antelope Canyon – Arizona (Jour 15)

Complètement prises par le rythme du road trip, on arrive un peu les mains dans les poches à Antelope Canyon. Je me rends compte qu’on n’a pas réservé. Merci le voyage en basse saison, ça passe (mais mieux vaut prévoir en mont en haute saison, je pense). On part pour la visite de Lower Antelope (important, car plus impressionnant que la visite du dessus). On descend au cœur du canyon, accompagné d’une guide Navajo charmante. Alors, il faudra composer avec le rythme d’un groupe, qui touche la falaise alors que c’est interdit, parle parfois trop fort pour la quiétude des lieux, prends plus de photo qu’ils ne regardent. Faites fi, mettez-vous dans votre bulle et appréciez, ces lieux sont des œuvres d’art de Dame Nature, passagers et… c’est juste magique ! Entrée : Environ 30 $/pers.

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Monument Valley

16. Monument Valley – Arizona (Jour 15 – 16)

Nous sommes arrivés à Monument Valley en fin de journée. Le coucher de soleil sur les fameuses Mittens et Merrick buttes, voilà voilà <3 ! Il faudra payer l’entrée du parc à l’arrivée. Ne vous formalisez pas du (parfois) manque de sympathie des locaux. Les Navajos, propriétaires de ces terres, se battent pour conserver leurs territoire intacte. Le hic, c’est qu’ils sont coincés entre leur envie d’indépendance, totalement ignorée du gouvernement, et leur besoin de survivre, tenant principalement grâce au tourisme. À leur place, je pense qu’on aurait aussi envie de faire la gueule… Le lendemain, nous avons opté pour la fameuse Valley Loop Drive, une boucle de 17 miles à faire en voiture pour apprécier les plus beaux points du vue et se croire, littéralement, dans Lucky Luke. C’est l’un des rares endroits où mieux vaut avoir une voiture type 4×4 ou SUV pour tenir la route, car très rocailleux et sableux par endroit !

Où dormir : dans un camping près de Monument Valley (payant). Sinon, réservez dans un très joli Wapiti Lodge, près de Monument Valley ici, ou dans un Motel tout confort, le Mokee Motel.

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Petrified Forest

17. Petrified Forest National Park – Arizona (Jour 16)

À ce point de notre road trip aux États-Unis, on arrive plus au sud de l’Arizona. Beaucoup de gens vont directement vers le Grand Canyon. Mais comme nous avions le temps et l’envie, on s’est lancé à l’aventure aux confins de l’Amérique, yahouuuuuu ! Ce parc, très étendu, arbore des particularités géologiques totalement dingues. À commencer par ces champs de troncs d’arbres pétrifiés, puisque d’anciennes forêts englouties par les eaux ont été tout simplement sédimentées par du quartz et sont devenus… de la pierre. Multicolore ! Du coup, des troncs d’arbres en pierre, de magnifiques montagnes arborant des strates noires, orange, mais aussi, vertes, violette ou bleues ! On a terminé la journée dans ce parc et je le dis, le plus beau coucher de soleil de ma vie fut officiellement et jusqu’à présent LÀ-BAS !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Saguaro National Park

18. Saguaro National Park – Arizona (Jour 17)

On continue notre road trip improbable aux confins de l’Arizona ! J’avoue que j’avais une petite obsession : voire des hauts cactus. Vous savez, ceux qu’on dessine dans les bandes-dessinées ! Voilààààà ! Et bien, pour en voir (beaucoup), il faut aller à Saguaro National Park, une sublime réserve protégée contenant des centaines d’espèces de végétaux, dont les cactus les plus improbables. Des boules, des grands troncs, des guirlandes, des trucs piquants, des mousseux, TOUT ! On a vu des petites tortues sauvages, ainsi que des coyotes le soir venu, whooou ! Et des champs entiers, ENTIERS, de grands cactus aaaaaaaah ! Oui, j’ai conduis des centaines de bornes pour voir ça et… content !

Où dormir : dans le ville de Tucson. Réservez une chambre au Motel 6 pour les petits budgets. Ou au 3 palms pour une fin de journée au bord de la piscine (surtout qu’il fait chaud dans ces coins !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Colossal Cave Mountain Park

19. Colossal Cave Mountain Park – Arizona (Jour 18)

Puisqu’on était dans le coin (de nulle part), on a profité pour aller voir la Colossal Cave Mountain. Bon, soyons honnête, c’est une très belle cave troglodytes remplies de stalagmites qui raviront les amateurs de spéléo. De là à dire que ça vaut les 16 $ + de la visite et le détour, je ne pense pas. Bon, à vous de juger, mais c’est l’un des rares lieux où je vous dirai de passer votre chemin.

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Grand Canyon South Rim

20. Grand Canyon – South Rim – Arizona (Jour 19 – 20 – 21)

Nous avons passé 3 jours à Grand Canyon. Certains seront contents après une demi-journée. Je n’ai qu’une chose à dire, au-delà du fait que c’est c’est beau parce que ça, on sera tous d’accord. Les roches que vous voyez au fond du canyon ont environ 2,5 milliards d’années. Pour info, la planète Terre en a 4,5… Je ne suis pas une fofolle de biologie (du tout), mais imaginez voir un truc qui a 2,5 milliards d’années avec VOS petits yeux d’êtres humains. Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça me renverse totalement. Cette info est restée scotchée à mon cerveau 3 jours durant !

Tout comme pour Zion, un système de bus traverse le parc et vous dépose à différents points de vue toute la journée durant. Ne réfléchissez pas, embarquez et arrêtez-vous partout ! ^^ TOUT EST BEAU ! Pour les amateurs de rando (bon niveau), optez pour le Rim Trail + le Bright Angel Trail, qui vous amènera jusqu’à un point de vue sur la rivière du Grand Canyon. Il faudra compter environ 6 – 8 h de marche avec les pauses pour le faire. Et une bonne remontée au retour hein ! Mais mon dieu, cela reste un de mes plus beaux souvenirs du pays.

Où dormir : au Grand Canyon idéalement, mais il faudra vraiment réserver à l’avance pour les campings. Pensez au campground de North Rim, gratuit, car beaucoup moins visité que son grand frère du Sud. Sinon, vous pourrez opter pour un motel sympa dans la petite bourgade de Flagstaff, comme le Rodeway Inn. Le Historic Road 66 a également l’air assez dingue niveau déco !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Grand Canyon North Rim

21. Grand Canyon – North Rim – Arizona (Jour 22)

Cette partie du Grand Canyon est très peu visitée. Les points de vue sont un chouilla moins grandioses, et pourtant. J’avoue que le Grand Canyon sans personne, c’est une tuerie, donc si vous pouvez, allez-y. La Cape Royal Road enchaîne les points de vue sublimes. Le Cliff Spring trail est facile et offre une belle balade en forêt et le long des falaises. Et je vous le dis, nous avons vu nos premiers et derniers bisons aux USA là-bas. Ouiiiiiiiiiiiii !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Las Vegas

22. Las Vegas – Nevada (Jour 23)

On arrive officiellement dans la capitale du divertissement ! Après plusieurs jours en pleine nature, ça fait tout drôle ! Perso, j’ai un petit vice pour le jeu (que je maîtrise, ouf) ! Donc même si vous n’avez pas un budget de fou, vous allez vous marrer à passer dans les plus gros casinos et leur déco démentielle comme le Louxor, Excalibur ou encore le Bellagio et le Venitio. Un conseil : restez open. Perso, on n’avait rien prévu de fou à part regarder et partir en fin de journée. Je me suis retrouvée à me faire offrir un tour pour 2 dans la grande roue de Las Vegas, jouer au Black Jack, écumer toutes les boites de nuit de la ville et dormir gratuitement dans une suite au Caesar Palace, avec vue sur le Bellagio (en tout bien tout honneur, je précise) ^^ Vegas sera toujours Vegas !

Où dormir : si vous avez la chance de vous faire offrir une nuit comme moi au Caesar Palace, je ne vous cache pas que la chambre est plutôt sympa, haha ! Sinon, il faudra opter pour des hôtels plus abordables à l’entrée de la ville ou même tout à côté des casinos, comme le Tuscany Suites.

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Vallée de la mort

23. Vallée de la mort – Californie (Jour 24)

Voilà un moment que j’attendais durant tout ce road trip : visiter la vallée de la mort ! Moi qui suis une fan de désert, imaginer qu’un endroit peut regrouper désert de sel, désert de roche et désert de sable en un même lieu, c’est un peu le Disneyland du désert ! My god, c’est teeeeeeeeellement incroyable. Là, c’est Prometheus, on est sur une autre planète ! Badwater pour le désert de sable, Artist’s drive pour les montagnes de couleurs (on dirait des cornets de glace), Zabriskie Point (un immense flamby) ou Dante view (vu le nom, rien à rajouter) ou Sand Dunes (quand le Sahara s’invite aux USA). Bon, vous allez passer une journée de dingue, tout est dit !

Où dormir : Au campground de Death Valley. Sinon, au Portal Motel, tout près de l’entrée du parc donc idéalement placé pour un super prix.

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Rhyolite

24. Rhyolite – Californie (Jour 25)

On n’a encore pas parlé de ville fantôme, hein ? Pourtant, il y en a un paquet aux États-Unis ! J’en ai passé quelques-unes. Mais si je dois vous donner la meilleure, c’est de loin Rhyolite. Cette ancienne petite ville de mille habitants est sortie de terre durant le boum des chercheurs d’or. Résultat : des habitations en dur, une banque, une école, des boutiques et un grand casino au milieu de nulle part. Puis crash et plus rien ! Et seule les maisons sont restées, c’est juste dingue et encore en bon état, notamment le casino. Mettez-vous une petite musique d’Ennio Morricone en fond et on est au top là !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Sequoia National Park

25. Sequoia National Park – Californie (Jour 25)

On n’a pas eu un temps fou fou pour ce parc malheureusement. Une des rares fois d’ailleurs où nous n’avons pas eu beau temps durant ce trip (en octobre, merciiii) ! Mais quoi qu’il arrive, l’ambiance est mystique ici ! Les rois de la forêt ici, ce sont les fameux séquoias, ces arbres au tronc pourpre immense pouvant atteindre plus de cent mètres de haut (un tiers de la Tour Eiffel pour un arbre, okaaaaay) ! Le Sherman tree est d’ailleurs l’un des plus grands arbres au monde, en terme de taille et de densité. Baladez-vous le long de Big Tree Trail, vous verrez les plus beaux spécimens !

Où dormir : Pour être dans le parc, réservez dans le superbe Kern Riverfront Lodge. Et si vous priorisez un petit budget, priorisez le Toppers Motel un peu plus loin, avec piscine !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : Yosemite

26. Yosemite National Park – Californie (Jour 26 – 27)

Un des plus beaux parcs que j’ai vu durant ce road trip aux États-Unis (vous allez dire que je dis ça à chaque fois, mais bon, force est de constater…). La route menant à Glacier Point et passant devant les cascades à Tunnel View : dingue. Glacier Point : dingue. La petite marche jusqu’à Bridalveil Fall vaut le coup, ainsi que Swinging Bridge. Je n’ai malheureusement pas pu randonner (gros regret), car ma tante était vraiment fatiguée et difficile de la laisser solo toute la journée, il faisait déjà un peu frisquet par ici fin octobre. La seconde journée a aussi été écourtée à cause de la pluie. Du coup, j’ai vu les principaux points de vue surtout et ça m’a déjà laissé un souvenir impérissable alors le jour où je reviens pour de la rando, aaaaaaaaah !

Où dormir : au Campground de Wawona, dans le parc de Yosemite. On a eu de la chance de trouver de la place. Mais je pense qu’en saison haute, il faut s’y prendre à l’avance. Pas de commodités sauf toilettes, donc on s’est douché au lodge de luxe en face, moyennant quelques dollars. Pour trouver des hôtels et campings sympa à Yosemite, c’est pas ici !

 

road trip aux États-Unis d'un mois : San Francisco

27. San Francisco – Californie (Jour 28 – 30)

Notre arrivée à San Francisco marque la fin de ce road trip aux États-Unis d’1 mois. On rend la voiture et après ça, 2 jours de visites à SF + 2 jours de visites à Los Angeles. Nous rejoindrons LA en train, la vue sur la côte est sublime ! On était un peu chaos et pas mécontente de retrouver le confort d’un petit Airbnb douillet. Alors on s’est contenté du principal : le pont de San Francisco, balade le long du port, dans le parc et dans le centre-ville. Mais tranquillou. Vous verrez comment vous vous sentez après 1 mois à crapahuter en road trip aux États-Unis, 8 000 kilomètres dans les pattes et des étoiles plein les yeux !

Où dormir : on a opté pour un petit Airbnb un peu excentré, super confo. Sinon, pour plus de facilité, autant privilégier le centre-ville ou pas loin. Les hôtels King George et le HI San Francisco (qui fait dortoirs et chambres privées) ont l’air bien cool pour un prix raisonnable. Sinon, trouvez plus d’idées d’hôtels à SF ici !

 

LA CARTE DE MON ROAD TRIP AUX ÉTATS-UNIS

 

LA BOÎTE À OUTILS POUR ORGANISER TON ROAD TRIP AUX ÉTATS-UNIS

 

Qui est partant pour vivre l’aventure d’une vie lors d’un road trip aux États-Unis d’1 mois ??? J’attends avec impatience vos retours dans les commentaires : cela vous aide ? D’autres idées de lieux à visiter ? Partageons nos bons plans !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *