Vivre à Londres pas cher : notting Hill
,

12 ASTUCES POUR VIVRE À LONDRES SANS SE RUINER

Vivre à Londres pas cher… La blague ! C’est bien connu, Londres reste l’une des capitales les plus chères d’Europe, pour ne pas dire qu’elle tient le haut du panier. Pas de chance pour moi, cela reste ma ville préférée, haha (tu n’aurais pas pu choisir Prague, hein) ?! Toujours est-il que même si Londres demande un peu d’organisation pour ne pas se faire sécher en quelques semaines, il est tout à fait possible de vivre à Londres de manière décente sans se ruiner ! Je l’ai fait pendant 7 mois tout en profitant ET en mettant des sous de côté pour mes prochains voyages (oui oui, it’s possible). Voici mes 12 meilleures astuces pour vivre à Londres pas cher, à vous de choisir vos techniques préférées !

 

Vivre à Londres pas cher : notting Hill

1. Vivre en colocation

Oui forcément, cela reste un classique et quasiment une obligation si vous ne voulez pas passer des milliers d’euros dans un loyer chaque mois. Là où un studio ne coûtera pas moins de 1000 £ par mois, vous pouvez commencer à espérer avoir votre propre chambre en plein centre de Londres pour environ 500 £, c’est déjà mieux ! Personnellement, j’ai toujours bien aimé mes expériences de coloc, donc cela ne m’a jamais posé problème. Pour peu que vous puissiez louer dans un appartement ou une maison avec un salon commun, c’est la promesse de bonnes soirées en perspective !

2. Partager sa chambre

Oui, les loyers de Londres sont tellement mirobolants que c’est devenu une pratique courante : partager sa chambre ! Alors oui, cela en choque beaucoup. “Quoi ? Non mais ça va pas ? Et la promiscuité ?” Forcément, vous oubliez le fait de ramener quelqu’un à la maison mwouhaha ! Mais pour ma part, j’ai tenté l’expérience à Whitechapel et cela s’est super bien passé. Je bossais en restauration plutôt le soir, quand ma coloc de chambre travaillait la journée. On ne se croisait donc quasiment jamais, je ne voyais donc pas trop la différence. Et je payais un loyer de 280£ par mois au lieu de 500£ en moyenne, voilà. À vous de décider votre priorité.

3. Vivre en dortoir

Je n’ai pas testé cette solution, mais je l’ai vu faire par certains étudiants qui passaient l’été à Londres pour bosser et faire quelques sous. J’ai démarré dans un dortoir ma première semaine, le temps de trouver un appart. Et mes 2 colocs de chambre avaient passé l’été dans un dortoir de 4 personnes. En étant déjà 2, ça limitait la casse. Les douches et la cuisine étaient communes, mais au moins, on peut préparer ses plats sur place, donc c’est top ! Et le loyer hebdo n’est que de 70£ en moyenne, ça peut dépanner certains qui ne veulent pas rester trop longtemps !

 

Vivre à Londres pas cher : whitechapel

4. Habiter dans un quartier moins cher

En tant que français, il y a certains quartiers à Londres qui sonnent comme de douces notes de musique. Notting Hill, Soho, South Kensington… Oui, sauf que tous sont horriblement inabordables ! Je vous conseille le East End pour le coup, les quartiers Est de Londres, encore abordable, car anciens quartiers industriels en retour de force. C’est un peu comme Brooklyn à New York il y a 20 ans. Ça va devenir horriblement tendance et cher, mais c’est encore gérable à l’heure actuelle, alors profitez-en ! J’ai personnellement vécu à Bethnal Green et Whitechapel, à 2 pas de Brick Lane et Shoreditch, les quartiers les plus hypes de Londres maintenant, le pied !

5. Faire ses courses à Tesco plutôt que M&S

Ok, logique pour tous ceux qui ont déjà mis les pieds à Londres. Mais pour les petits nouveaux, mieux vaut préciser. Personnellement, j’ai toujours fait mes courses au Tesco, Salisbury ou même Asda, les enseignes proposant le meilleur rapport qualité-prix. Si vous êtes en mode économie, je vous conseille de fuir Mark & Spencer. Tout est tentant et bon, mais c’est un peu comme choisir de faire ses courses entre Auchan et Monoprix. Voilà…

6. Manger dans les marchés

Bon, le but est aussi de se faire un peu plaisir, hein ?! Et s’il y a bien un domaine où il n’y a que l’embarras du choix à Londres, c’est pour la bouffe !! J’ai le regret de vous annoncer que souvent, le moindre resto proposant des menus convenables devient vite un budget conséquent ouiiiiiin ! Par contre, il y a la solution des marchés ! Londres en regorge, avec ceux de Borough Market, Camden Town ou même Spitalfields Market, pour ne citer qu’eux ! Et là, c’est pugilat de petits plats à emporter pour souvent moins de 6 ou 7£, alors faites-vous plaisir !!

 

Vivre à Londres pas cher : Brick Lane

7. Travailler en restauration

Cela va peut-être vous sembler bizarre. Mais si jamais vous êtes à Londres pour quelques mois et que vous cherchez un petit boulot, c’est vraiment celui que je vous recommande pour faire des économies (j’explique plus en détail comment dans cet article) ! Car oui, en restauration, on est nourri au moins une fois dans la journée. Et on peut souvent partager quelques verres (gratuits si le barman vous apprécie ^^) le soir après le service avec les collègues, ce qui diminue drastiquement les budgets bouffe et sorties ! Pour ma part, ce fut le cas, vu que la grande majorité de mes potes étaient mes collègues, en fait ! Sans compter les pourboires que je pouvais quasiment entièrement mettre de côté. Oui, c’est clairement un très bon plan pour vivre à Londres pas cher, pensez-y !

8. Utiliser le système top-up plutôt que l’abonnement pour la Oyster Card

Quand on habite à Londres, il y a un nouvel accessoire dont vous ne pourrez pas vous passer : la Oyster Card, la carte des transports de la capitale. Et là, deux options s’offrent à vous : prendre un abonnement fixe pour des trajets illimités (environ 32£ par semaine). Ou utiliser le système top-up, c’est-à-dire que vous mettez la somme de votre choix sur votre carte, et qu’elle se débite du montant d’un trajet à chaque fois que vous prenez le métro ou le bus, normal. Si vous faites plus de 2 trajets par jour tous les jours, l’abonnement est plus intéressant. Mais disons-le, la facture mensuelle grimpe vite quand même. Du coup, une fois que je bossais en restauration et que je n’étais plus en vadrouille tous les jours à Londres, j’ai rapidement basculé sur le système top-up. Et j’ai économisé tellement de sous. Je suis passée d’environ 120£ de dépenses de transport par mois à environ 40£, une sacrée économie !

9. Marcher plutôt que de prendre les transports

Bien évidemment, Londres est immense et selon où vous souhaitez vous rendre, vous n’aurez pas d’autres choix que de prendre le métro ou le bus. Mais pour le coup, sachez que la ville est idéale pour marcher. Je suis une bonne marcheuse, j’ai arpenté la ville dans tous les sens et c’est très agréable. Du coup, l’une de mes techniques étaient de partir à pied de chez moi et de me créer un petit itinéraire qui pouvait parfois m’emmener de l’autre côté de la ville. Et revenir en bus le soir une fois que j’étais bien crevée ^^ ! Plutôt que de faire 20 trajets dans la journée.

 

Vivre à Londres pas cher : Shoreditch

10. Aller au travail à pied

Si vous pouvez vous permettre ce luxe, non seulement vous allez économiser des sommes folles. Mais vous allez aussi découvrir l’énorme avantage d’éviter le trafalgar du monde allant au boulot le matin en transport en commun. Perso, travaillant dans restauration, j’étais de toute manière décalée et ne tombais pas dans le rush des heures de bureau. Mais cela ne m’a pas empêché de tellement apprécier aller au boulot à pied. J’ai d’abord trouvé mon appart et dès que j’ai su l’adresse, j’ai cherché un petit job dans les environs. Résultats : environ 100£ d’économies de transport par moi, youpi !!!

11. Privilégier les activités gratuites

On croit toujours que quand on se sert la ceinture en vivant à Londres pas cher, on ne peut pas profiter. Combien de fois je me suis entendu dire ça. Je vous le dis : c’est faux ! Et Londres a l’énorme avantage de proposer un grand nombre d’activités gratuites et totalement géniales. Ce qui fait qu’en 7 mois, je ne me suis jamais sentie frustrée de quoi que ce soit. Et puis j’ai quand même épuré toutes les comédies musicales du West End, faut pas déconner.

12. Demander ses taxes au retour

Enfin, et pas des moindres, une fois que vous repartez en France, vous avez le droit de demander vos tax back. Vous avez payé des cotisations pendant quelques mois. Et vous avez le droit de les récupérer en rentrant en France. Pensez bien à faire les démarches auprès de la Custom & Revenue pour connaître les démarches. Mais pas d’inquiétude, ce n’est pas très compliqué si votre employeur vous remplit les bons papiers.

Vous savez tout de mes meilleures astuces pour vivre à Londres pas cher. En espérant que cela puisse vous aider. Avez-vous d’autres idées à partager ? Si tu as aimé cet article, tu aimeras aussi : Comment j’ai pu économiser à Londres en tant que serveuse.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *