ma mère est devenue une voyageuse

COMMENT MA MÈRE EST DEVENUE UNE VOYAGEUSE EN PUISSANCE

J’ai voyagé pendant deux mois avec mes parents en Asie du Sud-Est. Sachant que ma mère n’est pas une grande aventurière dans l’âme (mais elle a plein d’autres qualité, cela va sans dire), j’ai eu un peu peur que ces deux mois de voyage se transforment en cauchemar quotidien, à devoir gérer les trouilles de ma pauvre maman.

Et bien elle m’a clouée la mozou ! J’ai fait une découverte formidable : ma mère est une WARRIOR !!! Sous ses allures de belles soixantenaire classe et raffinée se cache en fait une vraie âme de baroudeuse. Florilège des meilleures attitudes de voyageuse en puissance de ma mère !

ma mère est devenue une voyageuse

Elle adore les bus de nuit

Et du bus de nuit, on en a fait. Deux nuits consécutives parfois. Avec des trajets entre 6 et 12 heures en moyenne, la musique à fond au Vietnam, les lumières en mode boîte de nuit au Cambodge, ou avec des virages où j’ai bien faillit gerber plus d’une fois au Laos. A 6 h du matin, après 10 heures de bus dans les pattes, la vessie prête à exploser, la gorge sèche, le corps givré par la clim trop forte, la tronche enfarinée parce que je n’ai pas fermé l’œil de la nuit, je suis littéralement au bout de ma vie. Et je vois ma Mozou, fin prête avec son sac à la main, fraîche comme un gardon, les cheveux refait et prête pour une nouvelle journée. « C’est génial le bus de nuit, moi, j’adore ! Vous avez bien dormi ?». Ok, super…

Elle surkiffe Khao San Road en Thaïlande

Pour ceux qui connaissent, pas besoin de vous faire de dessin. Pour ceux qui n’y ont jamais mis les pieds, Khao San Road est LA rue des backpackeurs qui débarquent en Thaïlande. Ce qui veut dire que cela englobe tout ce dont un backpackeur a besoin, absolument tout. Auberges de jeunesse, bars où l’alcool coule à flot, petits restos pas chers, centres de massages douteux, marchés aux puces avec les fringues les moins chères du monde, boites de nuit bruyantes, vendeurs de scorpions en brochettes sur le bord de la route et petites supermarchés d’appoints. Saupoudrez le tout d’une foule digne de Disneyland à Noël, la totalité des enseignes lumineuses de Las Vegas dans une rue et la musique au taquet du matin au soir. Et vous avez Khao San Road. La première fois que j’ai emmené mes parents là, je me suis dit qu’ils allaient détester. Ma mère a souhaité retourner là tous les soirs de notre semaine à Bangkok. Why not ?

ma mère est devenue une voyageuse

Elle pique le papier toilette dans les auberges de jeunesse

Et oui, comme en Asie, il n’y a pas toujours de papiers toilettes puisqu’ils sont adeptes du système de la douchette, et bien ma mère s’est mise à piquer tous les rouleaux de papier toilette dans les auberges qu’on a fait. En l’occurrence, un « au cas où bien utile parfois ». Ma mère assure !

Elle s’est mis à la natte africaine pour ne plus avoir à gérer ses cheveux

Ma mère possède une tignasse de cheveux à faire pâlir tous les top modèles de L’Oréal. Sauf qu’en voyage, les cheveux, c’est relou. Et je ne parle même pas des cheveux dans des pays chauds et humides comme en Asie. Dans ce cas, on s’adapte. Une tresse africaine de bon matin, et on n’en parle plus. Rapide, efficace, backpackeuse style.

ma mère est devenue une voyageuse

Elle fait des provisions de bouffe au buffet à volonté des auberges de jeunesse

Je ne savais pas que ma mère était capable de manger autant de pancakes, sachant qu’elle a un appétit de moineau. « Mais là, tu comprends, c’est à volonté. On fait un gros-déj et après, on ne remange plus avant ce soir, c’est plus pratique ». Ah ouais, c’est sûr (backpackeur radin et mâlin, sort de ce corps !!!).

Elle mange de la street food

Tout le monde le sait, je suis une adepte de la street food en Asie. Il va sans dire que seule, j’aurais mangé seulement dans ces petites gargotes de rue. Mais de là à amener ma mère à manger sur des micro-tabourets des mets exotiques cuisinés à même la rue, bon… Je le sentais moyen. Et bien si vous souhaitez connaître la plus grande fan de soupe Pho au monde, c’est elle ! Et je me suis laissée bercer par le doux son de « on mange dans la rue à midi, hein ? » pendant deux mois.

ma mère est devenue une voyageuse

On a bouffé du pain et de la Vache qui rit tous les soirs pendant deux mois

Et oui, gestion du budget de backpackers oblige (et mère avait la lourde responsabilité de comptable en chef de la famille), faut se serrer la ceinture. Qu’à cela ne tienne, on s’est tenu aux ordres de la Mozou : « ils ont du pain, ils ont de la Vache qui rit, on va manger du pain et de la vache qui rit tous les soirs. Et si vous êtes sages, vous aurez une portion de yaourt en plus ». Oui, chef !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Elle dort en auberge de jeunesse

Toujours gestion du budget oblige, on était pas trop en mode hôtels 4 étoiles pour le coup. On a privilégié les auberges de jeunesse avec le système de chambre privée pour nous trois. Je craignais vraiment que la prestation soit un peu limite pour mes parents. Le premier soir, ils ont bloqués sur le fait que la penderie consistait en deux clous au mur. Deux mois plus tard, ils ne sortaient même plus leurs affaires de la valise… Dixit ma mère : « Une penderie ? Pour quoi faire ? On ne va quand même pas défaire la valise, on repart demain ! ».

ma mère est devenue une voyageuse

Elle surkiffe les tuk-tuks

Ne parlez pas de taxi à ma mère, c’est nul et cela n’amène que ces problèmes. En même temps, c’est vrai que l’une des rares fois où on en a pris un, nos valises sont restées coincées dans le coffre. Alors qu’avec un tuk-tuk, on prend l’air, les valises sont sur les genoux, on se croirait dans Mario Kart quand on slalome entre les voitures. On manque de mourir à chaque carrefour. C’est quand même bien mieux ! « Mozou, je te dis qu’on ne peut pas aller à l’aéroport en tuk-tuk, c’est à 45 km d’ici !! ». « T’es sûre ? ». No comment…

Elle a fini bourrée régulièrement

Comme un vrai backpackeur qui se respecte, normal. On n’est pas que là pour enfiler des perles, non plus. Que ce soit dans un restaurant au Cambodge pour l’anniversaire de mon père, à Koh Lanta parce que « elles sont super bonnes les pinacoladas, ici » ou à l’alcool de riz chez l’habitant au Vietnam, elle a tenue le rythme, la Mozou. Ou pas, d’ailleurs. Mais elle a fait honneur aux alcools locaux. Santé !

ma mère est devenue une voyageuse

Conclusion : ma mère est une voyageuse en puissance. CHECK ! Conclusion n°2 :  si ma mère peut le faire, vous aussi ! ;)

Et pour tous ceux qui auraient voyagé avec leurs parents, avez-vous des bonnes anecdotes de vacances avec vos parents à partager ? On attend avec impatience ! Si tu as aimé cet article, tu aimeras aussi : Aujourd’hui, j’ai eu la honte de ma vie en Thaïlande !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

15 comments on “COMMENT MA MÈRE EST DEVENUE UNE VOYAGEUSE EN PUISSANCE

  1. 16 juin 2016 at 10 h 43 min

    Mes parents sont venus me voir quand je vivais en Roumanie donc j’en ai profité pour les emmener faire un tour du pays. On a pris des trains de nuit, dormi en auberge de jeunesse, marché dans la campagne roumaine (parents agriculteurs, ils étaient donc contents de comparer les techniques roumaines aux techniques françaises), manger et bu des spécialités roumaines…Je me rappelle quand dans l’un des voyages en trains qui durait super longtemps (les trains sont pas rapides là-bas), un vieux monsieur nous a réveillé pour nous montrer une meute de loups qui regardait le train passer de loin. Il était tout content de nous dire qu’en France “vous avez plein de trucs qu’on a pas, mais ça vous l’avez pas”. Enfin, de très bons souvenirs. Je pensais que ce serait trop pour eux: premier voyage à l’étranger et beaucoup de déplacements mais en fait non ils étaient super contents ! (par contre, j’étais HS quand ils sont repartis !)
    Lucie Articles récents…Visiter Norfolk: une “Area of Outstanding Natural Beauty”My Profile

    • 23 juin 2016 at 18 h 42 min

      Merci pour vos observations et histoire de vos voyages là-bas.

  2. 16 juin 2016 at 12 h 55 min

    Ahah ! Ta mère est géniale ! Elle a tout compris à l’Asie on dirait :)

    Mes parents sont venus me voir quand j’étais en Erasmus en Grèce. Premier road trip de leur vie. Tout à l’arrache. Ils ont adoré.
    Quand je vivais à Montréal, ils sont venus me voir deux fois. on a pas mal bougé aussi. On a dormi dans des B&B (c’est le plus courant). On faisait nos petites réserves de bouffes pour le midi avec des sandwich. Et je leur ai fait prendre le bus de nuit pour New York – Montréal.
    Bon… ma mère voulait venir en Asie. Mais je partais pendant la période limite avant la saison des pluies et je sais qu’elle ne supporte pas la chaleur… Du coup, je lui a dit qu’elle devrait plutôt venir avec mon père à la saison “fraîche”. Mais je pense qu’ils aimeraient bien ça, voyager comme ça :)

  3. 16 juin 2016 at 11 h 15 min

    Mozou et les piña ! De bons souvenirs à chaque fois car, en plus de bien les descendre, elle en fait des divines !!!

  4. 16 juin 2016 at 11 h 49 min

    Encore un super article! J adore!!

    • 18 juin 2016 at 5 h 40 min

      Haha merci ! C’est ma mère qui assure pour le coup!!! Merci Claire ❤️

  5. 16 juin 2016 at 12 h 46 min

    Fière de ta maman :-D

  6. 16 juin 2016 at 16 h 08 min

    J’adore le coup du tuk-tuk façon Mario Kart xD et j’ai tellement l’habitude de pas défaire ma valise en auberge de jeunesse que j’ai pas tout de suite compris ton histoire de 2 clous au mur en guise de penderie xD
    J’ai jamais fait de roadtrip avec mes parents, mais je crois que mon père passerait son temps à râler, c’est pas trop son truc de bouger (même près de chez nous).

  7. 17 juin 2016 at 5 h 32 min

    J’ai lu la totalité de l’article en étant pliée de rire! je surkiffe ta maman!!!!!!!!! (et les photos sont tops!)
    Marion Articles récents…Road trip aux Etats-Unis : de la Californie à l’Oregon.My Profile

  8. 17 juin 2016 at 11 h 05 min

    J’ai adoré cet article, à chaque étape je me demandais “et ma mère, est-ce qu’elle l’aurait fait ?” ;) Mais je n’en doute pas, ma maman a été backpackeuse avant moi !

    Félicitations à ta maman pour avoir su s’adapter et autant profiter de son voyage en tout cas, vous avez dû passer deux mois formidables tous les trois.

  9. 9 septembre 2016 at 10 h 27 min

    Bravo pour cette article. je me suis plutôt identifiée à ta maman. je dois être plus prés de l’âge de ta mère que du tien. J’aime les voyages depuis toujours mais je ne suis pas une intrépide. Mais dans certaine situation, au Togo par exemple, j’étais si heureuse d’être là que j’ai dépassé mes limites comme jamais. je ne me serais jamais cru capable de ça ! et puis au Togo la vache qui rit m’a sauvée de nombreuse fois !
    J’adore ton blog et je partage beaucoup de point de vue.

    • 9 septembre 2016 at 18 h 43 min

      Ah coucou, je t’ai vu sur FB, merci pour ton commentaire, ça me fait super plaisir :D Comme quoi, on cache vraiment des ressources insoupçonnée. Ma mère elle-même s’est surprise durant ce voyage. Et de même pour moi lors de mon tout premier voyage lointain, au Vietnam. Le début d’une longue série ensuite, comme quoi, on ne sait jamais vraiment de quoi on est capable :) et vive la Vache qui rit !!!!!! :D

  10. 10 septembre 2016 at 12 h 19 min

    Oui, je suis toute nouvelle sur la blogosphère et je n’avais vu que je pouvais faire des commentaires directement sur le blog ! Je n’étais pas descendu assez… je sais c’est la base même du blog mais bon…donc, j’ai commenté sur Facebook et ensuite j’ai trouvé les commentaires, alors j’ai recommencée. Ca c’est mon problème à moi, le coté technique me rend dingue !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge