Liberté de voyager

POURQUOI J’AI CHOISI LA LIBERTÉ DE VOYAGER À LA SÉCURITÉ D’UNE SITUATION STABLE

Cela peut sembler un peu extrême de mettre ces deux notions, liberté de voyager et situation sécuritaire en opposition. Loin de moi l’idée d’affubler la sécurité à un manque de liberté, ce n’est pas forcément vrai. Mais je sais que pour beaucoup, le confort d’une vie routinière et d’un boulot fixe peut s’apparenter à une contrainte, et donc, à un manque de liberté. Je comprends cela, car je pensais pareil avant de faire le grand plongeon vers la liberté géographique, financière et.. de vie, tout simplement. Si aujourd’hui, on me demande pourquoi je préfère cette vie qui peut sembler parfois sans lendemain à un schéma beaucoup plus conventionnel et confortable, voilà ce que je réponds. Je vous laisse méditer là-dessus !

 

Liberté de voyager

Parce que j’ai la sensation d’être vivante

Sentiment très difficile à expliquer, soit dit en passant. Mais sur lequel beaucoup de gens qui voyagent ou qui ont tout simplement fait le choix de changer de vie se comprennent. Comme si avant, tu n’étais que le spectateur de ta vie. Touché par les émotions du personnage principal, certes, mais traversant les étapes de la vie comme un automate plutôt qu’en étant vraiment là. Alors que quand tu t’émancipes et prend ta liberté, tu ne te laisse plus seulement bercer par le courant. Ce qui arrive dans ta vie devient tes choix et ta responsabilité. Et bizarrement, tu te sens tout de suite plus présent dans les bons comme dans les mauvais moments. Tu ressens, tu observes, tu réfléchis (haha, je vois déjà ceux qui vont dire : mais moi aussi je réfléchis d’abord ^^). Et tu te sens incroyablement là et vivant !

Parce que j’aime les surprises

Forcément, la liberté amène une certaine dose d’insécurité, d’inconnu et d’adaptation. Personnellement, j’adore ça. Je connais des gens qui ont l’effet de surprise en horreur, pour moi, c’est tout l’inverse. Déjà quand j’étais petite, je préférais la période d’attente des cadeaux de Noël à l’ouverture. Je ne voulais pas savoir ce que j’allais avoir. Et encore aujourd’hui, je préfère 1000 fois une surprise bien (ou mal) pensée qu’un cadeau tout trouvé, c’est comme ça. Parce que j’ai certainement confiance dans le fait que cela va bien se passer. Que même si ce n’est pas comme je l’avais prévu exactement, je vais finir par en retirer le meilleur et le positif. C’est ce qu’offre la liberté.

Parce que j’aime l’adrénaline

Car oui, il y en a toujours un peu selon ce que vous allez expérimenter. Avant de partir en Australie, j’étais partagée entre mon excitation de partir et ma trouille incontrôlable de ne pas y arriver. Ainsi que ma peur de faire une énorme boulette en quittant mon job. Pareil quand j’ai décidé de voyager en van seule durant un an. Ou quand j’ai décidé de partir avec un inconnu voyager au Mexique. Ou quand un bus nous a lâché à 4 h du matin au milieu de nulle part dans la campagne au Vietnam. Cela fait un peu peur sur le papier, mais c’est terriblement excitant à vivre !! Parce que ce n’est pas prévu, parce que ça te fait peur et rire en même temps. J’adore !!

Parce que j’aime faire ce que je veux

Je fais ce que je veux ! Cela fait un peu penser à la phrase favorite des mioches mal éduqués. Et pourtant, c’est bien ça qui m’anime ! Je dirais même que c’est de pire en pire (oh mazette). On n’est jamais totalement libre, que les choses soient claires. Même à l’heure actuelle, si je suis libre géographiquement et que je travaille à mon compte, je dois quand même rendre des comptes à mes clients en ligne, être tributaire d’Internet partout où je vais.

Mais ce qu’il y a de sûr, c’est que plus le temps passe et plus je me rends compte qu’il y a des choses pour lesquelles je faisais des compromis avant et que je ne ferai plus aujourd’hui. Comme certains jobs, certaines relations ou certaines réactions pour plaire au plus grand nombre… Je ne ferai plus ça (d’abord) ! Parce que ce n’est pas moi, ni mes croyances ni mes valeurs. Et c’est comme ça !

 

Liberté de voyager

La vie passe moins vite

Fait étonnant et pourtant si vrai, on a l’impression que la vie passe moins vite quand on est plus libre de la remplir avec ce qu’on aime faire. D’un côté, je repense à tout ce que j’ai fait ces dernières années et certains souvenirs me semblent dater d’il y a 10 ans déjà. Pourtant, cela fait 4 ans même pas. Alors que quand je me rappelle mes années de boulot en marketing, je trouve que les années ont filé à la vitesse de la lumière. Et il me semble difficile de pointer un souvenir plutôt qu’un autre dans cet enchaînement de semaines et week-ends répétitifs. Quatre ans qui ont filé en un claquement de doigt et qui n’ont pas laissé grand souvenir…

Pour le plaisir de voyager

Forcément, cela reste ma motivation première ! La grande passion de ma vie, et bien au-delà, je dirais même ma thérapie géante, ma dose de rafraîchissement, de bonne humeur et d’énergie vitale. C’est grâce au voyage que j’ai réussi à sortir de ma petite bulle protégée et de mes idées préconçues, que je me suis ouverte au monde et que j’ai commencé à vivre plus en conscience. Et encore aujourd’hui, ces périodes de voyage me permettent de me retrouver, de me recentrer et de faire le vide pour mieux comprendre ce que je veux. Sans cette liberté de temps et de lieu, je ne pourrais pas faire ça.

 

Liberté de voyager

Parce que l’aspect financier ne me stresse plus

Évidemment, et comme tout le monde, c’était un des points qui me stressaient le plus avant de quitter mon boulot pour voyager. J’avais peur de ne pas avoir assez, puis de ne pas trouver de petits boulots, puis de manquer. Aujourd’hui, cela me stresse de moins en moins. Évidemment, je ne marche jamais les mains dans les poches sans rien sur mon compte en me disant « on s’en fout, on verra bien demain ». L’argent reste une source de stress permanente. Mais moins qu’avant. Là où cela m’aurait bloquée il y a quelques années pour entreprendre certaines choses, j’ai aujourd’hui plus tendance à avoir confiance en l’avenir et à me dire « vas-y, fonce, ça va bien se passer ». Du coup, je peux vraiment partir plus libre et l’esprit (presque) léger !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Parce que j’ai compris qu’il y avait d’autres manières de vivre

C’est un des points que je trouve le plus intéressant maintenant. Car quand on me demande « mais comment tu fais pour faire tout ça« , « ça m’inspire  » ou même « j’adorerai, mais je ne pourrais jamais faire ce que tu fais« , je me dis « si seulement il savait de quoi je suis partie« . Disons le clairement, j’étais la fille la plus « dans le moule » qui soit. Depuis mes années d’école primaire jusqu’à mes premiers boulots en tant que salariée, j’étais sage comme une image et rien ne pétait jamais de travers (c’est clair ?).

Jusqu’au jour où j’ai décidé de m’offrir un voyage organisé au Vietnam et que j’ai rencontré un voyageur solo, un vrai. Je ne savais même pas que ça existait, vous imaginez ! Je débarquais complet ! The Truman show sort de sa bulle ! Et j’ai découvert qu’il y avait d’autres manières de vivre, des alternatives au mode plus conventionnel que l’on connaît tous. Après, libre à chacun de choisir ce qu’il préfère. Pour ma part, le mode de vie nomade pour le moment me correspond mieux. Mais au moins, quand vous savez, vous avez le choix !

 

Liberté de voyager

Parce que je n’ai plus peur de l’anticonformisme

Et oui, c’est un des arguments qui aurait pu me faire revenir dans une vie de confort et de sécurité à un moment donné. Parce que toujours être dans le collimateur des autres comme étant « la nana bizarre qui a tout quitté », ou même de devoir se justifier sans arrêt d’un style de vie différent, ça peut parfois porter sur les nerfs. Voir fatiguer à la longue. Voir déprimer au point de se dire : « Ils ont peut-être raison, je me trompe de route après tout ». Et puis, au fil du temps, ce sentiment s’estompe. Au point que cela ne pèse plus vraiment dans la balance. Et ça s’améliore avec le temps en plus ! Parce qu’après tout, est-ce qu’on demande des justifications à ceux qui ont décidé de vivre une vie plus sécuritaire et confortable ? Non ! Bien !

Parce que cela me force à profiter de la vie

Cela peut paraître bête, mais c’est vrai que quand on est libre et qu’on entreprend plein de choses, on a parfois cette petite sensation inconsciente que tout peut s’arrêter demain, pour une raison x ou y. Avant, dans ma vie plus posée, j’avais l’impression que j’avais le temps, beaaauucoup de temps. Et je reportais mes envies à plus tard sous prétexte d’être fatiguée, de ne pas avoir le temps ou de dire : « bah, cela m’attendra bien un jour de plus » ! Alors que maintenant, je veux en profiter à fond et je me pied-au-cute plus souvent ! « Bah tant qu’à faire d’être là, profites-en pour faire ci ou ça, hein ? ». OK ! Et je remplis ma vie de choses qui me passionnent 1 000 fois plus qu’avant !

Voilà pourquoi j’ai choisi la liberté de voyager à la sécurité d’une situation. Je ne dis pas que j’ai raison et que les autres ont tort, encore une fois. Je vous fais juste part d’un sentiment et d’un vécu qui, je le sais pour y être passée, pourrait en inspirer d’autres à se lancer pour trouver leur style de vie à eux, enfin ! Alors go !

Tu as aimé cet article ? Tu aimeras aussi : 16 chose que je ne regrette pas de ma vie de sédentaire

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

14 comments on “POURQUOI J’AI CHOISI LA LIBERTÉ DE VOYAGER À LA SÉCURITÉ D’UNE SITUATION STABLE

  1. 13 septembre 2017 at 2 h 25 min

    Super article ma belle !! Vraiment inspirant et çà me conforte dans l’idée que j’ai fait le bon choix !!! (mais en vrai, j’en ai aucun doute…!! Lol) ️ des bisous et continue de nous motiver ! T’es au top ! ❤️

    • 16 septembre 2017 at 8 h 16 min

      Hiiiiiii t’es trop mimi, comme toujours !!!!! Va falloir que tu me racontes cette arrivée au Canada !!!!

    • 16 septembre 2017 at 11 h 23 min

      Nastasya Je me regale ! C’est magnifique ici ! Tu en trouveras un aperçu sur ma page et sur mon profil ! au passage, j’ai aussi beaucoup aimé ton article sur Instagram d’hier ! des bisous ma belle ! A bientôt !

    • 18 septembre 2017 at 2 h 21 min

      Je vais aller voir ça !!!!! Profite bien :D

  2. 14 septembre 2017 at 18 h 10 min

    Hello Nastasya !!
    Je suis tellement d’accord avec toi. Je vis un peu comme bon me semble depuis plusieurs années maintenant, je continue de bien le vivre et je ne peux/veux pas m’arrêter pour les mêmes raisons que tu cites ici… :-)

    • 17 septembre 2017 at 9 h 21 min

      Coucou Candie !! Ah merci pour ton retour, ça fait trop plaisir ! Oui, je crois qu’il faut se rendre à l’évidence, quand tu as goûté à la liberté, c’est quasiment impossible de revenir en arrière. Ou alors avec pas mal d’adaptation. Il n’y a pas de manuel de comment doit être vécue la vie de toute manière. La seule chose qui compte, c’est de s’éclater ! Merci à toi pour ton retour !!! <3

  3. 16 septembre 2017 at 6 h 09 min

    Par ce que tu as 20 ans ma chérie et toute la vie devant toi !

  4. 18 septembre 2017 at 15 h 34 min

    Claudie, ça résume bien ce que je pense

    • 18 septembre 2017 at 15 h 45 min

      Pas le passage des surprises vu le chantage financier de cet été pour savoir où on allait ^^. Et oui je suis d’accord avec tout ça mais sans parler de stabilité financière ou de sécurité ou quoi que ce soit, comme dit l’autre soir ce que j’espère avoir un jour ne sera possible qu’avec une certaine stabilité et donc impossible avec nos sacs ;) (et là je sens que tu essayes de te rappeler de la conversation et des arguments en question XD)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge