Tu n’en as pas marre de voyager et de ne rien construire ?

Voilà une phrase que j’ai entendu plus d’une fois depuis ces trois dernières années que j’ai passées à voyager. Mais tu n’en as pas marre de voyager ? Et sinon, c’est quant que tu reviens à la réalité ? C’est quand que tu reprends un vrai job ? Une vraie vie ? Que tu construis quelque chose ? A priori, tout le monde a son avis sur ce que doit être la réussite sociale… Et si vous n’êtes pas dans les clous, c’est de votre faute. Voilà ce que je pense de ce type de retour, et comment je vous conseille de le vivre également. Pour vivre un peu plus heureux !

 

semuc champey, près de la rivière

J’ai commencé à voyager parce que je ne me sentais plus très bien dans la routine de ma vie. Parce que le rythme métro-boulot-dodo (tram-train-voiture-boulot-voiture-train-tram dans mon cas…) ne m’épanouissait pas. Sur le papier, tout était parfait : CDI, copain, boulot, amis, argent. Mais dans mon cœur, c’était le vide…

Je suis partie faire le tour de l’Australie pendant un an au volant de mon van, et seule. Sur le papier, tout était pourri : vivre dans un van, me laver tous les trois jours au mieux, manger des boites de conserve ou des pâtes à longueur de temps et me faire régulièrement pipi sur les pieds au cours d’un bref moment d’inattention. Mais dans mon cœur, c’était la vie !

Découvre LA phrase magique qui m’a aidé à changer de vie pour voyager

 

balançoire au-dessus de la rivière à Semuc Champey

Quand je suis rentrée, j’avais tellement changé dans ma manière de voir les choses (ou plutôt, je m’étais tellement retrouvée, devrais-je dire), que je me suis fait la promesse de continuer à « construire » cette petite fleur de vie qui grandissait en moi.
Le petit souci, c’est qu’à par moi, personne n’était conscient de cette nouvelle petite fleur qui se développait, et que tout le monde voulait juste que je retourne pelleter mon moi intérieur à grand coup de « reviens à la réalité » et « mais tu vas faire quoi de ta vie, en fait ? ». Et ma petite fleur a été mise à rude épreuve…

Pour la soutenir, je lui ai créé un tuteur, mon blog de voyage, Valiz Storiz. Pour pouvoir extérioriser tous ces messages que j’avais à l’intérieur et que je n’arrivais pas à transmettre à mon entourage. Dans l’espoir que ce que j’ai à dire trouve une oreille (ou plusieurs, soyons fous !) à l’écoute et réceptive. Peut-être même que mon message se transforme en petite graine, une idée qui finira par germer comme une petite fleur à l’intérieur de quelqu’un d’autre. Jusqu’au jour où cette personne décidera elle aussi de vivre avec son cœur, et non plus qu’avec sa tête.

 

près des cascades à Semuc Champey

Aujourd’hui, je partage ma vie entre deux grandes activités. La première, c’est le voyage, le terreau de ma fleur de vie (et aujourd’hui, ma fleur ressemble à un énorme Bougainvillier !). La seconde, c’est de transmettre ce que j’ai vu et ressenti durant mes aventures au travers de mon blog, d’essayer de toucher le maximum de monde qui souhaiterait faire la même chose mais n’ose pas. La deuxième activité est tout aussi excitante, je l’adore ! Et elle « construit » également mon Bougainvillier à merveille.

Mais je dois vous avouer une chose. Malgré toutes les belles photos du monde, malgré les meilleurs récits de voyage, malgré les plus beaux articles descriptifs sur ce que j’ai fais, et où, et avec qui, et comment, l’essentiel reste invisible pour les yeux.

Car les paysages que je vois ne sont plus au centre de ce que je recherche (enfin, un peu quand même, hein, faudrait pas trop déconner non plus). Cela a peu d’importance maintenant que je puisse remplir des centaines d’articles du style « Les 20 plus belles plages que j’ai vu en Australie ». Savoir le temps pendant lequel je vais voyager, avec quel budget (dans une certaine mesure aussi), et où je dors ne m’intéresse pas.



 

baignade dans les piscines naturelles de Semuc Champey

Ce qui compte, c’est ce qui ne s’explique pas, ce qui ne se montre pas. Cette chose sur laquelle on ne peut pas poser de mots. C’est ce sentiment de plénitude, quand un matin, tu te réveilles dans la nature, que le soleil est là, que la journée commence, que tu respires et que tu te sens juste bien. En harmonie, peut-être ? Ou dans la gratitude comme dirait certains coach en développement personnel ^^

C’est ce sentiment d’être une héroïne de roman quand cette envie de pleurer reprend parce que tu quittes un énième amour de voyage. Il était bien, celui-là, il avait une belle philosophie de vie et des beaux cheveux blonds fou fou. Ce n’était pas l’homme de ta vie pour sur, mais ce qui compte, ce sont ces moments partagés que tu n’oublieras jamais et qui n’appartiennent qu’à toi.

C’est cette vue imprenable du haut d’une montagne sur la vallée à des dizaines de kilomètres à la ronde. Et ce sentiment que tu es juste une fourmi sur cette planète, qu’il faut vraiment prendre du recul sur tout ce système environnant qui veut que tu fasses ci et ça parce que franchement, ça nous crée des cheveux blancs bien trop tôt pour pas grand chose…

C’est cette rencontre complètement improbable alors que tu attends un ami dans une rue passante et que cinq minutes après, tu te retrouves à chanter Queen au son d’une guitare d’un artiste de rue, avec un parfait inconnu que tu ne reverras jamais. Il t’a ouvert son cœur pendant quelques secondes, comme un cadeau. Et c’est gratuit.

À lire : 20 sacrifices qui me permettent de voyager plus souvent !

 

balançoire au-dessus de la rivière à Semuc Champey

Ces moments n’ont pas de prix, pas d’explications, peut-être même pas de sens. Mais ils sont, de mon point de vue, tout ce qui contribue à faire de la vie un magnifique sentier, avec ses surprises, ses expériences, ses détours, ses voies sans issues, ses ressources qu’on apprend peu à peu à maîtriser pour cheminer de mieux en mieux et de plus en plus sereinement. C’est un sentier qui donne le sentiment de vivre beaucoup plus intensément que n’importe quelle autoroute que tout le monde emprunte par soucis de temps et pour faire comme tout le monde.

Ce sentier ne se décrit pas avec des beaux posts de blog ou des jolies photos éditées, car il est propre à chacun. D’où la solitude qui l’accompagne, d’ailleurs, et qui peut parfois être pesante, mais c’est un autre sujet !

Toujours est-il que je ne me suis jamais autant construit intérieurement que depuis que je voyage. Il doit y avoir d’autres moyens de se construire, bien sûr, mais celui-ci me correspond.

Alors, à tous ceux qui ont peur pour nous autres, voyageurs, gens perdus et qui ne « construisons rien », ne vous inquiétez pas. Nous nous construisons bien plus que ce que vous le pensez. Sauf que notre construction à nous ne se fonde pas sur de la pierre achetée à crédit, des BMW Série 1 ou des cafetières Nespresso. Mais sur la confiance en soi, l’ouverture d’esprit et le partage. C’est invisible pour les yeux, mais c’est le meilleur ciment du cœur, croyez-moi.

Tous mes articles pour vaincre tes peurs et partir voyager sont ici !

Alors, tu comprends ce que je veux dire ? Partage-tu les mêmes réflexions ?

Enregistrer

Enregistrer

Nastasya Kotnarovskyhttps://www.valizstoriz.com
Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

D'autres articles pour toi !

BIENVENUE DANS LA VALIZ

Fais péter ton budget voyage

Travaille et voyage en même temps

Commentaires

  1. OMG cet article me parle tellement, j’en ai presque une larmichette au coin de l’oeil (oui, il me tarde de partir de l’Australie avec mon business à 100% sur le web et de repartir explorer le monde, la France aussi en passant, pour mieux revenir en Australie après :D)
    Heu… sinon, les photos, ells ont été prises où??? c’est trop beau !!!

  2. Bonjour! Je trouve ton article très poétique et très beau! C’est peut être à ça que servent les voyages : à poétiser notre vie et à nous trouver au milieu de tout ça! Tes photos sont très belles, c’est vrai qu’elles donnent envie de sauter dans un avion! :)

    • « C’est peut être à ça que servent les voyages : à poétiser notre vie ». Je trouve ça très vrai. A quoi ça sert de vivre cette vie là s’il n’y a pas de belles choses à raconter à la fin finalement ? Tellement d’accord avec cette vision, merci à toi !!!! <3

      • Ah j’aime beaucoup cette expression oui, « poétiser sa vie ». Et construire c’est comme le succès, le sens dépend des gens… Mon ex avec qui je suis restée 8 ans me reprochait d’ailleurs de ne rien vouloir construire, ne pas avoir de projets immobiliers et ne pas avoir envie de faire un gosse. Moi je trouvais que 8 ans de vie commune, c’était déjà une sacré construction!!

  3. Voyager, c’est bien, émigrer c’est mieux! Quand on voyage , le contact avec la culture locale reste toujours un peu superficielle. On rencontre surtout des voyageurs comme nous. S’installer quelque part pour quelques années, c’est plus dur, ça demande des efforts mais la compréhension du pays d’accueil est plus profonde, plus excitante. Et on apprend à mieux comprendre sa propre culture. Enfin, c’est mon humble avis. Bravo, joli blog! Superbes photos!

    • Oui, je pense que tu as raison, les deux expériences sont très différentes. Et tout dépend de ce que chacun cherche aussi. Si c’est repousser ses limites, expérimenter de nouvelles choses dans différents endroits à chaque fois, rencontrer beaucoup de gens, bouger est bien. Et puis avec le temps, l’envie de se poser quelque part peut aussi s’imposer pour d’autres. Avec toutes les adaptations que cela demande (et comme tu dis, cela ne se fait pas tout seulà !! ;) Merci à toi pour cet avis !

  4. Très bel article ! Et tellement vrai..c’est vraiment inspirant. Je reviens également d’Australie, j’ai vécu une année incroyable autour du monde ou je me suis sentie grandit, vivante, moi même. Revenir en France est compliqué après cela car comme tu le dis si bien on se sent incompris par notre entourage. Rentrer dans le moule jai bien essayé (et jessaye encore) mais je me rends compte que ce n’est pas pour moi…Je quitte mon deuxième CDI pour repartir vers des projets qui le tiennent vraiment à coeur sans prendre en compte l’avis des autres ! Suis je folle ? j’aime me dire que je vis pour moi et que je n’aurai pas de regrets !
    Voyageons vivons !!!

    Des bisous !

    • Vis pour toi et n’ai pas de regrets alors !!! Je crois que tu as tout dit !!! Tellement contente de lire ton commentaire, je me doute que ton retour doit être un peu compliqué (souvenirs!!!). N’hésites pas à me contacter si besoin, ce sera avec plaisir de parler ensemble de ta belle aventure !!! Des bisous ma belle <3

  5. C’est beau et j’ai les larmes aux yeux au bureau en lisant ca.
    Depuis que je suis rentrée d’Australie, je n’ai qu’une envie : repartir. J’ai l’impression de m’encrasser ici, de ne pas être légitime dans ma propre vie. J’ai l’impression d’être une fraude quand j’affiche une jolie face au bureau, alors que ça me tue à petit feu de rester 7h de suite sur cette chaise.

    je repars en novembre, d’ici la je vais vendre la plus grosse partie de mes affaires et économiser le plus possible pour peut etre ne plus avoir à revenir du tout !

    • Oh mais décidément, tout le monde pleure à cause de moi !!!!!! ;D Comme je comprends ton sentiment ! Personnellement, à mon retour, je n’ai même pas tenu la phase « postuler », au bout de 3 CV, j’étais déjà au bout de ma vie, et je suis vite repartie à Londres faire un petit boulot alimentaire et me sentir vivante, à nouveau ! ;) Bon courage pour les économies et le nouveau départ, y’a que ça de vrai !!!!!!!!

  6. Les gens et la famille ne savent pas s’occuper d’eux au lieu de décider pour les autres! Je suis restée jusqu’à 47 ans chez mes parents et je viens seulement d’acheter, je n’ai jamais eu de mari ni d’enfants, TOUT est une question de choix, chacun fait sa vie comme il l’entend

  7. Tu m’as eu en plein de le mille ma belle !! Je me retrouve dans chacune de tes paroles et tes belles métaphores. Je ME construis au lieu de construire des choses AUTOUR de moi.
    J’espère vraiment qu’on aura l’occasion de voyager ensemble, parce que je pense qu’on a plein de choses à partager. MERCI <3

  8. Nous nous construisons bien plus que ce que vous ne pensez. Sauf que notre construction à nous ne se fonde pas sur de la pierre achetée à crédit, des BMW Série 1 ou des cafetières Nespresso. Mais sur la confiance en soi, l’ouverture d’esprit et le partage. C’est invisible pour les yeux, mais c’est le meilleur ciment du cœur, croyez-moi.
    Mais ouiiiii tellement

  9. On va chacun planter un arbre de vie ! Ce ne sont plus des fleurs a ce niveau ! Je vois que tout le monde ici est aussi enthousiaste que moi pour monter un projet à l’étranger, continuer de voyager et surkiffer sa vie. Merci Nastasya de me donner tant de baume au coeur. Je t’embrasse
    Ps …mes projets sont toujours au stade de graines mais j espere qu elles vont grandir et se developper bientot

    • Waouh merciiiiiiiiiii ! On va replanter la forêt amazonienne (hum… y’a du boulot) ! ^^ Mais c’est normal que ce soit toujours la graine, cela prend du temps de prendre confiance en soi et de se lancer ! Ne perd pas espoir surtout! Ce sont les gens qui croient en leurs rêves et qui les réalisent qui changent le monde, alors tu es sur la bonne voie ;)

  10. « Bienvenue dans la réalité ! », « Bon retour dans la VRAIE vie! »… Oui, ça me parle bien aussi, puisque j’ai eu envie de crier à ces gens :
    « Mais mon voyage était bien réel ! C’était MA réalité ! Je l’ai vécu pour de VRAI !! ».
    Comme si la vie, la vraie, se passait dans un bureau à s’ennuyer en attendant le week-end ou la fin du mois…

    Je te rejoins encore à 100% : le jour où je me suis retrouvée à porter un lourd sac à dos par une chaleur écrasante, à dormir dans une cave à même le sol avec des chauves-souris lors d’un trek dans la jungle en Malaisie… eh bien je n’ai jamais été aussi heureuse de ma vie !
    Là où beaucoup s’indigneraient car on était loin mais loiiiin de tous les hôtels 5 étoiles !

    Comme quoi le confort est un véritable leurre qui nous éloigne parfois du bonheur si on ne sait pas le quitter.

    Bises

    • haha mais tellement !!! j’ai exactement envie de répondre la même chose !!! je ne suis pas encore partie ( j’ai déjà eu d’autres expériences à l’étranger) que je sais déjà que j’aurais droit à ces réflexions …. mais c’est surtout , que le retour peut être aussi une jolie aventure ! Depuis que je voyage à l’étranger , j’ai encore plus envie de découvrir la France et vivre de belles aventures (voyage à vélo , trek etc ) .

      « Bon retour à la réalité  » mais LOL … c’est la même en fait , enfin je sais pas c’est la vie quoi !

  11. Comme tu dis, malgré les photos et les récits de mes voyages, personne ne peut ressentir la plénitude que je ressens lorsque que je suis ailleurs (que ce soit un we ou 1 mois) et si je dis que lorsque je voyage je renais littéralement, les gens pensent que c’est une jolie métaphore ou que j’enjolive alors que c’est vrai, je retrouve mon moi le plus profond…La sensation de se lever le matin pour découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles cultures est indescriptible pour moi en tout cas, peu importe, je ne cherche pas forcément à prêcher sur les vertus du voyage, ce que j’y ressens fait partie de mon jardin visible et invisible (on revient décidément toujours à la métaphore du ‘il faut cultiver son jardin » :). Après il y a une différence entre voyage et expatriation j’en suis consciente mais la curiosité pour l’autre est en tout cas pour moi la même, pour un jour comme 3 ans…

  12. Je pense que les gens qui n’ont pas voyagé ne savent pas quel sentiment de plénitude cela procure. Et quand je dis voyager, ça peut être quelques jours, par contre il faut découvrir le pays (ou le lieu) et non pas rester les doigts de pieds en éventail sur une plage.
    Comme toi, je trouve que ce qui fait la beauté d’un voyage, c’est pas uniquement les paysages, mais aussi le fait de rencontrer des personnes, de vivre des choses qu’on aurait pas vécues dans notre quotidien.
    Pour moi, un voyage c’est du bonheur, et j’en ressens même après le voyage (notamment pa les souvenirs) ou aussi à l’idée d’en planifier un nouveau (sauf actuellement, je crois que je sature de partir seule).

  13. Bonjour!
    Je me lance enfin pour écrire un commentaire, tout d’abord pour te féliciter pour ce blog extraordinaire, que je suis délicieusement !! Tes articles sont un régal, bien écrits, des photos très belles et surtout plus que la forme, le fond est là aussi !!!
    Cet article me parle particulièrement car le retour en France est demain, après un an de vadrouille en Oz et NZ ;-) alors oui, j’acquiesce avec ce ressenti… et pour moi, le plus important et le plus enrichissant dans un voyage reste les rencontres! Ce sont elles qui nous forgent et nous donnent un autre regard sur le monde.
    Oui, voyager ce n’est pas [que] profiter et se la couler douce, c’est surtout laisser sa personne, son individu, son être, s’écouter et se recentrer sur ce qu’il veut vraiment !!!
    Merci encore pour ce blog captivant et remplis d’articles passionnants !
    En te souhaitant le meilleur pour la suite des aventures ;-)
    Charlotte

    • Oh la la mais c’est trop d’amour à la fois là, je vais mourir haha !!! Mais merciiiiiiiiii Charlotte, trop contente de te lire si tu suis la Valiz depuis quelques temps :D quand je lis ça, je me dis que je ne perds pas mon temps ^^ Tout à fait d’accord avec toi, les rencontres, c’est quelque chose qui ne s’explique pas et pourtant, c’est bien le plus important dans le voyage, ce qui fait tout le sel de la vie !!! Merci à toi, vraiment !

  14. Je suis bien d’accord avec toi, on se construit tellement plus en voyages qu’autrement. J’aime les voyages, et j’ai la chance d’avoir un mari qui est aussi un amoureux des voyages, et on espère que nos enfants soient de vrais globe-trotters, qu’ils rencontrent tout plein de gens, qu’ils découvrent tout plein de pays pour se former et se construire. Super article !

  15. Très beau texte (comme toujours j’aurai tendance à dire ;)
    C’est drôle, je viens d’acheter le petit prince pour Lili (une collègue blogueuse :)
    Dommage qu’on ait pu se voir… à une prochaine fois j’espère :)

    Et surtout continue ! :)

  16. Très bel article !!
    J’espère que beaucoup de gens qui sont perdus dans leus routines sans vie le verront pour comprendre qu’il y a d’autres alternatives et que la reussite ne se compte pas grâce aux zeros sur son chèque de fin de mois ou aux nombres de chevaux sur la voiture.
    Beaucoup ne réalisent pas que le bien être est plus important que ce que la société a décrété comme primordial.

  17. Très bel article et très belle plume !
    J’aimerais pouvoir voyager autant que je le souhaite (tout le temps, en somme)… C’est cette sensation que l’inconnu et la découverte nous procure qui me fait me sentir aussi vivante quand je pars loin !
    Et tu as bien raison, tu pourras faire les plus belles photos, écrire les plus beaux articles, c’est au final ce qu’il se passe dans nos tripes à l’instant T du voyage qui reste finalement inoubliable…
    Merci pour ces ondes positives et ces jolis mots :)

  18. les photos font rêver mais aussi le fait de voir que tu as trouvé ce qui te fait « vivre » dans les voyages et non dans un quotidien plus « classique ». C’est peut être ça qu’il me faut aussi ! un très bel article en tout cas :)
    Marion

    • Ah si cela t’inspire, je n’ai pas perdu mon temps haha !!! Il n’y a pas de vérité générale en effet. Et malgré tout ce que tu pourras entendre et tout ce qu’on pourra te conseiller, la seule vérité qui tienne pour toi est celle qui te rend heureuse :) à toi de chercher maintenant héhé ! Merci pour ton commentaire <3 !!

  19. Cette phrase est tellement paradoxale…
    Car en voyageant on se construit nous meme, on devient un meilleur soi.
    On peut leur repondre du tact au tac en leur demandant pourquoi cherchent-ils à avoir maisons, enfants, carriere alors qu’ils ne sont meme pas construits eux meme?

  20. Tellement en accord avec tes mots! Juste merci Laisse les parler, ils ne savent pas ce qu’ils disent… Et pourquoi quand on ne suit pas le chemin tout tracé et imposé par la société, on est si vite pointé du doigt… Construire n’est pas forcément enrichir un patrimoine foncier ou financier. Construire sa vie c’est se construire psychiquement, mentalement. Se trouver et se connaitre surtout, pour construire un esprit sain. Et aider les autres à trouver leur façon d’être heureux par la suite

  21. Coucou ma chère,
    oh que ces lignes sont si bien dites…
    Je viens de parcourir une bonne partie de ton blog (je prends de l’avance pour nos futures discussions…) et whahou, vraiment je suis très touchée par ces mots !
    Belle route à toi,
    Et que nos chemins se recroisent vite ;)
    Bises bises

  22. Super article !
    Je n’aurais pas mieux d’écris ce sentiment, que je partage tout autant d’ailleurs! ;)
    Très bel article… une fois commencé, c’est la fin… on va au bout! Et c’est positif !
    Félicitation pour ton choix de vie et ton travail sur le blog ! C’est génial !
    Je suis moi aussi sur les routes depuis plus de 16 mois maintenant ! Le pied ! :)
    Du coup, je me suis mis à bloguer aussi ! ;) Il faut bien leur expliquer toute ces VIE qu’il y a désormais dans les nôtres !
    Bonne route à toi !
    Simon, auteur du blog,
    Un Voyage Sans Nom

    • Coucou Simon !!! Haha merci, ton commentaire m’a fait tellement plaisir !!! Un voyage de 16 mois déjà, waouh, je ne peux pas en dire autant d’une traite ! Va falloir que je rentre dans la compét alors :D mwouhaha !!! Profite bien surtout, et belles cicatrices à toi !!! (enfin, pas trop tout de même) ^^

  23. bonjour !!
    j’m beaucoup ta philosophie de vie, car c’est la mienne, bien que je construise actuellement un voyage pour une durée indéterminée, je ressens ce que tu veux dire car je voyage depuis des années, et ce n’est pas quelque chose de marchand. Tu aimerais l’expliquer autour de toi, mais personne ne comprend ce que tu veux essayer de dire. Bien que ca me fasse plaisir de faire de la route avec un autre voyageur(se), j’m être seul dans mes déplacement, donc je te comprend ;)

    • Coucou !!! Oh la la comme je te comprends quand tu dis que l’on voudrait pouvoir partager ça avec son entourage mais qu’ils ne comprennent pas. J’ai bien essayé aussi. Mais depuis le nombre d’années, j’ai essayé de me rendre à l’évidence que c’est un jardin secret que seuls les voyageurs peuvent comprendre. D’où l’importance de bien s’entourer ;) Merci pour ton retour qui fait chaud au <3 en tout cas <3 et beau voyage à toi !!!!

  24. Nice post. I study one thing more challenging
    on different blogs everyday. It should at all times be stimulating
    to learn content from other writers. I’d choose to use
    some with the content on my blog whether or not you
    don’t mind. Natually I’ll provide you with a link on your
    internet blog. Thanks for sharing.

  25. Je suis tombé sur ton blog la semaine dernière et depuis je le dévore dès que je peux. Tes récits sont très inspirants et nous vendent pas que du rêve mais de la Vie et ça fait un bien fou. Un blog honnête loin des blogs bisounours de voyage et au combien plus intéressant. La graine du voyage a commencé à pousser en moi tardivement, ou plutôt devrait-je dire que je l’ai laissé poussé tardivement. mais mieux vaut tard que jamais ;) Tes récits sont une bulle d’air frais et ça fait du bien de constater que je ne suis pas si fou que ça, pas si seul que ça. Merci à toi de te livrer ainsi et d’être toi-même.

    • Oh la la Michael, mais merci pour ce retour siiiiiiiiiii gentil !!! Pfou moi aussi, ça fait un bien fou de lire ça tiens, merciiiii ! Ecoute, je constate que justement, les plus grosses peurs et blocages pour voyager sont souvent les plus intimes et les plus difficile à partager. Et que justement, peu de gens osent ou peut-être que ce sont des sujets difficiles à traiter. Peu importe, si ce que j’écris a pu trouver un écho chez toi, je suis juste trop contente ! Merci à toi et en espérant que la suite continue de te plaire !!! PS: il n’est jamais JAMAIS trop tard pour avoir la graine du voyage ;)

  26. Merci pour ce superbe article <3 Il me fait tellement chaud au coeur ! Oh que oui comme toi je suis convaincue que le plus grand des voyages est a l'intérieur et que la réussite est bien ailleurs Merci et surtout n'arrête pas !! Quand tu brilles, tu nous aides également à briller :-)

  27. 1 an et 1/2 que je travaille dans une entreprise sans avoir pris de congés ou de pause en dehors des fériés. Quand j’en parle, tout le monde me dit  » tiens au moins 2 ans sinon tu n’auras pas l’air sérieuse ». Mais quand je rentre le soir toute seule chez moi, mon coeur crie « LIBERTE, COCKTAILS ET DECOUVERTES PITIE!

    Comme tu le dis si bien, ces choses sont invisibles pour le coeur. Et je me sens tellement rassurée du coup! A moi les vacances, et tant pis pour la suite d’ailleurs.

    Merci encore pour ce beau partage :*

    • Haha bah oui, le monde nous assène de ses propres peurs et doutes. En nous faisant croire que c’est comme ça que ça marche et as autrement, c’est tellement gonflant ! Fais toi confiance et fonce ! Il n’y a que toi qui puisse compter sur toi-même pour vivre ce que tu souhaites, certes faire qlq erreurs au passage mais qui n’en fais pas hein, et vivre surtout beaucoup BEAUCOUP de belles choses ! GO !!

  28. Superbe philosophie de vie ! Je me retrouve parfaitement dans ce que tu dis et je te félicite d’avoir trouvé le courage de faire ce que tu aimes. Je suis ravie d’avoir découvert ton blog !

  29. Bonsoir
    Je découvre ton blog et cet article est tellement juste et parfait .
    Je partage ta vison des choses et suis admirative de ton parcours .
    Continues à faire ce pour quoi tu vibres et ce pour quoi ton âme est reconnaissante .
    Amitiés
    Sabrina .

  30. J’adoooore! Ton blog est une petite pépite, continue! Je suis moi aussi à un stade où je cherche à être indépendant et libre et en quête de grands espaces. Après avoir parcouru le monde je fais la m^me chose en France en ce moment, à la recherche d’un coin de nature qui sera mon petit coin de paradis. Peut être trouverai-je quelques idées sur ton blog pour créer le job qui me correspond!
    Merci!
    Ben

  31. Hey! Ton blog est absolument FANTASTIQUE. Je suis étudiante avec toutes les galères (surtout financières) et rêves pleins la tête que ça implique et depuis un moment je me dis que avoir un diplôme c’est bien mais passer ma vie derrière un bureau ce n’est pas pour moi (je suis déjà lassée de la vue depuis ma fenêtre d’appartement). J’ai besoin de quelque chose qui me fasse me sentir vivante, et pour le peu de temps que l’on est sur cette terre, bon sang autant la visiter et vivre autant d’expériences insolites que possible! Ton blog est le coup de pouce qui manquait à ma motivation. Se lancer comme tu l’as fait, c’est un sacré courage et ton mode de vie est très inspirant! MERCI

    • Oh la la mais c’est tellement gentil de me dire ça, merci !!!!!!!!! Bah écoute, si j’ai pu contribuer, ne serait-ce qu’un chouilla à ton projet et au fait de prendre ta vie en main, j’ai juste bien fait de me lever ce matin :D 1000 mercis et en avant dans une vie folle et vécue à 400% <3

  32. Hello Nastasya
    Je suis tombée par hasard sur ton blog alors que j’écrivais un article sur l’importance de faire la liste de nos rêves.
    J’adore le ton que tu utilises et me retrouve beaucoup dans ce que tu décris.
    Je me sens comme toi nomade. Jusqu’à présent, j’ai beaucoup investi dans les études supérieures. Je dois dire qu’à 30 ans avec un doctorat de pharmacie et bientôt un master d’école de commerce (+ une belle facture en prime) et bien je me suis dis que j’ai dû prendre la mauvaise direction.
    Comme tu le décris dans un autre article, je me sens comme morte à l’interieur et seul le voyage me ranime. Je me sens nomade.
    Mais tout ça va changé car en novembre je pars en Nouvelle Zélande pour 1 an. :)
    Je vais suivre tes aventures avec plaisir!
    Merci de tes jolis écrits.
    Sandrine.

  33. Bonjour,

    Merci pour cet article. Ça me parle.
    Je suis partie à l’Aventure en solitaire (par choix) de septembre 2019 à janvier 2020 (je vis actuellement chez des proches le temps de ma rééducation pour une entorse à la cheville droite). Pour moi l’épreuve la plus compliquée c’est la cohabitation avec certains de mes proches (plus compliqué que mon Aventure en solitaire); d’autant que ces derniers s’immiscent un peu trop dans beaucoup de domaines dans ma vie (sous prétexte qu’ils ont fait beaucoup pour moi). C’est encore compliqué pour moi (à presque 33 ans) de poser mes limites (et je sais/sens pourtant qu’ils est nécessaire de poser mes limites et tant pis si ça dérange; il s’agit de ma vie après tout).
    Pendant mon aventure j’ai écrit un carnet d’états d’âmes, de réflexion, de santé et un journal de bord (les deux étant à la fois indépendants et complémentaires). J’ai envoyé mes deux manuscrits à Edilivre (parce que j’avais envie de le faire et ce, sans motivation extérieure).
    Je partage ta vision des choses.

    Camille LEGROS

    • Coucou Camille ! Ah ça fait plaisir de lire ton retour, d’autant plus que je partage encore et toujours tes constats et difficultés. Qu’il est difficile (et plus encore en tant que nana j’ai l’impression) de poser les limites de justifications à certains choix de vie, c’est une pression constante à gérer, c’est assez fou ! Bref, merci pour ton retour qui fait chaud au coeur ! J’aurais aimé tenir un journal de bord comme toi, pour me rappeler davantage les phases par lesquelles je suis passée, je trouve ça super ! Merci à toi encore et très belle continuation !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Donne ton commentaire !
Ton nom