Comment ne pas voyager seul
,

COMMENT NE PAS VOYAGER SEUL : 7 TECHNIQUES EFFICACES

Alors comme ça, on a une énorme envie de se barrer à l’autre bout de la planète, de visiter ce pays qui vous fait rêver depuis toujours et de crapahuter comme un sauvage. Oui !!! Sauf que… je n’ai personne qui veut partir avec moi… OUIIINNNNN !!!!!!!! Je voudrais trop y aller, mais je ne me sens pas d’y aller tout seul, j’ai un peu la trouille. Et puis ce serait tellement mieux de partager avec quelqu’un… RE-OUIIINNNN !!!!

Je ne partirai même pas sur l’argument du « mais si, lancez-vous, vous verrez, vous en êtes capable et en plus, vous allez kiffer ». Car même si je suis profondément convaincue que c’est vrai, je comprends qu’il est très (TRÈS) difficile de dépasser cette trouille du voyage solo (j’en sais quelque chose, il était absolument hors de question de voyager solo en Australie par exemple).

Toujours est-il que s’il n’y a aucun copain, petit ami, chien, frère ou sœur ou meilleur ami pour partir avec vous pour le voyage de votre vie, il y a quand même des solutions !!!! Oui !!! Voici 7 techniques pour savoir comment ne pas voyager seul, malgré le fait que vous n’ayez trouvé aucun proche pour voyager avec vous ! Les plus osées vous demanderont seulement d’avoir le courage de prendre l’avion seul. Pour le reste, vous serez toujours en bonne compagnie. Jamais solo !!! J’ai tout testé et approuvé, alors promis !

 

1. Utiliser les groupes Facebook et forums

Si vous avez récuré tous les fonds de placard, vos potes Facebook (et les non-potes Facebook), vos amis d’enfance, vos collègues de bureau (mauvaise idée), ou même vos parents (aïe) et que tout le monde a dit non, il y a encore une solution !
Personnellement, j’avais utilisé les forums et autres groupes Facebook pour trouver des compagnons de voyage avant de partir en Australie. J’ai présenté mon projet, mes envies dans les grandes lignes pour être à peu près raccord. Et j’étais allée tenter ma chance sur les forums spécialisés Australie, ou même les groupes Facebook type « Trouver un compagnon de voyage ». Il y a également les sites spécialisés, comme Compagnon de voyage. Je m’y suis prise 4 mois avant de partir, histoire d’être sûre. J’ai skypé plusieurs fois avec les différentes personnes pour voir si on s’entendait bien. Et j’ai trouvé (big up Fabrice) !

2. La solution auberge de jeunesse

Si vous avez le courage de prendre l’avion tout seul vers votre destination fétiche, l’autre opportunité que vous trouverez pour ne pas voyager seul, ce sont les auberges de jeunesse. Et oui ! Ça grouille de voyageurs qui bougent de partout. Posez-vous une grosse semaine quelque part, sympathisez avec absolument tout le monde, si possible ! Posez des questions sur les projets de chacun. En principe, il y aura toujours moyen de trouver un groupe ou un autre voyageur esseulé pour faire compagnon de voyage pendant quelques temps avec vous. En Australie, c’est comme ça que mon compagnon de voyage et moi-même nous sommes retrouvés à voyager avec un autre van de backpackers pour faire nos premiers pas dans le bush (big Up Nico et Aurore). Vous n’êtes pas tout seul à avoir la trouille d’être seul !

Comment ne pas voyager seul

3. Faire du covoiturage

C’est une pratique très courante dans les pays où l’on fait des road trips, comme en Australie, en Nouvelle-Zélande, ou même au Canada. Le concept : partir à plusieurs pour faire un bout de trajet ensemble et partager les frais d’essence et de bouffe. J’en ai beaucoup fait en Australie. En l’occurrence, j’avais ma voiture et je posais des annonces sur les groupes de “lift” sur Facebook ou sur le site Gumtree. Et hop, j’avais des gens qui rentraient en contact avec moi. On se rencontre pour voir si le courant passe. Et zou !!!! J’ai passé des voyages en groupe absolument topissimes comme ça (big up Quentin, Jeff, Ellen, Pat, Anna… bla bla bla)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4. Faire du couchsurfing

Cela peut être une bonne alternative pour ceux qui souhaitent se faire des petits week-ends dans une ville, ou rester quelques jours quelque part pour découvrir les environs. Les habitants n’auront pas forcément le temps de vous faire le guide (surtout si c’est en semaine et qu’ils bossent), mais c’est déjà un énorme plus de rentrer le soir après une journée de découverte et de pouvoir partager vos expériences avec vos hôtes. Et puis, il y en a qui deviennent de véritables potes, pour le coup (big up Fox) ! Le meilleur site pour ça, c’est bien évidemment Couchsurfing !

Comment ne pas voyager seul

5. Travailler en volontariat

On ne compte plus les sites offrant des missions de volontariat à l’étranger. Je ne les connais pas tous, pour sûr ! Mais si vous allez chercher sur Woofing, HelpX ou bien encore Work Away, il y a de grandes chances pour que vous trouviez des missions bénévoles à faire chez l’habitant, de tous les types. À vous de voir ce que vous préférez. Le gros avantage, c’est qu’au minimum, vous serez chez l’habitant, donc pas seul. Et au mieux, vous serez avec des équipes d’autres volontaires. Je pense notamment au volontariat dans des auberges de jeunesse pour faire la réception, le ménage ou même pour tenir le bar. Je ne l’ai pas fait personnellement, mais j’ai vu faire de nombreux copains durant mes voyages. C’est un excellent moyen de voyager sans jamais être seul !

6. Parler à un backpacker dans la rue

Voilà une autre technique pour voyager sans se sentir tout seul !! Haha, vous allez me dire que je raconte n’importe quoi. En soi, ce n’est pas faux. Il est tout de même très difficile d’accoster quelqu’un dans la rue pour lui demander de voyager avec vous, on est d’accord. Mais je suis quand même bien obligée de vous en parler parce que…. je l’ai fait, et ça a marché ! C’était à San Francisco (A LIRE : Comment j’ai décidé de partir voyager avec un inconnu… au Mexique). J’ai parlé avec cet inconnu qui avait tout de même le gros avantage de porter un sac-à-dos plus grand que lui, avec des chaussures de rando accrochées par les lacets de chaque côté du sac (gros gros indice, donc) ! Je lui ai parlé pour demander où il voyageait. De fil en aiguille, on a sympathisé. Et pour faire court, je suis partie voyager au Mexique durant deux semaines avec lui, sur un coup de tête ! Comme quoi, tout est possible !!!

Comment ne pas voyager seul

7. Voyager avec des agences pour voyageurs solos en groupe

Ok, bon, je reviens sur terre avec des techniques plus… crédibles, dirons-nous ! Si, de tout ce que je vous ai dit, aucune technique ne vous semble possible. Si malgré toute ma bonne foi, vous restez lové dans votre canapé, tremblant de peur à l’idée de partir seul, il reste une solution ultime, mais très efficace : voyager avec une agence en groupe de jeunes ! C’est comme ça que j’ai réussi à me lancer pour le tout premier grand voyage de ma vie, au Vietnam. Je me suis inscrite en solo avec l’UCPA, et j’ai eu la chance de partir avec un groupe d’une quinzaine de personnes absolument top ! Je suis restée en contact avec la plupart d’entre eux. La nouvelle agence en ligne Copines de voyage propose également à des nanas en solo de partir entre groupes de filles sur différents circuits de voyage. Bref, les offres se développent avec la demande !

J’ai envie de vous dire : il n’y a plus qu’à !!! Vous connaissez tout de mes 7 techniques pour savoir comment ne pas voyager seul. Est-ce que l’une d’entre elles vous tenterait ? Avez-vous testé d’autres techniques. N’hésitez pas à partager dans les commentaires pour qu’on en profite tous ! Vous aimerez aussi : Mes 10 astuces pour apprendre une langue rapidement

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

20 comments on “COMMENT NE PAS VOYAGER SEUL : 7 TECHNIQUES EFFICACES

  1. 7 mars 2017 at 10 h 27 min

    vraiment sympa ton article, je me reconnais bien dans tout ce que tu dis

  2. 14 mars 2017 at 17 h 05 min

    Il y a aussi les voyages linguistiques !

  3. 14 mars 2017 at 17 h 12 min

    Au top ! ☺️

  4. 14 mars 2017 at 19 h 50 min

    Mais j’ai trop peuuuuuurrrrr!!!!!

  5. 16 mars 2017 at 7 h 21 min

    Haha je viens de partager cet article et toi tu fais le meme en mettant l’inverse
    Le mieux est de partir seule et de faire pleins de rencontres!!!
    Voyager seule est le meilleur moyen pour vraiment s’écouter je pense :)

    • 16 mars 2017 at 11 h 04 min

      Alors là, je valide ! Mais comme cela bloque certains de se lancer à voyager à cause de ça, mieux vaut commencer à plusieurs si cela permet de sauter le pas, et après zou !!!!

  6. 30 mars 2017 at 11 h 44 min

    Salut salut!
    Je viens de découvrir ton blog, et c’est un réel plaisir de te lire!

    Pour vous donner mon expérience de voyageur solo (pas trop solo) en Irlande, je dirais que quand on voyage seul on peut choisir les moments on l’on souhaite s’entourer ou non.
    C’était mon premier voyage solo en vélo, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre.

    Pour faire court, je ne me suis jamais sentit seul… J’ai passé la traversée en ferry avec des Américains venus m’accoster plus tôt, j’ai roulé avec 2 Allemands, puis un Suisse lors d’une autre étape.
    Sache qu’il y a forcemment quelqu’un qui t’attends dans une auberge de jeunesse pour passer la soirée tranquille ou en mode grosse fiesta.

    Dernier conseil: Rentrer dans un pub dans une petite ville, c’est l’assurance de discuter avec les locaux et de passer un bon moment.

    Mais dans tous les cas, ll faut se lancer!

    • Youhou !!!! J’adore ce genre de retour d’expérience !!! Merci à toi ! Et t’as tout dis, faut se lancer et ça vient tout seul ! A condition d’avoir un sourire accroché au visage aussi ^^

  7. 30 mai 2017 at 16 h 58 min

    Coucou,

    J’ai regarde le site de “copine de voyage” c’est hors de prix je trouve

    • Oui, c’est vrai que ce n’est pas donné sachant que les vols ne sont pas compris dans le prix en principe :) Mais bon, si cela peut permettre à certaines de se lancer, cela reste une super idée !

  8. 14 juillet 2017 at 17 h 32 min

    tu n’as pas peur de tomber sur des gens malhonnête ou des fous?

    • 19 juillet 2017 at 14 h 16 min

      ET bien écoute, on m’a souvent posé la question. Et jusqu’à présent, je n’ai jamais rencontré le cas. Le risque zéro n’existe pas, mais nulle part. Ce qui veut dire que tu peux te faire agresser aussi bien devant chez toi qu’à l’étranger. Je pense que les gens pensent toujours que cela doit être plus le cas à l’étranger par peur de l’inconnu. Alors qu’il n’y a pas plus de risques (selon les destinations cependant, bien entendu). il faut bien sûr être prudent pour le vol dans certains pays, mais je n’ai jamais été concernée jusqu’à présent. Et je dirai même que je me sens plus en sécurité en Asie du sud-est niveau agression que dans certains coins en France… vois-tu :) Alors bon, il y a des fous partout. Mais à partir du moment où tu fais attention de la même manière que chez toi, il n’y a pas de raisons que tu en rencontres plus ailleurs que là où tu vis ;)

Leave a Reply