voyager seule en australie

POURQUOI J’AI DÉCIDÉ DE VOYAGER SEULE EN AUSTRALIE !

Boum ! Paff ! Tschiiii ! (bruit explosif de la nouvelle). « SEULE ??!? » me direz-vous (enfin, surtout ma mozou et Amandine ^^). Non mais ça y est, elle a pété un chtar la Kotna, voyager SEULE en Australie, au fin fond de l’Outback ??? Bon, OK les loulous. Je vous quittais il y a quelques temps dans les vignes aux côtés de mes trois compères de voyage et avec une moyenne de deux doigts par main. Je n’envisageais absolument pas de voyager seule en Australie jusqu’à maintenant. Et bien l’aventure est sur le point de changer du tout au tout. Je m’explique, vous allez comprendre.

voyager seule en australie

Les vendanges, il y en a marre !

Cela faisait presque trois semaines que notre bande de joyeux lurons appréciait le bon temps passé à couper les grappes dans les vignes, pour ainsi dire bénévolement. La vie suivait son cours tranquillement entre matinées éreintantes, après-midi plages et soirées dodo.

Et puis, nous avons commencé à envisager de quitter notre joli nid de Margaret River, car bosser pour la gloire, c’est bien, mais bosser pour gagner sa vie, c’est encore mieux ! La saison des pommes va bientôt commencer à l’intérieur des terres, du côté de Manjimup pour les connaisseurs (à 150 km de Margaret à l’est). Nous y pensions donc très sérieusement quand BOUM…

On m’appelle pour un job de serveuse

J’avais fait un essai dans l’un des rares restaurants de Margaret River. Le patron me propose un démarrage immédiat. Salaire : 20$ de l’heure en semaine et 23 à 27$ le week-end, soit le double de celui des vendanges, voire le triple (à vrai dire, j’ai même calculé que je gagnerai quasiment le même salaire net qu’en France en bossant 6h par jour, 5 jours par semaine lol). En prime, un boulot avec une équipe internationale et un cadre plus que sympa…

voyager seule en australie

Choix de la raison ou choix du cœur ?

Le problème, c’est que ma team n’a pas de taff et va partir. Que faire ?
Choix de la raison : accepter le job, mettre des sous de côté pour la suite du voyage et retrouver ma team plus tard.
Choix du cœur : suivre ma team pour une aventure de plus dans les pommes.

Bon, après moult réflexions, discussions, débats, prise d’avis, pesage des options, etc…. j’ai finalement décidé de faire le choix (et je vais vous étonner… ou pas)… de la raison ! Je sais, je suis très décevante sur ce coup-là, j’avoue que j’ai fortement culpabilisé. Quitter ma team quoi ! Mes compères de chaussettes sales, de café à 4h du matin avant les vendanges, mes potos!

Mais bon, la perspective du boulot de serveuse m’assure aussi de mettre suffisamment d’argent de côté pour avoir le cœur léger sur les prochains mois… alors voilà, j’ai tranché ! TADAM !

Et puis à la base, cela ne devait être que provisoire, jusqu’à temps que chacun refasse ses caisses et ensuite, zou ! C’est reparti comme en 14. Sauf que cela ne s’est pas du tout passé comme ça…

voyager seule en australie

6 semaines après, tout change !

Et oui, les loulous, j’aurais du m’en douter mais je n’ai pas anticipé, j’ai chopé le virus du voyage solo !
Comment ça ???
Je m’explique, je m’explique, je m’explique !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Cela fait maintenant plus de 6 semaines que je vis sans ma team sur Margaret River. Et en étant seule, j’ai réalisé les choses suivantes :

Point n°1 : Tu rencontres beaucoup plus de monde seul qu’en groupe.
En 6 semaines, j’ai rencontré bien plus de gens toute seule que dans le même temps imparti en groupe. J’ai rencontré beaucoup de backpackers, mais aussi des Australiens, et ça, c’est top ! On a un peu tendance à se suffire à nous-même quand on est en groupe. Donc c’est un premier point important, puisque je suis venue en Australie pour rencontrer plein de gentils people. :D

Point n°2 : vive l’indépendance !
Je fais ce que je veux quand je veux hihi ! J’ai toujours bien aimé, ça. Après tout, un soupçon d’égoïsme ne fait jamais de mal à personne, hein ?! Et puis, je l’avoue, je me sentais un peu étouffée par mon groupe. Je suis aussi venue en Australie pour faire le point, me remettre en question, réfléchir à mon avenir. Là, entre les apéros à répétition et le quotidien du groupe, c’était plus compliqué.

Point n°3 : c’est un plaisir que de se challenger
L’idée de voyager seule me fait également un peu peur, bien plus que quand on est en groupe et qu’il y en a toujours un pour remonter le moral de l’autre quand ça ne va pas. Mais bon, encore une fois, je crois que mon goût du challenge l’emporte sur la raison. J’ai toujours eu quelque chose à me prouver là-dessus : « Oui, je suis capable de le faire, et toute seule ». On ne se refait pas. Et puis j’aurai bien le temps de regretter quand je serais perdue toute seule dans le désert, en panne et sans eau potable (Mozou, c’est une blaaaaaaaaaaaague) !!!!! Hum…

Après toutes ces réflexions, ça a commencé à tournicoter dans ma tête. Et quelques personnes déterminantes rencontrées sur Margaret River et voyageant seules ont fini par me conforter doucement mais sûrement dans mon choix (merci Méré, ma Pornichette, Max, le Breton et Bas, le Néerlandais).

voyager seule en australie

Donc, nous y voici : je vais voyager SEULE en Australie

Mais attention, en Australie, seule ne veut pas dire grand-chose. La route est pleine de backpackers, donc où que vous alliez, il y aura toujours des gens avec qui passer un peu de bon temps !
Et puis, il y a le système du « lift » qui est très avantageux : on covoiture avec un ou plusieurs backpackers dans le van pour un trajet ou plus. On partage les frais d’essence et de nourriture. C’est intéressant financièrement, forcément, et cela permet surtout de ne pas voyager seule tout le temps. C’est une pratique plus que courante en Australie, juste une annonce à mettre en ligne et hop, le tour est joué ! :)

Bon maintenant, il faut être honnête, il y a un point négatif qui est le budget ^^. Forcément, toutes les dépenses d’entretien du van et d’essence quand je suis seule sont à 100 % pour bibi. D’où le fait que je travaille beaucoup en ce moment ! Je suis en mode « fourmi », je récolte.
Forcément, j’ai racheté la part du van à Fabrice, comprenant toutes les dépenses de réparations et autres. Donc autant dire que quand je regarde mon petit papier récap, c’est pas jojo, hein…

voyager seule en australie

Voilà pour la grande news !! Vous savez tout. Sinon, à part ce genre de grande décision de derrière les fagots, la vie poursuit son cours. Très bientôt, je pourrai vous en dire plus sur ce que c’est que de vivre à l’australienne. J’y travaille dur… A très bientôt, les loulous !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

16 comments on “POURQUOI J’AI DÉCIDÉ DE VOYAGER SEULE EN AUSTRALIE !

  1. 22 janvier 2016 at 9 h 19 min

    Voyager seule, c’est également ce que j’ai choisi pour faire mon TDM. C’était top pour toutes les raisons que tu cites, à laquelle j’ajoute le méga plaisir de retrouver un ami sur la route pour quelques jours ou semaines…
    Au final, j’ai tout de même terminé mon TDM à la Mc Candless “Happiness is real only shared”… dison qu’un équilibre entre seule et accompagnée est à trouver !
    Have fun.

    • 22 janvier 2016 at 10 h 00 min

      Tout à fait d’accord avec toi! Je pense qu’en fait, c’est bien de voyager seul pendant un moment, car cela permet de mieux se comprendre. Mais à force, la solitude pèse complètement. Moi aussi, j’en ai souffert sur la dernière partie de mon trip en Australie… :) On apprend à se connaître à travers ce genre d’expériences!

  2. 22 janvier 2016 at 11 h 42 min

    Eh oui il y a souvent des choix à faire dans la vie…Parfois j’ai l’impression qu’ils sont là pour nous tester: suivre le groupe? penser à soi? rentrer pour son petit copain? Et même quand tu fais un choix, c’est pas fini…peut-être qu’il faut faire les choix qui nous donnent le plus de challenge?

    • 23 janvier 2016 at 9 h 28 min

      Oui, ce sont certainement des tests en effet. Pour voir si on écoute bien sa petite voix du coeur… ;) C’est par toujours évident haha!

  3. 22 janvier 2016 at 11 h 09 min

    Moi j’aime bien parfois me retrouver seule !!! D’ailleurs je pars seule dans 4 jours

  4. 22 janvier 2016 at 12 h 16 min

    je vais tenter ca pour un TDM je flippe mais j’ai hate ^^

  5. 22 janvier 2016 at 14 h 55 min

    Jamais encore tenté! mais je me suis lancée de nouveaux défis pour cette année, et j’ai hâte de sauter le pas!!

  6. 23 janvier 2016 at 17 h 32 min

    J’aime beaucoup ta façon de penser, tout ce que je te souhaite c’est d’être heureuse et de profiter ! Bon courage pour ton voyage :) et au passage tes photos sont magnifiques.
    https://milleetunblog.wordpress.com/

    • 25 janvier 2016 at 11 h 14 min

      Merci les filles! Très joli blog aussi :)) Merci beaucoup pour les photos, c’est trop gentil. Et tout le bonheur du monde à vous aussi :D

  7. 19 mai 2016 at 21 h 34 min

    Coucou, je découvre ton blog que j’adore !
    Je pars seule en Australie sur la côte ouest en octobre et j’aimerai voyager grâce au système des lift pour rencontrer un max de monde, aurais tu des sites internet à me conseiller pour voir/poster des annonces ?
    Merci ;)

    • 22 mai 2016 at 13 h 06 min

      Coucou et bienvenue ma poulette !!! Tu pars seule ? you rock baby ! :D Pour le coup, je te conseille de regarder les annonces de lift sur Gumtree. Je posais moi-même mes annonces là-dessus pour trouver des gens avec qui covoiturer dans ma caisse, et cela a toujours très bien marché. Les groupes Facebook type Français à Perth, Melbourne, Sydney aussi. Inscris-toi et pose des annonces + regarde ce qui passe (surtout) :)
      Beau voyage à toi ma belle !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *