cow-boy aux États-Unis
,

11 ACTIVITES POUR SE PRENDRE POUR UN COW-BOY AUX ÉTATS-UNIS

Vous n’avez jamais joué aux cow-boys et aux indiens quand vous étiez petits ? Moi, oui ! À grand renfort de chapeaux en feutrine, de pistolets en plastique à recharges de pétard rouge en forme d’étoile et de « huuuuuuu » qui brisait la voix. Pour le coup, j’ai pu réaliser ce rêve de me sentir comme un cow-boy « pour de vrai » aux States ! Le cow-boy des films, ça s’entend, la réalité fait moins rêver ! Vous avez aussi envie de vivre un rêve éveillé ? Voici ce que je vous conseille de faire pour vous prendre pour un cow-boy aux États-Unis ! THE cow-boy !

 

cow-boy aux États-Unis

S’habiller comme un cow-boy, un vrai !

On croit toujours que c’est pour faire genre dans les films, mais non, il y a bien des gars qui s’habillent encore en tenue de cow-boy aux États-Unis. Et même si elle s’est légèrement modernisée, il n’est tout de même pas rare de croiser des hommes qu’on penserait tout droit sortis de westerns Hollywoodiens. Si le délire vous tente, il vous sera très facile de vous habiller comme un cow-boy de série télé. Les boutiques et les stands de marché pullulent de chapeaux de toutes les couleurs et de toutes les sortes. Nashville est la capitale de la botte en cuir, il n’y a que l’embarras du choix ! Il est très facile de trouver des ceinturons et des bolo tie, ces cravates de cow-boy en forme de cordon de cuir orné de turquoise, à Santa Fe, Nouveau Mexique. J’ai trouvé des éperons et des protections de pantalons en peau de vache dans un magasin de seconde main à Amarillo, Texas. Sans oublier la chemise à carreaux. Bon, là, facile, même H&M s’y est mis ! Pas d’excuses pour ne pas tenter le coup !

 

cow-boy aux États-Unis

Écouter de la country

Aaaah, la musique country. Clairement peu appréciée du grand public et pourtant, je me suis surprise à l’adorer, car il faut le dire, quand on conduit pendant des heures sur les grandes routes des États-Unis, cela se marie parfaitement avec le paysage. Que ce soit dans les bars de Nashville où les jeunes générations s’essayent, pas toujours avec talent, au style, en passant par les grands noms du genre comme Hank Williams ou Johnny Cash (Dolly Parton!!!) qui passent en boucle sur les ondes, y’a pas à dire, on est dedans ! Mon moment préféré de country ? Lors d’un petit concert improvisé par des gens qui voyageaient en caravane sur un parking de camping dans le sud de l’Arizona. Quelques planches pour la scène, une guitare, un chapeau de cow-boy et des mélodies nostalgiques racontant des histoires d’un autre temps. Magique… !

 

cow-boy aux États-Unis

Aller dans les bars du centre

Malheureusement, pas de visites de saloon pour moi. Mais les bars du centre des États-Unis valent leur pesant de cacahuète pour l’ambiance cow-boy. Prenez une petite bourgade sur la route, sélectionnez le bar qui semble le plus glauque ou cracra… et rentrez ! En principe, l’ambiance est au rendez-vous. Les Harley Davidson ont souvent remplacé le fidèle destrier à l’entrée du bar, mais il n’empêche que les chapeaux et les grosses voix qui s’interpellent sont bien là. Ne manque que la bagarre finale avec toutes les tables qui volent et on s’y croirait !

 

cow-boy aux États-Unis

Visiter un ranch

Rah, les ranchs du far west ! Je n’en ai pas visité à proprement parler pour le coup. Mais il est très facile de trouver des ranchs dont les propriétaires font la visite, ou de tout simplement vous arrêter près de l’un d’eux, visible du bord de la route (ce qui n’est pas toujours facile, d’ailleurs, ils sont souvent à perpet dans la nature). C’est super sympa de voir les vieux camions-remorque aux faux airs de Martin (pour les fans de Cars). De voir les vieilles granges de stockage dont la plupart ont cette forme typique de bande-dessinée, avec le toit en pointe, les murs de bois peint en rouge et les ouvertures cerclées de blanc. Le délire !!! Sans oublier les troupeaux qui paissent dans des prairies sur des centaines de kilomètres ! Et les cow-boys dans tout ça ? Oh, vous ne les verrez que très peu, ils sont débordés !

 

cow-boy aux États-Unis

Se perdre dans les grandes plaines du centre

On parlait des vaches dans les prairies infinies. Justement ! C’est bien là THE paysage typique des cow-boy du far west, je trouve. Les grandes plaines sèches recouvertes d’un tout petit tapis de buissons bas, dans lesquelles il est facile de chevaucher cheveux aux vents (et sans perdre le chapeau, tout un art) ! J’ai été surprise de voir que la plupart des plaines du centre restaient inexploitées. Je m’attendais à voir des champs cultivés partout, mais le centre des États-Unis conserve des paysages sauvages et protégés. Ça fait plaisir !

 

cow-boy aux États-Unis

Visiter un territoire indien

Et oui, il y a encore quelques territoires aux États-Unis qui appartiennent aux Amérindiens, comme le large territoire du Nord Est de l’Arizona, terre des Navajos. Certaines réserves ne sont accessibles que sous autorisation des peuples locaux. C’est notamment le cas de la réserve des Havasupai au sud du Grand Canyon. Malheureusement, certaines communautés s’en sortent mieux que d’autres. Et ce n’est pas toujours très plaisant de voir certaines populations Amérindiennes réduites à faire la manche aux stations essence ou à vendre quelques petits bijoux fait main sur le bord de la route pour des sommes modiques. Là, le cow-boy la ferme et repart la queue entre les jambes, son histoire n’est pas toujours brillante…

 

cow-boy aux États-Unis

Se rendre à Monument Valley

I’m a poor lonesome cow-boy ! Difficile de se prendre pour un cow-boy aux États-Unis sans se rendre dans le lieu le plus iconique qui soit, le plus utilisé dans tous les films de western, j’ai nommé Monument Valley !!! Rah, déjà, dès qu’on voit The Mittens et Merricks Buttes apparaîtrent, les frissons sont là ! Il est possible de juste prendre la photo du point de vue près du centre touristique, de faire le tour du parc en voiture ou… de traverser les plaines à cheval !!! Ça, c’est du cow-boy de rêve où je ne m’y connais pas !!! Personnellement, je n’ai pas fait la balade à cheval parce que je suis de moins en moins encline à effectuer des activités qui incluent des animaux en captivité, même si je pense tout de même que les chevaux sont bien traités par leurs propriétaires là-bas. Bref, si vous le sentez, ce sera facile de trouver !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

cow-boy aux États-Unis

Traverser une ville fantôme

Petite musique d’harmonica en fond, stridente, inquiétante. Une brise légère se lève, faisant rouler des petits ballots d’herbes desséchées dans la poussière du désert… Pas un chat, des carcasses de voitures alentour, des maisons délabrées et abandonnées. Le temps s’est figé, il n’y a plus personne. Voilà le décor typique pour commencer un bon film de cow-boy ! Et le truc le plus dément dans l’histoire, c’est qu’il n’y a pas besoin de décors carton-pâte de cinéma, les villes fantômes existent en vrai, aux États-Unis ! Un des plus beaux spécimens que j’ai vu se trouve près de La vallée de la mort, à Rhyolite. Ici, seul le casino, quelques maisons en taules et des murs de béton bringuebalant viennent témoigner d’une ancienne ville encore prospère au temps des mines d’or et du commerce florissant ! Je suis sûre que John Wayne nous observait du haut de la colline !

 

cow-boy aux États-Unis

Voir un rodéo

Oh là là, la grosse grosse grosse déception de mon voyage : je n’ai pas vu de rodéooooooooooooo ! J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pourtant. Demandé à, à peu près  toutes les personnes que j’ai croisées au Texas ou au Nouveau Mexique. Rien à faire, la saison des rodéos était terminée, rendez-vous dans deux mois. Noooooooooon ! Donc bon, je ne vous parlerai par de ce que je n’ai pas vu, mais avouez, quoi de mieux pour se prendre pour un cow-boy que de voir un rodéo ???? On est d’accord !

 

Monter dans une carriole

Si jamais il y a des gens qui ont vu le film Horizons Lointains dans la salle, avec Tom Cruise et Nicole Kidman, qu’ils lèvent le doigt ! Personne ? Ok, je vous excuse, ce film à 25 ans… ! En tout cas, ceux qui ont vu le film comprendront mieux la référence à la petite carriole. C’est avec ce type de bolide de compétition que les premiers colons d’Amérique traversaient le pays entier à la recherche de terres à s’approprier et à exploiter pour l’agriculture et l’élevage. Ça sent le confort à plein nez, hein ? Voilà avec quoi les futurs cow-boys ont démarré pour amener femme et enfant dans les grandes plaines. On s’y croirait, hein ?

 

cow-boy aux États-Unis

Se piquer aux cactus Saguaro

La vie de cow-boy de bande-dessinée rime souvent avec un peu de désert poussiéreux, de pistes sableuses et de cactus en déco ici et là ! Histoire de donner un peu de relief au paysage ! Et bien les cactus des BD, ils n’existent qu’à un endroit, dans le désert de Sonora, au sud de l’Arizona. On nous aurait menti ?!? Si vous voulez donc prendre la photo souvenir en tenue d’apparat, c’est dans le parc de Saguaro qu’il va falloir se rendre. Faut dire que ça le fait, quand même. Je comprends qu’ils aient choisi ce cactus, les dessinateurs, ça envoie quand même plus que les marguerites dans une prairie verte… !

Voilà comment je me suis prise pour un cow-boy aux États-Unis. Ou pour une cow-girl, plutôt ! Ça donne envie, hein ? Avez-vous eu la chance de faire l’une de ses activités ? Ou en avez-vous fait d’autres encore plus cow-boy que ça, et dans ce cas, il faut tout dire ! Découvre également 15 parcs de l’Ouest américain à ne pas rater !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

8 comments on “11 ACTIVITES POUR SE PRENDRE POUR UN COW-BOY AUX ÉTATS-UNIS

  1. 27 janvier 2017 at 17 h 38 min

    Rah tu as vu une ville fantôôôôôme !!!!!

  2. 27 janvier 2017 at 18 h 09 min

    Si vous aimez Johnny Cash, je vous conseille un livre qui est sorti il y a peu de temps (41 poèmes inédits écrits par Johnny Cash) :) Ces écrits ont été retrouvés après sa mort en 2003 :) https://www.facebook.com/DLM.Photography.Belgium/?fref=nf

  3. 28 avril 2017 at 14 h 18 min

    Bien sympa cette liste d’expériences! Pour le moment je n’en ai testé que 3 mais je ne désespère pas de toutes les faire un jour :)

  4. 9 octobre 2017 at 9 h 10 min

    Super sympa le blog, j’adore ! Je te suivais déjà sur instagram, j’ai enfin sauté le pas pour venir lire tes articles sur ton blog et c’est une belle surprise :)

    • 24 octobre 2017 at 15 h 35 min

      Oh mais merci Annick ! ALors ça, ça fait plaisir ! Une “coupine” instagram qui passe par ici ! Trop contente de savoir que cela t’as plus, cela me donne du pep’s pour continuer !!! <3

Leave a Reply