cenotes du Yucatan
,

MEXIQUE : 14 CENOTES DU YUCATAN À VOIR ABSOLUMENT !

Avez-vous déjà entendu parler des cenotes du Yucatan ? Ces piscines naturelles d’eau douce qui se trouvent à plus ou moins de profondeur du sol ? C’est un phénomène unique au monde, et le seul endroit où vous pouvez vous y baigner… c’est au Yucatan ! J’en avais entendu parler et je pensais bien sûr en faire quelques-uns par-ci par là, histoire de tester. En fait, on a transformé le séjour en chasse à cenotes ! On a tellement aimé ça qu’on a réservé des journées entières pour en faire un maximum. On en a vu de toutes les formes, de tous les styles et de toutes les couleurs. Voici un petit listing de 14 cenotes du Yucatan qui pourrait vous aider à sélectionner les vôtres, le jour où vous irez en visite là-bas ! Pour info, mon préféré est tout à la fin, héhé !

 

cenotes du Yucatan

Don Renzo Caveland’s, Chemuyil

Ce fut notre tout premier cenote ! Et je garde un superbe souvenir de celui-ci pour son contexte particulier. Il se trouve dans le camping de Don Renzo Caveland’s, un vieux Néerlandais installé là. Nous étions seuls dans le camping donc… un cenote privé pour nous. Il n’est pas très grand, mais il est complètement encastré dans la pierre et le must du must… les murs sont éclairés la nuit ! Une piscine naturelle rien que pour nous, c’était juste trop beau !!!

 

cenotes du Yucatan

Cenote Xunaan-Ha, Chemuyil

Juste en face du camping de Don Renzo se trouve un autre cenote, ouvert au public. L’entrée doit coûter quelque chose comme 3 €. Ce cenote ressemble plus à une mangrove qu’à une piscine d’eau douce. L’eau y est verte et bien transparente, les plantes préservant les lieux. Si vous prenez un tour organisé, vous pourrez accéder à la tyrolienne, cela avait l’air trop bien. On n’a pas pu tester, car on était solo. Mais cela ne nous a pas empêché de faire du snorkeling et de sauter gaîment des deux plongeoirs en bois. Le top !

 

cenotes du Yucatan

Cenote le long de la piste, Chemuyil

En repartant du camping de Don Renzo Caveland’s vers le village de Chemuyil (prendre la fourche à gauche), il y a un petit cenote indiqué par des panneaux de bois sur la droite de la piste. Il n’y avait personne quand nous y sommes allés et c’est la première fois que nous avons vu un cenote… sous la roche. Il peut en avoir des beaucoup plus profond que ça, mais là, entre la roche blanche et la couleur turquoise de l’eau, on n’a pas résisté !

 

cenotes du Yucatan

Cenote de la plage de Chemuyil

Déjà, la plage de Chemuyil est à faire ! Sable blanc, eau turquoise, palmiers en toile de fond et nids de tortues ici et là, c’est sauvage et paradisiaque à souhait. Pour se rendre à la plage de Chemuyil, il faut emprunter la petite piste le long de la route principale qui indique la réserve aux tortues Xcacel. Au bout, on se gare et c’est parti pour marche 5 minutes en direction du cenote de la plage. Il est un peu plus bondé que les autres, assez ressemblant au cenote Xunaan-Ha en face de camping, mais il a aussi son charme avec son eau bleu foncé. Histoire de faire une petite coupure avec l’eau de mer, après tout !

 

Bon de réduction Airbnb - Valiz Storiz

 

cenotes du Yucatan

Zone archéologique Xelhá, Xel Ha

Coincé entre Chemuyil et Tulum, à Xel Ha, se trouve cette zone archéologique. En plus de partir à la recherche du cenote, vous pourrez voir quelques ruines mayas, c’est le petit plus de la visite. Le cenote lui-même est chouette, l’un des plus étendus qu’on ait vu. On aurait plutôt dit un lac qu’un cenote. Il y a une corde à nœud qui permet de sortir aisément de l’eau. Et il n’y a pas de ponton pour accéder à l’eau. Là, c’est plus sauvage… et on a adoré !

 

cenotes du Yucatan

Los Dos Ojos, Tulum

Pfou, ok, là, on rentre dans le dur, ce fut l’un de mes cenotes préférés ! Clairement touristique, car la plupart des touristes de Tulum s’y rendent, donc il y a du people. Mais… il faut bien se rendre à l’évidence, c’est incontournable ! Comme son nom l’indique, il y a deux cenotes (un œil chacun). Ils sont immenses et prennent la forme cyclique d’un iris d’oeil. On peut donc patauger dans l’eau pendant plusieurs minutes pour en faire le tour, c’est absolument magique. L’eau est d’un turquoise limpide sans comparaison. Et pour ceux qui font de la plongée, c’est l’un des cenotes du Yucatan parmi les plus profonds : plus de 100 mètres si j’ai bonne mémoire ! Avec le masque, vous pouvez voir l’entrée des cavernes sans fin sous la roche. Les stalagmites forment des mâchoires naturelles, on a l’impression qu’on va se faire bouffer par une énorme bêbête cachée dans l’ombre, c’est super flippant et excitant à la fois. Personnellement, j’ai vraiment vraiment vraiment adoré !

Cenote Azul, Bacalar

Déjà que le lagon de Bacalar envoie du lourd, mais son cenote n’est pas piqué des vers non plus. Si vous logez autour du lagon, vous avez de grandes chances que l’auberge vous prête des vélos pour vous y rendre, ce qui est plutôt très sympa ! Vu du ciel, le cenote azul ressemble à une énorme pastille bleue foncée au bord du lagon turquoise. C’est un cenote immense et très profond, d’où sa couleur foncée. L’eau y est super chaude, c’est pour moi ce qui fait sa plus grande plus-value, on peut y rester des heures sans se cailler (pas de syndrome des lèvres bleues ici) ! Il y a beaucoup de locaux et de backpackers qui y sont, mais c’est tellement immense qu’on ne se sent pas envahis. Vraiment chouette !

 

cenotes du Yucatan

Cenote Nayah, Pixyá

Ok, ici, on arrive dans les cenotes sauvages, ceux que très peu de gens connaissent encore, et dont la configuration les rend juste géniaux. Nayah est le premier que nous avons fait. Pour les trouver, rendez-vous dans le petit village de Pixyá. Ensuite, c’est simple, un gamin à vélo va vous poursuivre et vous demander de vous guider jusqu’au cenote. Si ce n’est pas le cas, ce dont je doute fort, traversez le village jusqu’à l’immense hacienda rouge au bout de la route. Tournez sur la gauche et au bout de quelques dizaines de mètres, vous verrez une piste caillouteuse partir sur la droite. Nayah se trouve sur cette route à 2 km environ. C’est la première fois que nous voyions un cenote caché profondément sous la roche et la terre. Un escalier mène en bas pour se baigner. Mais il est possible de sauter du haut du cenote dans la flotte (environ 15 mètres de chute), ou même du haut de l’escalier (environ 8 mètres). Je me suis contentée du second, hein ?! Faut pas pousser mémé dans les orties !

 

cenotes du Yucatan

Cenote Noh Mozonh, Pixyá

Autre cenote du top 3 de mes préférés : Noh Mozonh !!! Là, je remercie Elisa et Max du blog Bestjobers, c’est grâce à eux que j’ai trouvé l’adresse… et je n’ai pas regretté ! Ce cenote est absolument grandiose. La couleur bleue intense de l’eau, les lieux majestueux, les lianes qui flottent nonchalamment du sol vers l’eau. C’est grandiose ! Sans oublier mon préféré : une corde pour se balancer du ponton dans l’eau et faire les fous, j’ai adoré ! Si vous êtes du genre suicidaire, il est tout à fait possible de sauter du haut du cenote dans l’eau. Il y en a pour 20 mètres de chute, mais c’est faisable (puisque je l’ai vu) ! Alors, qui tente le grand saut ?

 

Santa Rosa, Cuzuma

Le sol de Cuzuma est un énorme gruyère parsemé de cenote. Il y en a absolument partout et des panneaux traînent à tous les coins de rue pour vanter les mérites de chacun. On a demandé à des locaux et suivi les recommandations pour faire nos choix, car dur dur de s’y retrouver sans ça. On n’a pas regretté la première reco : Santa Rosa. Et il porte bien son nom puisque c’est le seul cenote que j’ai vu avec des lumières bleu-rose ! Ce cenote est une caverne complètement fermée, toute illuminée de rose et avec deux pontons desquels se jeter dans l’eau. Nous étions seuls, encore une fois, c’était juste génial ! Il y fait super chaud et humide, ambiance romantique à souhait !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

cenotes du Yucatan

Inuic Pool, Cuzuma

Autre recommandation d’un local de Cuzuma : Inuic Pool. Pour l’atteindre, on traverse un jardin privé et descendons un escalier sans fin, planqué sous la terre. L’ambiance y est toute autre, pour autant. Ici, pas d’ambiance feutrée bleu-rose, mais une caverne illuminée de lumière blanche avec une eau turquoise supra supra supra limpide. Ici, le sable au fond de l’eau contient du quartz, excellent gommage naturel pour la peau. Alors on se gomme, c’est parti ! Le dos, les bras, le visage, les cheveux, tout y passe. 5 minutes de pause et hop, on rince et on est prêt comme des petits muffins tout chauds. Ou plutôt tout doux !!!

 

cenotes du Yucatan

Samula, Valladolid

Difficile de passer par Valladolid sans entendre parler de ces deux cenotes côte à côte et accessibles par la même entrée. On n’était pas trop pour les lieux touristiques, mais bon, ils sont souvent touristiques pour une bonne raison, alors on s’est lancé. Pas de regret pour les cenotes en eux-mêmes, ils sont grandioses ! Plus déçu par l’approche des guides « volontaires » qui sont vraiment là pour votre pognon et rien d’autre, du moins, c’est le sentiment que l’on a eu avec celui qui nous a accompagné au premier cenote. Bref, on est arrivé dans celui de Samula d’abord et waouh, c’est une caverne immense tant par la hauteur que par la largeur, ornée d’un cratère minuscule au plafond, c’est divin. On oublie l’ambiance romantique ici cependant, il y a des gens qui pataugent avec des gilets de sauvetage partout, c’est comme ça.

 

cenotes du Yucatan

X quequén, Valladolid

Alors là, malgré le monde, c’est tout de même à voir. Les cenotes sous forme de caverne ont toujours plus ou moins des formations stalagtites et stalagmites originales. Celui de X quequén est le plus impressionnant ! La caverne est grandiose, beaucoup plus sombre et flippante que Samula pour le coup. On entend les ailes des chauve-souris battre pas loin des oreilles, héhé. Les stalagtites prennent des airs de fantômes d’un autre temps. Et les lianes viennent vous chatouiller les mains sans prévenir. Mwouhaha, je vous la joue ambiance stressante pour rigoler, c’est un super cenote à faire et franchement, même pas peur !

 

cenotes du Yucatan

Hacienda Don Lorenzo Oxman

Je termine ma liste pas le dernier cenote que j’ai eu la chance de faire au Yucatan. Et ce n’est pas fait exprès, mais ce fut mon préféré ! OH-MY-GOD ! Ok, pour l’info, ce cenote se trouve à quelques kilomètres à peine des deux autres, dans une hacienda privée. On peut y accéder sans problème, il faut juste payer l’entrée du cenote et hop. On descend un escalier assez long et en béton. Aucune idée de ce à quoi s’attendre et là, PAF, la grosse claque ! J’ai presque eu un flash de retour dans les temples d’Angkor, avec ces arbres fromagers typiques dont les racines dégoulinent le long des murs… Car c’est bien ce genre d’arbre qui trône au sommet de ce gouffre profond et dont les lianes s’entremêlent dans la pierre blanche. Des lianes puissantes aux feuilles larges tombent dans l’eau foncée. Il y a une tyrolienne (enfin!!) pour s’élancer dans l’eau. Pfou, je serais restée là toute ma vie, franchement ! Si je ne devais en refaire qu’un de tous, ce serait celui-ci, mon cenote parfait !

Voilà pour ma sélection des meilleurs cenotes du Yucatan. Il y en a des milliers d’autres alors bon, il faudra que je repasse, haha ! Mais en attendant, cela vous donne un ordre d’idée de ce qui vous attend. Vous connaissez mes préférés. Quels sont les vôtres ???? Découvre également Road trip au Yucatan : 14 lieux à ne pas manquer !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

11 comments on “MEXIQUE : 14 CENOTES DU YUCATAN À VOIR ABSOLUMENT !

  1. 24 février 2017 at 10 h 01 min

    Ton dernier article sur le Mexique avait déjà bien commencé à me donner envie…et là ça continue!! En plus on peut faire de la plongée dans certains cénotes, très très tentant!! Je n’aurais pas imaginé…

    • Oh oui la plongée a l’air juste génialissime ! Regarde pour Los Dos Ojos, un bijou ! Hiiii j’espère que je vais bientôt recevoir un message pour me dire que tu y es ^^

  2. 25 février 2017 at 19 h 29 min

    J’ai eu la chance de voir Samula, ma première Cenote en sortant de Chichen Itza, et Grand Cenote et Dos Ojos lors d’un séjour à Tulum.
    Mai mon dieu la dernière cenote de ton article à l’air tellement folle ! Je la note pour un futur voyage au Mexique ! Ça a l’air tellement génial !

  3. 25 février 2017 at 20 h 46 min

    Si je vais au Mexique, je pense que je ferai comme toi, la chasse aux cenotes occupera une bonne partie de mon voyage!

  4. 16 mars 2017 at 7 h 30 min

    Moi j’y ai fais 2 plongées, époustouflant !!!!!

  5. 30 juillet 2017 at 22 h 52 min

    Hello

    je me permets une petite question pratique au sujet des cenotes..comment te déplacais tu entre les cenotes (voiture,scoot, taxi ? ) et aussi, comment avez vous géré les appareils photos ou caméra quand vous étiez dans l’eau??notamment dans le cenotes dos ojos par exemple ou d’autres très bondés..?

    • Coucou ! Pour ma part, j’avais loué une voiture avec mon copain donc on était totalement libre, ce qui, je reconnais, est beaucoup plus simple. Après, je pense que la plupart des auberges organisent des systèmes de bus pour s’y rendre, il y a des petits bus-taxi qui tournent dans le yucatan et qui te permettent de te déplacer facilement d’un point à un autre, donc j’imagine que c’est le meilleur système quand tu n’es pas véhiculé :)
      Et pour les caméra, on n’allait pas “dans” l’eau avec :)) On les avait avec nous dans nos sacs, et on posait nos sacs dans un coin pour aller se baigner :) C’est vrai que certains sont assez bondés, mais quand on y est allé dans l’ensemble, il n’y avait pas beaucoup de monde, voire personne pour les plus reculés, donc avoir la caméra avec nous n’était pas un risque, si c’est ce que tu veux dire ;)

  6. 10 février 2018 at 14 h 18 min

    WOUAH !
    Voilà le seul mot qui pourrait résumer cet article, je suis en plein préparatif pour partir au Mexique en Mai. Certes je pars seule mais tes articles me donnent envie de tout arrêter et tout recommencer pour inclure tout ça.
    Juste une question : vous avez louer une voiture ?

    • Haha c’est super gentil!! EN mai, bon bah vous avez encore le temps de changer l’itinéraire alors ^^ Vous n’avez pas prévu de faire de cenote ? Oui, j’avais loué une voiture en l’occurrence, super facile et pa cher, le top pour vaquer de cenote en cenote, je vous le conseille 1000 fois !

Leave a Reply