acheter un van en australie

COMMENT RATER SON ROAD TRIP EN AUSTRALIE EN 10 ÉTAPES

Ah, les joies du road trip en Australie ! On se voit déjà les cheveux au vent, roulant sur des routes ensablées avec pour seuls compagnons que le bitume et notre poste radio. Oui enfin bon, ça, c’était sans compter sur mon profil de galérienne en voyage…! On sait déjà que je me suis réveillée à côté d’une bête sauvage ou que je suis capable de payer un burger 1 000 $. Là, je m’attaque au road trip australien lui-même ! Si vous ne voulez pas suivre mes traces, voici comment rater son road trip en Australie en 10 étapes. Faites ce que je dis, pas ce que je fais…

road trip en australie

1. J’ai acheté mon van à un mec qui m’inspirait confiance, mais qui n’était pas de confiance

Non, contrairement à ce qu’on pourrait croire, ne vous fiez pas aux apparences ! Dites-vous bien que les gars qui paraissent super sympas de prime abord, qui ont un sourire scotché au visage tout le long de votre rencontre et qui acceptent de vous octroyer une remise de 500$ dès la première discussion ONT FORCEMENT quelque chose à cacher !!
Privilégiez les psycho-rigides du contrôle technique, les je-m’en-foutistes du test à la conduite. Leur attitude montre qu’ils n’ont rien à cacher.

2. J’ai acheté un véhicule alors que je n’y connais strictement rien en mécanique

Pas très prudent pour réussir un road trip, je vous l’accorde. Mais je suis d’un naturel plutôt positif et je me suis dit que quand j’aurai le coup de cœur pour un van, c’est que inconsciemment, j’aurais senti qu’il était également fiable. Comme une intuition divine de l’instinct de survie. Bon, ça a moyennement marché.

road trip en australie

3. J’ai acheté un van dont la carte grise n’était pas valide

Je l’avoue, je me suis emberlificotée dans l’administration australienne… Et pourtant, j’en ai lu des articles longs comme mon bras expliquant les contraintes d’achat de van par État. Mais c’est super compliqué !!! Un coup, il faut faire un contrôle technique, un coup non. Il faut payer plus cher ici, moins là. Tu ne peux pas revendre ton van à l’autre bout du pays, là si. Bla, bla, bla. Bref, je n’aurais rien lu que ça n’aurait pas été pire. Conclusion : renseignez-vous à fond, ou ne vous renseignez pas du tout.

4. J’ai noyé le moteur dès le premier démarrage

Si pour raison X ou Y, votre van n’a pas du tout envie de démarrer lorsque vous tournez la clé dans le contact, je vous conseille fortement de ne pas insister comme un boulet !! Cela peut noyer le moteur et vous obliger à passer la nuit sur un parking en pleine ville. Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage…

road trip en australie

5. J’ai vidé la batterie à force d’insister

Et oui, forcément, l’un va rarement sans l’autre. A force d’avoir insisté comme un énorme boulet pour démarrer le moteur, j’ai en plus vidé la batterie. C’est sûr que je risquais encore moins de démarrer.

6. J’ai dormi sur des parkings en pleine ville pendant une semaine

Dans la catégorie « je casse l’image du road trip australien », celle-ci est plutôt réussie. Forcément, le van ne démarrant qu’une fois sur 10, j’ai fini par passer une semaine entière à dormir dans mon van sur des parkings d’auberge de jeunesse ou de garage selon le contexte. On m’avait vendu le retour à la nature. Wait and see…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

7. J’ai passé un contrôle technique qui n’était pas prévu, et j’ai été recalé

Alors déjà que l’idée de passer un contrôle technique n’enthousiasme personne, que devrais-je dire lorsque vous vous entendez dire que votre joli van tout chou est tout bonnement recalé au fond de la classe avec les véhicules moisis. Je refuse que mon van soit considéré comme un looser !

road trip en australie

8. J’ai amené mon van chez des garagistes australiens

Et bah oui, je n’avais pas trop le choix vu que j’étais en l’occurrence en Australie, et dans la ville la plus isolée du monde par la même occasion : Perth. Lorsque j’ai vu que, suite à une révision, que mon van qui fonctionnait avant ne fonctionnait plus après, et que le verdict était : je ne sais pas ce qu’il a, j’ai quand même envisagé de l’envoyer par bateau chez un garagiste Chinois.

9. J’ai acheté un van d’une marque qui n’inspire par les garagistes

Mais comme ça m’a saoulée. Ils n’avaient pas encore soulevé le capot qu’ils étaient déjà en train de critiquer mon petit bijou de technologie. Du coup, je pense que ça bâclait un peu le boulot dans les chaumières.
” Oh, Mitsubishi, rah c’est pas une bonne nouvelle. Ils ont fait une série entre 1980 et 2000, ils ont tous eu des problèmes. Des vrais casse-pieds, ces engins. Je suis quasiment sûr que je ne vais rien pouvoir faire pour vous…”
Et une vidange, on en parle ?

acheter un van en australie

10. J’ai donné un nom à mon van

Pumba, parce que un peu comme son homonyme, c’est un gros sac de m***, mais il est hyper attachant. Après des problèmes de démarrage à répétition, des centaines de dollars jetés par les fenêtres, des garagistes sceptiques quant à ses problèmes, j’aurais dû me douter qu’un jour ou l’autre, il allait me claquer entre les doigts et bâcler mon road trip en Australie par la même occasion. J’aurais dû m’en débarrasser pendant qu’il était encore temps. Mais c’était déjà trop tard, le mal était fait. Il m’a séduite avec ses petites couleurs verte et violette. Maintenant, nous étions unis pour le meilleur et surtout pour le pire, jusqu’à ce que mort s’en suive (ce fut la sienne en l’occurrence). Hommage à mon petit van chéri, qui m’a tout de même accompagné tout au long de la côte ouest australienne. RIP Pumba.

Aujourd’hui, j’ai raté mon road trip en Australie : CHECK ! 
Et j’ai rendu hommage à l’être cher : DOUBLE CHECK !

Crédit photo 4: Jennifer Royer Crédit photo 5: Go Pro Mélanie Cohen

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

2 comments on “COMMENT RATER SON ROAD TRIP EN AUSTRALIE EN 10 ÉTAPES

  1. 12 mai 2016 at 18 h 37 min

    J’ai adoré cet article, j’ai rigolé du début à la fin en essayant d’imaginer tes galères :) Si on arrive à en rire après c’est que finalement c’est de l’argent jeté par les fenêtres… Mais des souvenirs marrants (pour la plupart) :)

    • 13 mai 2016 at 13 h 32 min

      Haha exactement ! Dès que j’ai une galère maintenant, je me dis ça : allez, ça fera une bonne anecdote à balancer sur le blog ou à tes potes ! Ça permet de relativiser ;D Merci à toi !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *