VISITER BAHREÏN POUR LA PREMIÈRE FOIS : LE GUIDE ULTIME

Visiter Bahreïn, ce n’était pas du tout prévu ! Une destination que je ne connaissais que de nom. Pourtant, quand l’agence de voyage sur-mesure en ligne Worldia m’a proposé de visiter Bahreïn pour 3 jours (le premier blogtrip de ma vie, héhé), je n’ai juste pas pu dire non ! J’étais super excitée à l’idée de découvrir une destination vraiment méconnue des Français, sans grandes images d’Épinal. Et à tord, souvent associée à ses voisines Dubaï ou Qatar. Bref, j’avais l’occasion d’aller voir ça de mes propres yeux. Bien m’en a pris, c’est une surprise totale ! Une destination dont on ne soupçonne pas la richesse de son histoire, de son patrimoine et son ouverture culturelle ! Voici donc un petit guide complet pour visiter Bahreïn, pour les curieux qui voudraient s’y rendre lors d’une escale de 3 ou 4 jours !

JOUR 1 : La vieille ville de Muharraq et le chemin à la perle.

1. Fort Bu Maher

C’est le point de départ idéal pour prendre la température du cœur historique de Bahreïn. Ce petit fort peut se rejoindre en bateau au départ du musée national (la petite balade sur les eaux turquoise, c’est magique). Cest le point de départ de la fameuse route de la perle, projet classé à l’Unesco et témoin de l’ancienne économie florissante de la pêche à la perle dans le pays. Le fort abrite de superbes maquettes des plus belles demeures du vieux quartier de Muharraq, que vous pourrez aller visiter ensuite !

 

2. Muharraq et ses vieilles demeures historiques

Probablement l’un de mes endroits favoris dans la capitale ! C’est littéralement le cœur historique de la ville, un temps abandonné par les locaux pour investir des quartiers plus neufs, mais en grande partie rénové par l’État. Le plus simple reste donc de se balader au milieu de ses ruelles aux tons lumineux de blanc et de bois naturel. Nous avons pu visiter plusieurs demeures totalement rénovées à l’intérieur et sublimées par le raffinement naturel des Bahreïnis et d’architectes de renom, comme :
– la maison Shaikh Ebrahim bin Mohammed Al Khalifa, transformée en centre culturel et en bibliothèque (un bijou),
– Kurar House, redevenue centre de l’artisanat de la broderie au fil d’or,
– ou bien encore la maison du musicien et chanteur local Bin Faris, figure de proue de la musique Sut.
– Si vous êtes un amateur de café, ne manquez pas non plus House of Coffee, décorée de sucre cristallisé au plafond et de par-terres recouverts de grains de café, un must de design !

 

3. Shaikh Isa House

Sans conteste, l’une des plus belles demeures du vieux quartier de Muharraq. Ancienne maison royale datant du début du 19e siècle, c’est un des rares vestiges et des mieux préservés de l’architecture traditionnelle bahreïnis ! Autant dire que… ça envoie du pâté ! Lourdes portes en bois sculptées comme de la dentelle, pierres taillées de fines arabesques, tourelles et terrasses ensoleillées bercées par le chant du muezzin de la mosquée attenante, j’ai tellement aimé ce lieu !

 

4. Les commerces du quartier

Le quartier de Muharraq regorge de petits commerces locaux, comme des marchands d’épices, des parfumeurs traditionnels ou de pâtisseries. Amis du sucre, bonjour ! Ne manquez pas la pâtisserie traditionnelle de Hussain Moh’d Showaiter House, qui vend les fameux halwa, les sucreries typiques de la région. Trop sucré à mon goût mais là-bas, tout le monde se les arrache !

JOUR 2 : Journée sur les traces des pêcheurs et de l’histoire du pays

5. Pêche à la perle

Après la théorie, la pratique ! Partez pour une petite excursion en bateau durant la matinée. Nous avons personnellement testé l’excursion avec la compagnie locale Scubamaster, détenue par son adorable gérant Ahmed ! On enfile maillot de bain, masque et tuba (la combinaison n’est pas obligatoire, ça fait même flotter donc à éviter), et c’est parti pour s’essayer à la pêche à l’huitre perlière ! J’ai vraiment adoré l’expérience, même si j’ai été surprise de voir à quel point c’est physique ! Quand je pense qu’à l’époque, les pêcheurs faisaient ça sans masque, sans tuba et plongeaient jusque 15 mètres de profondeur ! Alors que je ne m’en sortais pas dans 2 mètres ! Haha, il y a du boulot !

 

6. Port de Sitra

Une fois que vous êtes tout propre et réparti pour de jolies aventures, rendez-vous au port de Sitra ! Sur les coups du déjeuner, c’est le moment de déguster un poisson fraîchement préparé. A priori, vers les 16h, c’est la criée et les pêcheurs reviennent avec des poissons plus frais les uns que les autres ! Nous y sommes allés plus tard et les bateaux étaient à quai, mais la vue sur tous les bateaux en rang d’oignons valait le coup, quoi qu’il arrive !

 

7. Balade à dos de pur-sang

Ce n’est une surprise pour personne, les pur-sang arabes sont respectés au plus haut point à Bahreïn, comme dans le reste du Golfe Arabique. On a pu tester la balade en fin de journée grâce au centre équestre de Ghazwan, au soleil couchant près du fort de Bahreïn et jusqu’à la plage. Je ne peux pas dire que je sois la personne la plus à l’aise au monde sur un cheval (ouais, même en rêvant d’être une princesse Disney, ça va pas du tout) mwouhaha. Mais j’ai eu la chance d’être prise en charge par Prince (oui oui, c’était bien son prénom, un signe du destin haha), un adorable assistant qui a mené mon cheval du début jusqu’à la fin, ouf ! Et la vue sur le fort de Bahreïn avec la lumière de fin du jour, on en parle ?

 

8. Le fort de Bahreïn

Quand le soleil commence à se coucher, c’est le bon moment pour se diriger vers le fameux fort de Bahreïn, classé à l’Unesco ! Ce fort et ses vestiges témoignent d’une histoire bien plus longue que l’époque de l’occupation portugaise au 16e siècle, avec des fouilles témoignant de l’occupation par la civilisation Dilmun, berceau du Bahreïn, il y a plus de 4500 ans, et ouais ! Toujours est-il que c’est super sympa de se balader à l’intérieur, ainsi qu’autour de l’enceinte le soir venu, pour se joindre aux nombreuses familles qui font de même.

 

9. Centre d’Art contemporain La Fontaine

Rien de mieux pour terminer la journée en beauté que de passer par La Fontaine, un fort somptueux réaménagé en Centre d’art contemporain et restaurant par la talentueuse famille Ali Reza. Au centre de la cour trône une majestueuse fontaine, dont le bruit de l’eau vient rythmer un repas aux recettes européanisées. J’avoue que pour se prendre pour une star le temps d’un soir, il n’y a pas mieux. L’accueil est plus que charmant. J’ai totalement craqué !

 

Bon de réduction Airbnb - Valiz Storiz

 

JOUR 3 : Visite de la capitale Manama, entre tradition et modernité !

10. Le marché central de légumes et de poissons

Mieux vaut y aller de bon matin ! Ce lieu va sûrement devenir le repère favori des photographes et amateurs de scènes de vie locale en tout genre ! Ici, c’est un peu le petit Rungis du coin. Et les étalages de fruits, légumes et poissons rivalisent de grandeurs et de nuances de couleurs. Le mieux, c’est que les gens qui y travaillent sont enchantés et totalement curieux de voir des “touristes”, car il n’y en a tout simplement pas ! Ils se prêtent plus que sympathiquement au jeu de la pause photo. C’est une vraie opportunité de contact avec les Bahreïnis, alors ne la loupez pas !

 

11. Le souk de Manama

De retour dans le centre-ville, une fois passée la fameuse porte Bab Al Bahreïn, c’est le moment de plonger dans le souk de la capitale ! Ne vous méprenez pas cependant, les petites gargotes sombres des souks traditionnels ont laissées place à des petits magasins climatisés. Mais la magie opère quand même, surtout au cœur du marché aux épices de Little India. D’ailleurs, la communauté indienne est extrêmement importante à Bahreïn. Alors parfois, vous ne saurez plus trop dans quel pays vous vous trouvez !

 

12. Le temple hindouiste Sri Krishna

Il est caché dans le souk. Pourtant, une fois la porte passée, vous n’êtes pas moins que devant le plus grand temple hindouiste de tout le Golfe Arabique, une magnifique demeure de plus de 200 ans d’âge. On peut assister aux différents moments de prières, en fin de matinée et en début de soirée. Si vous êtes en recherche de calme et de recueillement, je pense qu’il n’y a pas mieux. Sans compter que c’est une sacrée preuve de l’ouverture du pays sur les respect des cultes de chacun.

 

13. La grande mosquée Ahmed Al Fateh

J’ai également beaucoup aimé cette visite ! Car, au-delà de l’édifice moderne qui est grandiose (bien que je préfère les mosquées plus historiques, comme celles d’Istanbul), nous avons eu l’occasion de papoter avec une volontaire qui nous a fait la visite. Et avec qui nous avons pu échanger sur les différentes religions et les fondamentaux de l’islam. J’ai appris énormément de choses en très peu de temps. Et cela faisait tout bonnement plaisir de parler de ce sujet en toute ouverture et simplicité. Un joli moment de partage !

 

14. Le musée national de Bahreïn

Même si je ne rechigne pas à aller dans les musées, je ne m’affiche pas comme la fouineuse d’expos en tout genre, loin s’en faut. Mais pour le coup, le musée de Bahreïn fait plutôt partie de cette catégorie de musées hyper ludiques, retraçant la riche histoire du peuple Dilmun et expliquant les traditions locales à grand renfort de mises en scène grandeur nature, de maquettes et de fonds sonores réalistes. Forcément, la gosse qui est en moi a adoré ! Donc franchement, si vous ne deviez faire qu’un musée et savoir de quoi le Bahreïn retourne, c’est là qu’il faut aller !

 

15. Bahreïn Bay

Un lieu chouette à ne pas manquer en fin de journée, cette fois pour les amateurs de skyline. Car de là, la vue sur celle de Manama est imprenable ! C’est à la fois plein feu sur les magnifiques tours jumelles en forme de voilier du World Trade Center national, mais aussi sur les tours joliment rose, bleu et vert pastel aux fenêtres mates du centre de Manama. Rien à dire, l’architecture est réfléchie et les tours ne poussent pas comme des champignons, sans réflexions préalables des meilleurs architectes. Le résultat est là !

 

16. Block 338

S’il y a bien un quartier branché qu’il ne faut surtout pas rater pour les amateurs de cuisine du monde et de bars design, c’est le quartier de block 338, appelé également Adliya 338. Dans ce quartier totalement piéton, c’est un mélange de street art, sculptures contemporaines à ciel ouvert, galeries d’expos, restaurants de toutes sortes et surtout, de superbes bars avec rooftop où siroter un petit cocktail pour décompresser en fin de journée. Manque plus qu’un petit concert live durant la soirée (ce qui est quasiment sûr), et la soirée s’annonce parfaite !

 

Bon de réduction Airbnb - Valiz Storiz

 

JOUR 4 : Excursion dans le désert de Bahreïn !

17. Le village des potiers de A’ali

C’est une autre tradition qui, en son temps, a représentée une vaste partie de l’économie de Bahreïn : la poterie ! Aujourd’hui, certaines familles cultivent la tradition et perdurent dans leur art ! On a eu la chance de visiter quelques ateliers dans le village d’A’ali, aux portes du désert, utilisant encore des techniques de moulage manuelles, des tours de potier fonctionnant au pied (oui oui, à l’ancienne) et des fours en terre cuite scellés par des briques et de l’argile lors de la cuisson. Je me suis laissée tenter par deux petites coupelles décorées de dentelles pour ma mère, c’était trop joli !

 

18. Le grand circuit de Bahreïn

Alors, je ne suis clairement pas une fan de Formule 1. J’étais donc un peu sceptique quant à la visite du grand circuit. Et bien je dois dire que c’est à voir une fois dans sa vie quand même ! Impressionnant de grandeur, surtout en plein milieu du désert. Et s’imaginer les gradins remplis de gens en délire, le bruit des pneus qui crissent, les garages dans les starting block pour changer les roues, haha j’avoue, je me suis un peu sentie dans Cars et ça filait la chaire de poule ! Avis aux amateurs !

 

19. L’arbre de vie

J’attendais ce moment avec impatience ! Car il faut bien le dire, l’histoire est assez renversante. C’est l’un des lieux les plus sacrés de l’île. La légende raconte que cet arbre serait le dernier témoin du jardin d’Éden. Il recouvrait à l’époque le Bahreïn de verdure à perte de vue. Le plus fort, c’est que cet arbre est le seul rescapé à des kilomètres à la ronde. On ne s’explique pas vraiment sa survie, la source d’eau dont il s’alimente restant un mystère, même pour les scientifiques ! J’adore ce genre d’histoire ! Si vous le touchez, c’est que vous allez revenir visiter Bahreïn. Alors, des volontaires ?

 

20. Les champs de pétrole

Forcément, difficile de ne pas passer devant les stars discrètes de Bahreïn, les puits de pétrole. Vous ne pourrez pas les manquer lors de votre périple dans le désert ! Les trois quarts de l’île au sud, sont réservés à l’extraction du pétrole, l’économie toujours florissante du pays depuis le début du siècle dernier. C’est pourquoi on n’y voit aucune construction, si ce ne sont ces cheminées au sommet enflammé (appelées “sapin de Noël” par les locaux, c’est un concept) et ces grandes pompes hochant la tête comme des ânes inlassablement au travail.

 

Alors, ce petit guide sur comment visiter Bahreïn te donne-t-il envie d’y aller ?? N’hésites pas à me donner tes impressions en commentaires, ce n’est pas tous les jours qu’on peut découvrir un pays comme celui-ci ! Si tu as aimé cet article, tu aimeras aussi : 15 raisons d’aller visiter Istanbul demain.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *