vivre dans un van
,

CE JOUR OÙ J’AI TESTÉ COMMENT VIVRE DANS UN VAN À QUATRE

Il y a des jours où la vie nous réserve des surprises. Comme ce jour où mon van a décidé de tomber en panne, nous obligeant mon acolyte de voyage et moi-même, à trouver un nouveau refuge. Heureusement que nos deux potes de voyage du moment nous ont accueillis dans leur van. Sinon, on aurait du dépenser des sommes folles dans des auberges de jeunesse, le temps de retrouver notre bolide. Du coup, on a testé comment vivre dans un van conçu pour deux personnes, à quatre ! Oui, cela demande un fort potentiel d’adaptation, mais c’est faisable ! Mode d’emploi !

 

vivre dans un van

Formation Boite de sardine !

A deux, il n’y a déjà pas beaucoup de place pour dormir dans un van. Mais à quatre ?! Il faut donc adopter la technique de la boite de sardine : tous en position de côté, imbriqué les uns dans les autres. Et si un élément décide de bouger, cela doit se faire dans un commun accord avec le reste de l’équipe. On tourne sur le côté gauche dans deux minutes, ok ? OK !

Pas plus de 2 paires de chaussettes par personne please

Forcément, le rangement est limité. Entre les paires de pompes de chacun, les serviettes qui sèchent un peu partout, les sac-à-dos sur le sol, on vit dans un joyeux bordel !!!
Donc une règle : pas plus d’un petit sac plastique par personne supplémentaire. On prend le strict minimum, on ne se change pas ou très peu, on abandonne l’idée de pouvoir changer de chaussures. On revient à l’essentiel !

Ne faire plus qu’un avec le groupe

Lorsque tu vis à quatre dans un van, tu perds toute autonomie. Tu n’es plus une personne, mais une entité ! Tu décides de bouquiner ? Tes potes vont t’en empêcher. Qu’est-ce que t’as à lire ? Pourquoi tu ne parles pas ? Tu fais la gueule ? Tu veux faire pipi ? Ta pote t’accompagne, c’est tellement mieux à deux. Tu veux dormir plus tôt ? Et bien non, tes potes ont décidé de faire le nouba. Tu veux faire la nouba ? Et bien non, tes potes ont décidé de dormir plus tôt. Esprit de groupe, quand tu nous tiens.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Opération commando douche !

Déjà qu’à deux, l’expédition discrète pour squatter les douches des camping est périlleuse, à quatre, elle est quasi impossible. Mais bon, on détient tout de même le probable record de deux semaines de douche sans se faire choper, c’est plutôt très bien, je pense. Bon, jusqu’au jour où on s’est fait choper et foutre dehors en se faisant traiter de petits cons de backpackers radins (c’est pas faux).

On mange quoi aujourd’hui ? La même chose qu’hier !

Cuisiner dans un van est par défaut compliqué. Peu de place, une gazinière minuscule, peu de place pour stocker. Bref, on ne va pas se lancer dans une purée Robuchon. Sans compter qu’il faut faire la vaisselle ensuite et que s’il n’y a pas de point d’eau à proximité, il faudra stocker la vaisselle sale pendant quelques temps. Alors un paquet de pâtes de 1 kg, deux boites de sauce tomate et du pain feront l’affaire. Au suivant !

C’est normal que le pain ait un goût de cendres ?

On partage un espace restreint, très restreint… ! Alors quand ton pote roule sa clope et qu’il fout du tabac partout sur la table, qu’elle ne sera bien évidemment pas nettoyée et que tu tartineras ensuite ton pain dessus, il faut… prendre du recul !

Mais bon, l’un dans l’autre, et après quelques jours (euh, semaines) à partager le pain quotidien et le reste, nous avons fini par revenir dans nos pénates. Qu’il fait bon pouvoir (presque) s’étaler dans son lit douillet ! J’en viendrais presque à regretter les ronflements de mon ancien coloc de van !

Vivre à quatre dans un van : CHECK !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

2 comments on “CE JOUR OÙ J’AI TESTÉ COMMENT VIVRE DANS UN VAN À QUATRE

  1. 8 novembre 2016 at 15 h 37 min

    hahaha super article, j’aime beaucoup les petits traits d’humour ! les voyages en van sont géniaux, on et vraiment libre d’aller partout avec notre maison sur roues !!

    • 11 novembre 2016 at 1 h 39 min

      Rah je crois que mon trip en van restera le trip de ma vie. Comme tu dis, la liberté absolue. Et un petit côté roots qui n’était pas sans me plaire franchement :)

Leave a Reply