LONDRES, JE TE QUITTE DU VAGUE À L’ÂME

J’ai quitté Londres dans la nuit de mercredi soir à jeudi. Je pars le cœur léger, car j’ai eu la chance de réaliser un nouveau rêve, vécu calmement et intensément à la fois. Et je pars le cœur lourd, car les départs laissent toujours place aux doutes et à la nostalgie de ce qu’on quitte…On sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce que l’on gagne… Et même si je sais que ce qui m’attend va forcément être formidable, ce soir, j’ai juste envie d’avoir du vague à l’âme…

Londres, derniers instants…

J’ai vécu mes derniers instants en essayant d’en profiter au maximum. J’ai apprécié retourner me balader dans des quartiers pour lesquels j’avais eu le coup de cœur.

  • Je suis allée prendre les dernières photos qui me manquaient pour le blog, ici et là.
  • Je suis allée boire un dernier café avec cette copine qui va tellement me manquer. Comme on se disait souvent : we’ve got a match !
  • Je me suis surprise à adorer visiter Canary Wharf au volant d’un BMX, les jambes flageolantes et des étoiles dans le cœur en me sachant guidée par un beau skater… (roh, un skater, le cliché !!!).
  • J’ai enfin pu visiter les studios de Harry Potter et me prendre pour un sorcier le temps d’une soirée (quoique je n’ai pas vraiment besoin de ça pour me prendre pour une piquousée, hum…).
  • J’ai bu un dernier verre de vin rouge avec ma coloc de chambrée.
  • Je me suis baladée une dernière fois dans mon quartier de cœur où j’ai vécu pendant six mois et dont je ne me lasse vraiment pas (A LIRE : 10 raisons d’habiter dans le East End).
    Je me suis rassurée en me disant qu’un jour, je reviendrai à Londres et que je retournerai ici, car pour une fois, je me sens chez moi…

Je déteste les départs…

… et je les adore à la fois. Car tout ce qui était beau et bon s’achève. Et parce que tout ce qui était chiant et long redevient pétillant et frais. Et laisse place aux doutes et à la nostalgie… Mon cœur crève de vivre de nouvelles aventures, mais ma tête se complaît dans cette nouvelle vie. Car pour une fois, je me suis sentie chez moi, intégrée dans une routine qui m’a bercée avec tendresse pendant quelques jours, quelques semaines ou quelques mois. Je déteste la routine, je l’ai en horreur !! Mais parfois, cette garce prend le visage du sentiment d’appartenance à quelque chose. Et même un cœur de nomade ne peut pas rester insensible à ça…

Pour une fois, j’ai fêté la routine…

Et j’ai adoré… J’étais passée au restaurant quelques jours plus tôt pour récupérer des papiers. Mon ancien manager me demande :
« Tu pars quand ?

– Dans la nuit de mercredi à jeudi. Je dois prendre mon bus pour l’aéroport à Liverpool street à 3 h du matin, l’angoisse…
– 3 h ??!! T’as prévu un truc pour le soir ?
– Non…
– Viens au resto. On te tiendra éveillée jusqu’à 3 h pour t’amener au bus !
– …(mon petit cœur fond !)

J’ai donc passé ma dernière soirée londonienne au restaurant dans lequel j’ai bossé pendant six mois. J’ai pu boire un dernier verre de Pinot blanc (ou deux, ou dix…) avec mes anciens collègues. Comme d’habitude, on a critiqué le dernier client venu, on s’est marré parce que je me suis assise sur le tabouret où était Ralph Fiennes deux heures plus tôt (A LIRE : Ce jour où j’ai servi le café à Lord Voldemort), on s’est rappelé la soirée où bidule a dormi sur les sièges de la table 10 parce qu’il était complètement bourré et ouvrait le lendemain à 9 h, on a parlé de machin qui s’est fait virer. Sans déconner ?! On a parlé de la nouvelle serveuse qui n’est pas assez jolie pour les collègues. La routine, quoi…

La routine s’achève…

Nous sommes allés ensemble au bus de Liverpool street. Merci à F. d’avoir porté mon sac ! On s’est serré une dernière fois dans les bras, là, sur le bord de l’avenue, avant de voir leur silhouette s’éloigner le long des buildings de verre de Liverpool… Et j’ai réalisé. La routine s’arrête là pour moi. Une autre aventure commence. Demain, ils se lèveront et retourneront au boulot, comme tous les jours. Alors que moi, de nouveau, je n’ai aucune idée de quoi sera fait demain ni avec qui je serai. Je n’ai aucun regret, c’est ce que je souhaite, mais..

 

Cette nuit, à presque 3 h du matin en train d’attendre mon bus sur Liverpool Street, je n’ai qu’une envie, c’est de me complaire dans mon chagrin de ne pas vouloir quitter Londres.

Je regarde ces buildings de verre et de briques qui ont fait partie de mon quotidien pendant six mois et que je ne vais pas revoir avant un long moment. Je pense à toutes ces soirées folles que je vais rater, à ces journées plus ensoleillées chaque jour que le printemps avance et que je vais louper, à ces nouvelles connaissances aux accents espagnol, allemand ou brésilien qui vont me manquer, à ces textos plein de promesses voluptueuses que je ne recevrais plus… À cette vie parallèle londonienne que j’aurais pu continuer à vivre, mais qui s’arrête… Et j’ai du vague à l’âme…

D’autres soirées, d’autres rayons de soleil, d’autres accents, d’autres textos et d’autres aventures m’attendent pour la suite. Je le sais. Mais quand je dis que je suis triste de quitter Londres et que l’on me répond sans réfléchir : « Bah, c’est ton choix, t’avais qu’à rester », je pense simplement : « Je n’ai aucun regret. Laissez-moi juste avoir du vague à l’âme… ».

Mais cela ne va pas durer, vous me connaissez. L’aventure reprend bientôt !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

20 comments on “LONDRES, JE TE QUITTE DU VAGUE À L’ÂME

  1. 19 avril 2016 at 11 h 33 min

    Superbe article Nastasya, tout plein d’ “emotion positive” … j’ai adoré.

  2. 19 avril 2016 at 9 h 45 min

    pas tjr facile de continuer sa route, même si la suite fait envie !

    • 20 avril 2016 at 7 h 10 min

      Tout à fait… Même si la suite est belle, on est tjrs triste de quitter une belle aventure ;)

  3. 19 avril 2016 at 12 h 42 min

    il est touchant ton article!
    et la suite alors, ce sera où???? :)

    • 20 avril 2016 at 11 h 48 min

      Merci Marion. Et oui, il y a toujours un petit revers de médaille à la liberté et au voyage, on en sait quelque chose ;) et pour la suite, j’annonce bientôt !!! J’attends de connaitre de la date définitive. Un petit indice cependant: on va se parler de road trip again !!!

  4. 19 avril 2016 at 11 h 01 min

    Je commence tout juste mes 6 mois dans cette ville, je promets d’essayer de profiter de chaque instant pour toi :).

  5. 19 avril 2016 at 11 h 31 min

    je suis tellement curieuse de savoir où tu vas partir maintenant!

    • 20 avril 2016 at 7 h 11 min

      Hihi je vous annonce ca bientôt! Probablement sur Snapchat, faut encore que j’apprenne à m’en servir ;)

  6. 19 avril 2016 at 11 h 51 min

    Bonne route a toi pour tes nouvelles aventures …peut etre un petit crochet par le bassin d arcachon …

  7. 19 avril 2016 at 14 h 02 min

    Emi Ly… bientôt à notre tour…

  8. 19 avril 2016 at 20 h 28 min

    c’ est génial ca de pouvoir réaliser un rêve , rester à l’étranger plusieurs mois. Pour l’istant cela ne m’est pas encore arrivé!

    • 20 avril 2016 at 11 h 41 min

      Il n’est jamais trop tard pour changer d’avis ;) ou du moins pour tenter l’expérience. Bientôt !!!

  9. 20 avril 2016 at 15 h 55 min

    Bonne route à toi. Je connais ce sentiment de vague à l’âme. La tristesse et la nostalgie de quitter un endroit. Les “mais reste encore un peu, tu ne dois pas partir”. Et aussi le départ vers l’inconnu, la promesse de nouvelles aventures, de nouveaux défis, le coeur qui bat, les yeux qui pétillent, pleins d’espoir, d’inquiétudes, d’aspirations…
    Je te souhaite de très belles aventures.

    • 21 avril 2016 at 17 h 55 min

      Rien à rajouter, je crois qu’on se comprend ;))) merci à toi et belles aventures également !

  10. 20 avril 2016 at 18 h 59 min

    Très chouette ton article qui sent bon la liberté :-) Hâte de découvrir la suite de tes aventures!!

    • 21 avril 2016 at 17 h 54 min

      Ah, la liberté, c’est toute l’histoire de ma vie haha !!! Merci ma belle ! Les aventures reprennent très bientôt en effet ! Keep posted ;)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *