accident de tuk-tuk
,

AUJOURD’HUI, J’AI EU UN ACCIDENT DE TUK-TUK AU CAMBODGE

Dans la série « accident dans les transports », je demande l’accident de tuk-tuk s’il vous plaît. Bonne pioche ! (le contraire eut été étonnant, me concernant, hein ?!). Je vous la donne en mille, les loulous, on n’avait pas passé une heure sur le sol cambodgien qu’on a bien faillit finir en chaire à saucisse, mes parents et moi. Une belle mésaventure qui nous a plongé direct dans le bain : la règle du plus fort est bien de mise au Cambodge !

accident de tuk-tuk

On sort de l’aéroport…

et on fait connaissance avec notre tuk-tuk attitré pour les quatre prochains jours à Siem Reap, envoyé par notre maison d’hôtes. Il s’appelle Tchou, un petit jeune gringalet de… vingt-sept ans, sauf qu’il en paraît douze… Je suis jalouse, ils font toujours plus jeunes… (A LIRE : Vis ma vie de conducteur de tuk-tuk à Angkor, avec Tchou). Je crois qu’il a un peu paniqué quand il a vu le gabarit de mon père et les trois valises qui nous accompagnaient. Mais on a quand même fini par tout rentrer dans le tuk-tuk. C’est parti !

On remonte l’énorme avenue qui nous ramène vers le centre-ville…

On papote, on apprécie l’air frais qui nous arrive dessus malgré la chaleur étouffante. On regarde à droite à gauche, on rigole. Mes parents font dos à la route et je fais face tout en tenant les valises empilées les unes sur les autres. Ce n’est pas le moment d’en perdre une en route ! On n’a déjà pas un stock de culottes énormes, alors si on paume le peu qu’on a…

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

On est lancé à pleine vitesse…

… autrement dit, 40 km / heure au grand maximum. Mais vu le poids dans le bazar, autant dire que l’inertie pour freiner est catastrophique. Ce qui ne serait pas un problème en soi si… un 4×4 arrivant en face ne décidait pas de tourner en plein milieu de l’avenue et de couper la route à notre tuk-tuk. Je vois la scène au ralenti. La 4×4 tourne et s’arrête en plein devant nous. Tchou réalise que là, c’est la grosse mer***. Il freine comme il peut mais se rend rapidement compte qu’avec ses trois européens chargés à bloc derrière, le dérapage va nous foutre dedans. Il tente un virage dans la même direction que le 4×4 et… PAF ! Ça fait des Chocapic. Et surtout des étincelles.

accident de tuk-tuk

La grosse trouille en direct…

Mes parents n’ont rien compris puisqu’ils n’ont rien vu arriver. Moi, j’étais déjà en train de me passer le film où ma mère était éjectée du tuk-tuk et broyée sous le 4×4. En fait, elle n’a fait qu’un bond digne d’un petit choc en auto-tamponneuse. Mon père n’a pas bougé d’un iota, normal, faut y aller pour bouger 95 kg (au bas mot, hum…). De ce que je vois, par contre, j’ai vraiment l’impression que la jambe gauche de Tchou est coincée entre sa pétrolette et le 4×4. Je crains le pire…

Plus de peur que de mal…

On finit avec un garde-boue tordu et une panière cassée. Ouf de chez ouf ! Notre Tchou national est en pleine forme. Par contre, le 4×4 a morflé plus que nous (vive l’inertie, merci gros fazou !). Son aile droite est bien entamée. Et son chauffeur a l’air moyennement content. On se retrouve vite encerclé par deux policiers, le chauffeur du 4×4 et deux mecs en costume qui étaient à l’arrière de la voiture, montres en or et smartphones dernière génération. On ne comprend rien, si ce n’est qu’a priori, notre petit conducteur de tuk-tuk est dans un sale pétrin… Alors qu’il n’est pas en tord. C’est quoi, ce délire ???

On finit par repartir…

On arrive à bon port. On se sent vraiment mal pour Tchou, dont la petite pétrolette est un peu abîmée, pauvre chouchou. Il nous explique enfin que s’il avait protesté, il aurait dû payer les réparations du 4×4, car grosso-modo, ce sont ceux qui ont du fric qui ne payent pas. Logique… ! Il a donc préféré ne rien dire et réparer sa petite pétrolette tranquillement demain. Avec les moyens du bord… Waouh. Perso, je leur aurais tous cassé la gueule sur l’avenue si j’avais compris ça. Et fini en taule par la même occasion. Comme quoi, parfois, mieux vaut ne pas comprendre…

Tout le monde est sain et sauf, c’est ce qui compte. Et je comptabilise une anecdote de plus, je vais finir par les oublier… !

Avoir un accident de tuk-tuk au Cambodge en cadeau de bienvenue : CHECK !

Si tu as aimé cet article, tu aimeras aussi : Comment visiter les temples d’Angkor sans monde : le grand circuit

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

About Nastasya Kotnarovsky

Fondatrice du blog, Nastasya fait partie de ces personnes qui ont les pieds sur terre, mais surtout la tête dans les étoiles. Après un début de carrière en marketing, elle décide de tout plaquer pour commencer une vie trépidante, faite de voyages et de rêves qui deviennent réalité. Parce qu'on n'a qu'une vie !

You May Also Like

7 comments on “AUJOURD’HUI, J’AI EU UN ACCIDENT DE TUK-TUK AU CAMBODGE

  1. 9 avril 2016 at 23 h 18 min

    Plus de peur que de mal ….

  2. 10 avril 2016 at 7 h 33 min

    Oh, pauvre conducteur! Pour vous, c’est juste une anecdote, pour lui, du boulot en plus…pas cool de devoir se taire!
    Anne Articles récents…Les marchés de RioMy Profile

    • 11 avril 2016 at 12 h 37 min

      C’est clair, c’est ce qui m’a fait le plus de peine pour le coup. Qu’il soit considéré en tord et ne puisse rien dire alors que ce n’était absolument pas de sa faute. Vive la corruption…

  3. 10 avril 2016 at 13 h 58 min

    ah je ne connais pas encore le Cambodge mais je souviens des tuk tuk en Asie c’est quelque cose. Je me souviens que de mon m73 je devais me contortionner pour être dedeans mais jamais droite. Tu du avoir drôlement peur qd même en plus qd tu ne comprends pas ce qu’il se dit!!
    je me suis tjrs dit que ce devait etre cotton les accidents avec ces tuks tuks on est vraiment fragiles dedans idem que le chauffeur, franchement qd j y pense sans ceinture dans boite à savon pfff c est la folie
    tania Articles récents…Critique {film}: Midnight specialMy Profile

    • 11 avril 2016 at 12 h 38 min

      J”avoue, mais heureusement, plus de peur que de mal et je ne pense pas qu’il y ai beaucoup d’accidents grave, vu que les gens conduisent plutôt lentement à cause de la circulation. Mais bon, c’est sûr que par rapport à nos bagnoles toutes options incluses avec airbag et tout le toutim, ça change un peu…!

  4. 18 avril 2016 at 17 h 23 min

    Oulalala ma pauvre, en voyant le titre j’ai eu peur car parfois les collisions même en tuk tu ca ne pardonne pas !
    Plus de peur que de mal, mais c’est révoltant tout de même !
    J’ai un ami qui n’a pas eu tant de chance que vous, aux Phillipines, il a perdu une jambe. Apparement la circulation est assez flippante, c’est la loi du plus fort qui l’emporte ! Ou du plus riche comme tu dis.
    Bien que circuler semble être un vrai combat, je suis très curieuse de voir cela des mes propres yeux un jour ! En tout cas j’adore tes récits et petites anecdotes, c’est super enrichissant pour nous lecteurs ! Merci et bonne continuation !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge